Égalité hommes-femmes au travail: il faudra attendre 2095

L'étude du WEF, qui couvre 142 pays, montre... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

L'étude du WEF, qui couvre 142 pays, montre en revanche que les inégalités entre les femmes et les hommes ont très nettement reculé dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Nina LARSON
Agence France-Presse
GENÈVE

Les inégalités entre les femmes et les hommes se réduisent rapidement en matière de santé et d'éducation, mais il faudra attendre... 2095 pour atteindre l'égalité sur le plan professionnel, selon un rapport publié mardi à Genève par le Forum économique mondial (WEF).

Depuis 2006, les inégalités dont souffrent dans le monde les femmes en matière économique et d'emploi ont peu diminué, souligne le WEF, en précisant que leurs opportunités dans ce secteur atteignent aujourd'hui seulement 60% de celles des hommes au lieu de 56% il y a neuf ans.

«En se fondant sur cette trajectoire, toutes choses égales par ailleurs, il faudra 81 ans dans le monde pour combler complètement ce handicap», explique le WEF dans un communiqué.

Le monde aurait tout intérêt à accélérer ce processus, ne serait ce que pour des considérations économiques, a estimé le fondateur et dirigeant du WEF, Klaus Schwab.

«Atteindre l'égalité entre les sexes est manifestement nécessaire pour des raisons économiques. Seules les économies qui offrent un accès complet à tous leurs talents resteront compétitives et prospéreront», a-t-il déclaré.

L'étude du WEF, qui couvre 142 pays, montre en revanche que les inégalités entre les femmes et les hommes ont très nettement reculé dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

Outre le monde du travail, les inégalités en matière de participation à la vie politique restent très importantes.

Les femmes comptent pour seulement 21% des décideurs politiques dans le monde, note ainsi le rapport.

Mais même dans ce secteur à la traine, des progrès sensibles ont été réalisés ces dernières années. «Dans le cas de la politique, globalement dans le monde, il y a maintenant 26% de parlementaires femmes en plus et 50% de femmes ministres en plus par rapport à il y a neuf ans», précise le WEF.

Dans le classement des pays les plus égalitaires sur tous les plans, on retrouve en tête, sans surprise, les cinq pays du nord de l'Europe avec en première place l'Islande, suivis par le Nicaragua, le Rwanda, l'Irlande, les Philippines et la Belgique.

La France se situe à la 16e place alors que les États-Unis se classent au 20e rang et la Grande-Bretagne au 26e.

Parmi les grands pays émergents, le Brésil occupe la 71e place, devant la Russie (75e), la Chine (87e) et l'Inde (114e), ajoute le WEF en notant que le Yémen reste en queue de classement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer