L'art d'un soutien-gorge bien ajusté

Emma Dunn, corsetière et propriétaire de la boutique... (Photo fournie par Emma Dunn)

Agrandir

Emma Dunn, corsetière et propriétaire de la boutique Lingerie Emma.

Photo fournie par Emma Dunn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Huit femmes sur dix porteraient un soutien-gorge mal ajusté. C'est le constat que fait Emma Dunn, corsetière et propriétaire de la boutique Lingerie Emma. Comment faire le bon choix? Combien devrions-nous payer pour un soutien-gorge? Combien devrait-on en posséder dans son tiroir? Leçon 101 sur l'ajustement d'un soutien-gorge.

À l'âge de 12 ans, Emma Dunn obtenait son premier emploi d'aide-corsetière dans une boutique de lingerie de L'Assomption. À 14 ans seulement, elle en devenait la propriétaire. Elle dirige aujourd'hui Lingerie Emma, une boutique de 5500 pieds carrés ayant pignon sur rue à Repentigny. Pour elle, l'éducation est primordiale afin que les femmes fassent les bons choix de soutiens-gorges. Voici ses conseils pour un achat réussi.

Pourquoi le métier de corsetière est-il si important mais si méconnu?

En Europe, il y a des corsetières à tous les coins de rue. Ici, elles sont très rares. Les femmes d'ici manquent beaucoup d'éducation par rapport à la lingerie. Elles préfèrent investir dans des sacs à main ou des souliers que dans un soutien-gorge. Mais pourtant, c'est la base, et pas seulement pour le confort. Les vêtements tombent beaucoup mieux sur un soutien-gorge bien ajusté et c'est également important pour éviter certains troubles posturaux ou cervicaux. Aller chez la corsetière, c'est comme aller chez le dentiste. On devrait y aller tous les ans pour se faire ajuster en fonction des changements que le corps subit.

Quelle est la durée de vie d'un soutien-gorge?

Cela dépend de combien on en possède, mais un soutien-gorge de bonne qualité dure entre 8 et 12 mois. Donc, si on porte toujours le même, au bout d'un an, c'est normal de devoir le changer. Si on fait une rotation entre cinq ou six, ça peut durer un peu plus longtemps. Mais vaut mieux en posséder moins et qu'ils soient tous bien ajustés.

Combien devrait-on payer pour un bon soutien-gorge?

En corsetterie, on en a pour notre argent! Un soutien-gorge à 20 $, ça fait le travail pour une jeune fille qui commence à avoir une poitrine puisque son corps changera vite et qu'elle n'aura pas le temps de l'user. Mais pour les femmes matures, il faudrait mettre entre 70 et 120 $ pour avoir un bon rapport qualité-prix. Un soutien-gorge de bonne qualité avec plusieurs coutures et empiècements nécessite 55 morceaux de tissu pour être confectionné. C'est assez complexe et c'est ce qui explique le prix parfois élevé.

Quel est l'entretien idéal?

Un soutien-gorge, c'est comme un jean. La première journée, il est serré et ajusté, la deuxième journée, il devient un peu plus lousse et ainsi de suite. Et ce qui l'abîme le plus, c'est la transpiration et l'huile corporelle. Donc, il faut le laver très régulièrement, idéalement quelques fois par semaine. Et c'est inutile de le laver à la main! Sauf exceptions, on peut très bien le mettre à la machine avec un savon doux, à cycle délicat avec des matières semblables, et le suspendre pour sécher.

Est-ce que certains types de poitrine sont plus complexes à vêtir que d'autres?

En 2017, il y a tellement de modèles de soutiens-gorges sur le marché que toute femme peut y trouver son compte, peu importe le type de physique. Mais c'est important d'opter pour un modèle qui convient à notre silhouette. Par exemple, les modèles américains sont mesurés en pouces, donc moins précis que les modèles européens qui, eux, sont mesurés en centimètres. Aussi, les modèles américains ont tendance à être fabriqués avec des matières plus élastiques, extensibles. Autrement dit, une femme qui a de la difficulté à trouver ce qui lui convient devrait opter pour un modèle européen, avec lequel on obtient beaucoup plus de justesse et de précision.

Quels sont les signes d'un mauvais ajustement et quelles sont les erreurs les plus fréquentes?

Dès qu'on sent le soutien-gorge, qu'il nous agace ou nous blesse, quelque chose ne fonctionne pas. Les problèmes relèvent souvent des armatures (ou cerceaux). L'armature doit emboîter complètement le sein, sans le couper, ni monter jusque sous le bras. On voit souvent aussi le dos du soutien-gorge qui remonte. Cela peut venir de deux problèmes: soit le soutien-gorge est arrivé à la fin de sa vie et on doit le jeter, soit le contour est trop grand. Si les seins passent sous le soutien-gorge dès qu'on lève les bras, soit il manque de profondeur dans le bonnet, soit le contour est trop grand. Les bretelles sont également souvent source de problèmes. Parfois elles créent des douleurs aux épaules, parfois elles tombent. Les bretelles devraient être juste assez serrées pour qu'un doigt puisse passer librement dessous, ni plus ni moins. Un bon choix d'angulation par rapport au dos peut aussi aider.

Avec ou sans armatures?

Les deux fonctionnent. Mais la femme qui a un abdomen proéminent devrait opter pour un soutien-gorge sans cerceaux pour éviter de se sentir compressée au niveau du thorax.

Est-ce que porter un soutien-gorge de sport en tout temps peut être une bonne solution?

C'est très important de toujours porter le soutien-gorge adapté à la situation. Un soutien-gorge de sport est trop serré pour être porté en tout temps. Ce n'est pas bon pour les glandes, ça cause une trop grande pression. On ne devrait pas non plus porter un soutien-gorge ordinaire pour faire du sport, ce n'est pas assez serré et l'impact est trop grand sur la poitrine, ça cause des déchirures. D'ailleurs, ce n'est pas très avantageux non plus parce le soutien-gorge de sport étant très serré, il aplatit le sein et nous élargit plus qu'autre chose.

Comment fait-on pour assortir les soutiens-gorges avec les vêtements?

Certains modèles sont mieux adaptés à certains types de vêtements. Les soutiens-gorges avec de la dentelle, beaucoup de textures et de détails fonctionnent bien sous une blouse. Pour mettre sous un t-shirt, vaut mieux opter pour un soutien-gorge plein, ou 3/4 de buste plutôt que demi-buste. C'est plus couvrant, donc on verra moins «l'effet triangles». Il faut également penser aux couleurs. Une grave erreur est de porter un soutien-gorge blanc sous un vêtement blanc. C'est ce qui paraît le plus. Pour mettre sous du blanc, les deux meilleures couleurs sont le beige ou le rouge qui, contrairement à ce que l'on pense, est invisible sous le blanc.

Puisque l'ajustement nécessite autant de précision, comment un homme peut-il offrir un soutien-gorge en cadeau à sa conjointe sans se tromper?

Les hommes arrivent souvent en boutique en ne connaissant que la taille du bonnet de leur conjointe. Certains me le montrent même approximativement avec leurs mains ! (Rires) Le meilleur truc que je peux leur donner, c'est d'apporter avec eux un soutien-gorge que leur conjointe porte régulièrement. Ainsi, on pourra le comparer avec d'autres et trouver ce qui s'en rapproche le plus.

Huit femmes sur dix porteraient un... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Conseils pratiques

Peu importe le type de silhouette, certains critères bien précis sont à respecter lors de l'achat d'un soutien-gorge pour qu'il soit correctement ajusté. Voici les principaux.

Devant

1- Ce qui fait le maintien de la poitrine, ce ne sont ni les cerceaux ni les bretelles, mais bien les coutures. Les cerceaux servent surtout à ramener la poitrine vers le centre, donc affinent la silhouette. Les bretelles ne servent qu'au confort.

2- Les bretelles ne doivent ni tomber, ni causer un creux sur l'épaule. Elle doivent être juste assez serrées pour qu'un doigt puisse passer librement dessous, ni plus ni moins.

Côté

1- L'armature doit englober le sein, sans le couper. Si elle arrive au milieu du sein, le bonnet manque de profondeur. Si elle arrive sous le bras, le bonnet est trop grand.

Derrière

1- Les bretelles qui ont le plus tendance à tomber sont celles qui forment un angle de 90 degrés avec le contour. On devrait opter pour les soutiens-gorges à dos cheminé comme celui-ci, dont les bretelles forment un angle inférieur à 90 degrés.

2- Lors de l'achat, le soutien-gorge devrait toujours être attaché avec l'agrafe du centre. On pourra ensuite le resserrer avec le temps. La raison est simple: l'agrafe du centre est alignée avec le centre des bonnets à l'avant. Changer d'agrafe désaligne le soutien-gorge.

3- Le dos du soutien-gorge devrait être parallèle à l'avant. Un dos qui remonte signifie que le contour est trop grand. Aussi, quand le dos remonte, le sein penche vers l'avant, ce qui est à éviter.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer