• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Fourrures, look rétro festif ou militaire: dix tendances 

Fourrures, look rétro festif ou militaire: dix tendances

Inspirations 1970 et 1980, fourrures multicolores et allure militaire ont... (Photo Jacques Brinon, AP)

Agrandir

Photo Jacques Brinon, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Laure MONDESERT
Agence France-Presse
PARIS

Inspirations 1970 et 1980, fourrures multicolores et allure militaire ont marqué les défilés de l'automne-hiver 2015-2016 à New York, Londres, Milan, et enfin ceux de Paris qui s'achèvent mercredi. Résumé en dix tendances.

Louis Vuitton... (Photo Francois Mori, AP) - image 1.0

Agrandir

Louis Vuitton

Photo Francois Mori, AP

On regarde (encore) dans le rétro: les années 1970-1980 

Comme pour les saisons dernières, les années 1970 continuent à inspirer les créateurs: pantalons larges et évasés, longues robes à fleurs, col roulé, coloris orange, jaune, lamés, vinyle...

Épaules marquées et cuir, la décennie 80 imprègne la collection Loewe et celle de la marque personnelle du jeune directeur artistique de la maison espagnole, J.W. Anderson.

Un esprit «rétro fun», commente Julie Greux, du bureau de tendances Promostyl. «Beaucoup de créateurs de la nouvelle garde s'inspirent des codes rétro, mais les renouvellent vraiment». Prada reprend une silhouette des années 1960-70, mais avec du néoprène.

Fourrure à gogo, même au pied 

Omniprésente sur les podiums, la fourrure affiche la couleur, unie ou multiple: en patchwork, en bandes (Sonia Rykiel, Saint Laurent), en imprimé animal (Vuitton), en chevrons rose et rouges (Gucci). Elle est fausse évidemment, chez la végétarienne Stella McCartney, pour un manteau blanc version ours polaire.

La fourrure habille aussi le pied, chez Margiela et Gucci, pour des chaussures façon touffes de Chewbacca, le personnage poilu de Star Wars. Elle donne un air préhistorique à certaines silhouettes de Rick Owens.

Nina Ricci... (PHOTO PATRICK KOVARIK, AFP) - image 2.0

Agrandir

Nina Ricci

PHOTO PATRICK KOVARIK, AFP

Chloé... (Photo Francois Mori, AP) - image 2.1

Agrandir

Chloé

Photo Francois Mori, AP

Veste d'officier et caban

Le look militaire est une constante: les vestes d'officier, avec leurs deux rangées de boutons et épaulettes, sont légion. Dans cette vogue du double boutonnage, le caban est aussi le chouchou des défilés (Sonia Rykiel, Nina Ricci).

Noir et minimalisme 

À côté d'une tendance festive et frivole, avec des références lingerie (Rodarte, Chloé, Christopher Kane, Louis Vuitton), le minimalisme continue à régner (Lemaire, Stella McCartney, Hermès). Le noir est toujours très présent. Plusieurs collections sont même monochromes (Alexander Wang, Diesel).

Unisexe

C'est le mot d'ordre de la collection de Vivienne Westwood, avec des hommes en jupes à franges et des femmes aux vestes trop larges ou costumes trois-pièces.

Cheveux plaqués et sourcils renforcés: le maquillage donne un air masculin chez Chanel. L'androgynie règne chez Gucci, qui habille hommes et femmes avec les mêmes chemisiers.

Jupe ou pantalon: pourquoi choisir? 

Déjà aperçue sur les podiums masculins, la tendance à la superposition. Robes tuniques ou jupes se portent sur les pantalons, comme l'ont montré les défilés Chanel, Vivienne Westwood ou Loewe.

Les mains se cachent... pas la poitrine 

Les manches sont interminables, couvrant parfois carrément les mains, comme chez Stella McCartney, Nina Ricci ou Diesel, avec des pulls qui se portent à la façon d'un adolescent complexé. Elles se terminent en cloches chez Céline. Les mains se dissimulent sous des gants chez Elie Saab, Maison Margiela, Prada, qui les fait même monter jusqu'aux aisselles.

Mais les seins, eux, se montrent. Ils s'exposent carrément chez le facétieux Jacquemus. Des transparences les révèlent chez Balmain, Gucci, Marco de Vincenzo. Lemaire en a même fait des sacs, comme des moulages.

Chaussures plates et cuissardes 

Le plat continue à séduire, version sportswear chez Céline avec une basket slip-on blanche épaisse, ou version derby chez Michael Kors. Beaucoup de cuissardes, au-dessus des genoux ou plus haut encore, ont aussi foulé les podiums, notamment celui de Dior pour une version vinyle psychédélique. À noter aussi, les bottines à lacets ouvertes devant chez Rodarte et Elie Saab.

Tous blond platine? 

À Paris, Kim Kardashian a exhibé sa chevelure fraîchement peroxydée aux premiers rangs des défilés Balmain, Lanvin, Balenciaga, Givenchy, Vuitton. Non sans poster au préalable un selfie de cette révolution capillaire sur les réseaux sociaux. L'acteur Jared Leto s'est montré à Paris avec la même couleur de cheveux, apparemment pour un rôle. À suivre, donc.

Des défilés spectacles 

Chez Chanel, après la galerie d'art, le supermarché ou la rue parisienne, Karl Lagerfeld a reconstitué l'intérieur d'une brasserie au Grand Palais. Kenzo a invité le groupe électro-pop Saint Étienne. Vivienne Westwood a convoqué un groupe punk dans un décor de fête disco, et Burberry, la chanteuse Clare Maguire.

Valentino a fait sensation en clôturant son défilé avec les mannequins Derek Zoolander, alias Ben Stiller, et Hansel McDonald, alias Owen Wilson, à l'occasion de la production du deuxième volet du film Zoolander dont la sortie est prévue en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer