Restaurant Le Chien Rose: repartir deux fois à zéro

La chef propriétaire Mitche D. a vécu bien des... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

La chef propriétaire Mitche D. a vécu bien des épreuves depuis l'ouverture de son Chien Rose, rue Fleury Ouest, dans le quartier Ahuntsic, à Montréal.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Dominique Hardy
La Presse

Le projet d'ouvrir son propre restaurant trottait dans la tête de la chef propriétaire du Chien Rose depuis un moment. Ça, c'était sans savoir qu'en deux ans d'existence, elle aurait à faire face à deux dégâts d'eau qui la forceraient, chaque fois, à reconstruire son restaurant. Récit.

La chef propriétaire Mitche D. (de son vrai nom Michèle Des Rosiers, mais qui préfère couper court son patronyme depuis qu'un client croyait dur comme fer aller au resto de la chanteuse Marie Michèle Desrosiers) a vécu bien des épreuves depuis l'ouverture de son Chien Rose, rue Fleury Ouest, dans le quartier Ahuntsic, à Montréal. Au moment de l'entrevue, elle avait heureusement retrouvé le sourire après une période de fatigue et de découragement.«Il faut avoir une certaine naïveté et un peu d'innocence pour se lancer. Mais je ne regrette pas de l'avoir fait», raconte la jeune entrepreneure de 29 ans en parlant de l'ouverture de son établissement. Le premier dégât d'eau est survenu un an après l'inauguration du restaurant en 2012. Le propriétaire de l'édifice, voulant économiser l'électricité, a fermé le chauffage du local au-dessus. Résultat: les tuyaux n'ont pas résisté à ce manque de chaleur. Un scénario similaire s'est produit en janvier dernier. Mitche D. a dû reconstruire son restaurant deux fois.

«J'ai sacré. J'ai presque braillé. Mais ça ne sert à rien d'être triste», philosophe-t-elle. 

Dégâts importants

La première fois, les murs et les plafonds n'ont pas survécu, mais la propriétaire n'a pas perdu d'équipement. Pour le deuxième événement, les dégâts matériels ont été plus importants. «Cette fois-ci, ç'a été pire. C'est le tuyau d'eau chaude qui a éclaté. La machine à café a été endommagée et la caisse a même fondu.» Sans compter les murs et le plafond qui ont dû être refaits et tous les employés qui perdaient leur emploi. Par chance pour Mitche D., les assurances compensent sa perte de salaire et de revenus en plus, bien sûr, de payer pour les travaux.

Le Chien Rose survivra à cette deuxième mésaventure et sa réouverture est prévue le 8 avril. La chef a dû embaucher de nouveaux employés. D'autres lui sont fidèles depuis les débuts et ils seront de retour dans un tout nouveau décor. La dynamique propriétaire a le soutien de sa famille dans cette aventure. Son père Jean, bricoleur, lui donne un bon coup de main pour les travaux. Sa soeur, Joëlle, s'occupe de son site web. 

Mitche D. est tombée dans le monde de la restauration quand elle était jeune. Elle a toujours travaillé dans ce domaine et ne se voit pas faire autre chose malgré les difficultés du métier et de la vie d'entrepreneur. «Je suis plus heureuse et ça me fait grandir», lance-t-elle. 

Le Chien Rose

234, rue Fleury Ouest, Montréal

Menu New York

Le Chien Rose change son menu tous les mois selon un thème choisi. Pour avril, la chef transporte ses clients à New York. Voici un aperçu du menu: 

  • Salade Waldorf 
  • Mini lobster roll à la Newburg sur pain grillé à l'ail 
  • Philly cheese sandwich au rosbeef à la papa Jean 
  • Linguine primavera 
  • Tartare de saumon moitié frais moitié fumé maison avec oeuf poché à la sauce hollandaise 
  • Poulet général Tao 
  • La table d'hôte du midi variera selon l'humeur de la chef.
*Le Chien Rose est un restaurant «apportez votre vin».




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer