Le vin belge et néerlandais dans la cour des grands

La récolte du chardonnay en Belgique.... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

La récolte du chardonnay en Belgique.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LA HAYE

Les Belges et les Néerlandais, plus connus pour leur chocolat ou leur fromage, ont obtenu lundi le label convoité européen AOP pour le vin produit dans une zone viticole transfrontalière de la région du Limbourg, devenant un cas unique en Europe.

«Après des années de procédure, la Commission européenne a officiellement délivré le label Appellation d'origine protégée à la région viticole Maasvallei Limburg», se sont réjouis les vignerons Harry Vorselen et Karel Henckens dans un communiqué envoyé à l'AFP.

Cette région, qui s'étend des deux côtés du fleuve la Meuse, frontière entre la Belgique et les Pays-Bas, devient ainsi la première région transfrontalière en Europe à recevoir ce label pour son vin.

L'AOP est une appellation européenne qui désigne un produit dont les principales étapes de production sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même aire géographique, qui donne ses caractéristiques au produit.

Le Néerlandais Harry Vorselen et dix viticulteurs belges, dont Karel Henckens, pourront désormais orner leurs étiquettes du logo rouge et jaune AOP avant de les coller sur les bouteilles de Pinot noir, gris ou blanc, d'Auxerrois, Chardonnay ou de Riesling.

«L'idée de demander une appellation pour les deux côtés de la Meuse nous est venue en 2010, car notre terroir ne s'arrête pas à la frontière», ont expliqué les deux collègues, qui sont à l'initiative du projet.

Le vin de cette région du nord de l'Europe gagne chaque année en qualité, profitant de la hausse des températures provoquée par le changement climatique, selon M. Vorselen, qui a produit sa première bouteille avec sa femme en 2004. Aujourd'hui, il en produit 45 000 par an.

«La couche supérieure de terreau chaud et la terre graveleuse du sol ici sont déterminantes pour la minéralité, la profondeur et la finesse de nos vins», ont expliqué les deux hommes, fiers comme des coqs de pouvoir rivaliser dorénavant avec les pays producteurs historiques de vin comme, par exemple, le voisin français.

Le secteur du vin est encore récent aux Pays-Bas. Au total, 160 hectares y sont consacrés à la culture viticole, des plants gérés par 90 passionnés, selon le Bureau central des Statistiques (CBS).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer