Un premier vignoble sur un toit de New York

Les vignes qui y sont actuellement plantées sont... (PHOTO DON EMMERT, AFP)

Agrandir

Les vignes qui y sont actuellement plantées sont composées des grands cépages de Bordeaux: Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Malbec et Petit Verdot. La première récolte est prévue pour cet automne.

PHOTO DON EMMERT, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Manon Jacob
Agence France-Presse
New York

Une petite exploitation vinicole s'est récemment installée sur un toit de New York, la première du genre, avec l'ambition de sortir son premier cru en 2017.

Grâce aux 42 jardinières urbaines installées sur le toit d'un immeuble, dans un quartier industriel du sud de Brooklyn, la jeune société viticole «Rooftop Reds» entend offrir une petite production d'environ 300 bouteilles par an.

Les vignes qui y sont actuellement plantées sont composées des grands cépages de Bordeaux: Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Malbec et Petit Verdot. La première récolte est prévue pour cet automne.

«Nous avons voulu réinvestir l'espace urbain de manière écoresponsable», explique à l'AFP l'un des cofondateurs, Devin Shomaker, pour qui ce vignoble sur un toit «est le premier (du genre) commercialement viable».

La terre dans laquelle les vignes sont plantées est composée «à 40% de verre recyclé et broyé» ce qui permet d'obtenir des conditions de plantation légères et similaires à celles d'un vignoble traditionnel selon lui.

Un système d'évacuation du surplus d'eau des jardinières a aussi été conçu pour nettoyer la terrasse en pierre blanche du toit. Selon M. Shomaker, la réflexion photovoltaïque et la circulation de l'air offrent également de bonnes conditions à la croissance des vignes.

Inspirés par des potagers

En collaboration avec son frère Thomas et un ami, Chris Papalia, il s'est lancé dans le business après des études de commerce et de viticulture.

En 2013, ils ont lancé un projet pilote de vignoble sur le toit de l'appartement de Thomas Shomaker afin d'évaluer la qualité de l'air à Brooklyn, pour ensuite financer le projet grâce à une campagne de financement participatif et au soutien d'un investisseur et partenaire commercial, vigneron de la région des Finger Lakes (nord de New York).

Depuis l'automne 2015, les trois jeunes gens organisent sur le toit, en parallèle à la mise en place du vignoble, des événements privés et des dégustations. L'espace est aménagé comme une salle de démonstration avec un grand bar, des tables et des hamacs.

Les trois partenaires vendent actuellement trois vins (un rosé et deux blancs) de leur étiquette, cultivés et produits sur le domaine vinicole de leur partenaire des Finger Lakes.

Ils souhaitent étendre leur projet de vignobles à d'autres toits dans Brooklyn.

M. Shomaker raconte avoir été inspiré par le projet des «Brooklyn Grange farms», deux immenses potagers installés sur des toits de l'arrondissement new-yorkais, avec une trentaine de ruches. Il a alors cherché à savoir si le concept pouvait s'adapter à un vignoble.

«L'État de New York est le troisième plus gros producteur de vins aux États-Unis», explique-t-il. «Nous voulions encourager la petite consommation locale, un très faible pourcentage des vins consommés à New York soutiennent en réalité ce marché».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer