Une cuvée québécoise pour Alexei Emelin

Depuis son arrivée à Montréal, Alexei Emelin s'est découvert... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Depuis son arrivée à Montréal, Alexei Emelin s'est découvert une passion pour le vin. C'est pourquoi il s'est associé au vignoble de la Montérégie le Domaine des Salamandres.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Les partisans du Tricolore ne peuvent pas suivre leur équipe en séries éliminatoires cette année, mais ils peuvent se consoler avec une bouteille de la cuvée «Aleksey Emelin». Le Domaine des Salamandres, à Hemmingford, vient de commercialiser ce vin blanc, fruit de sa collaboration avec le défenseur du Canadien.

Depuis son arrivée dans l'équipe du Canadien de Montréal, le défenseur Alexei Emelin s'est découvert une passion pour le vin. En entrevue, le joueur originaire de la Russie raconte qu'il affectionne particulièrement les rouges de la Toscane et de la vallée de Napa.

«J'aime surtout découvrir de nouveaux vins», dit-il.

C'est pourquoi lorsque le Domaine des Salamandres, en Montérégie, l'a invité à goûter ses produits il y a trois ans, le joueur a accepté.

Le vignoble traversait alors une période moins facile. Le départ d'un associé et les longues heures de travail avaient découragé les propriétaires du vignoble. L'avocate du domaine a eu l'idée de joindre un autre de ses clients et grand amateur de vin, le défenseur Alexei Emelin.

«Il est venu nous voir plusieurs fois, relate la propriétaire Denise Lavoie. Il a goûté nos vins et nous nous sommes liés d'amitié.»

Denise Lavoie ne voulait pas d'un nouvel associé. Elle souhaitait plutôt un coup de pouce financier pour continuer à développer l'entreprise familiale. Le joueur du Tricolore a dit oui.

La cuvée d'Emelin

Pour remercier son investisseur, le Domaine des Salamandres a renommé sa cuvée «blanc doux» en l'honneur du joueur. L'étiquette a aussi été modifiée. Elle affiche maintenant une image du défenseur réalisée par sa femme, Valentina, et le designer Jean-Claude Poitras.

Le vin «Aleksey Emelin» n'est ni un vin de glace ni une vendange tardive. C'est un blanc dont le jus a été gelé pour concentrer les sucres, une technique utilisée pour la production de cidre de glace. Le vin est élaboré avec du geisenheim, une variété de raisin allemande obtenue par le croisement du riesling et du chancellor.

«J'ai dégusté plusieurs fois leurs vins et je revenais toujours à celui-là. Il n'est pas trop sucré. Son goût est très intéressant. Je suis tombé amoureux de ce vin!», explique Alexei Emelin.

Le joueur a aussi craqué pour le poiré de glace du Domaine des Salamandres. Un produit qui sort de l'ordinaire, dit-il.

Le Russe qui n'aime pas la vodka

Lors de son entretien avec La Presse, Alexei Emelin se préparait à retourner en Russie pour quelques jours. Il avait mis dans ses valises des bouteilles de son vin québécois. Allait-il profiter de son retour en Russie pour déguster de la vodka?

«Non!», a-t-il répondu sans détour.

Bien que la vodka soit la boisson nationale des Russes, le numéro 74 trouve qu'elle n'a pas «bon goût». Le joueur ne connaît pas non plus les vins russes, car sa famille vient de Togliatti, une ville située à plus de 1500 km de la mer Noire en bordure de laquelle la plupart des vignobles russes se trouvent. Mais il ne se fera pas prier pour y goûter.

Le vin «Aleksey Emelin» n'est ni un vin... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Le vin «Aleksey Emelin» n'est ni un vin de glace ni une vendange tardive. C'est un blanc dont le jus a été gelé pour concentrer les sucres, une technique utilisée pour la production de cidre de glace.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Notes de dégustation

Voici un vin blanc d'une belle complexité. Son nez évoque la pomme cuite, la poire et le miel. Sur les papilles, l'équilibre entre le sucre et l'acidité est réussi. C'est rond et riche en milieu de bouche, puis la finale est croquante et longue. Elle se termine sur des arômes de fleurs et de tarte Tatin.

Cuvée «Aleksey Emelin» 2014, 29 $, 375 ml

En vente au domaine ainsi qu'au Salon de la femme à Montréal, cette fin de semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer