Vignobles d'ici: les vins d'Ulverton

Si rien n'a été laissé au hasard, c'est... (Photo fournie par le vignoble Les vallons de Wadleigh)

Agrandir

Si rien n'a été laissé au hasard, c'est que le vignoble appartient à deux hommes d'affaires aguerris.

Photo fournie par le vignoble Les vallons de Wadleigh

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

(ULVERTON) La journaliste Karyne Duplessis Piché visite cet été encore les vignobles du Québec. Elle s'arrête cette fois-ci dans les régions moins connues pour la culture de la vigne. Cette semaine, Les Vallons de Wadleigh.

La journaliste Karyne Duplessis Piché visite cet été... (Photo fournie par le vignoble Les vallons de Wadleigh) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par le vignoble Les vallons de Wadleigh

Sur la route 143, bordée de maisons ancestrales et d'églises en Estrie, le vignoble Les Vallons de Wadleigh ne passe pas inaperçu. Le bâtiment de facture moderne et son toit de couleur rouge éclatant attirent l'oeil. À l'intérieur, les vins méritent qu'on s'y arrête.

Sous les grands parasols de la terrasse, les tables de pique-nique et le salon d'extérieur invitent à la détente. On admire la campagne tranquille d'Ulverton, où les collines verdoyantes se succèdent comme des vagues.

«Apportez votre pique-nique, lance Paul Gagnon, employé au vignoble, on s'occupe du vin!»

Dans les verres, il verse quatre cuvées: un blanc, un rosé et deux rouges. Elles sont élaborées avec les différentes variétés de frontenac (blanc, gris et noir), ainsi qu'avec du radisson et du marquette. Vous avez oublié votre lunch? Pas de souci, le domaine propose des fromages, des charcuteries et des sandwichs préparés avec des produits locaux.

Après le repas, on peut parcourir un sentier de 5 km aménagé sur le grand domaine qui appartenait autrefois à la famille Wadleigh. Paul Gagnon se fait d'ailleurs un plaisir de raconter leur histoire et celle du village.

Le parcours débute près des vignes et se rend jusqu'à la rivière Ulverton. La balade est facile et ajoute un sentiment de vacances.

Un projet agrotouristique

Si rien n'a été laissé au hasard, c'est que le vignoble appartient à deux hommes d'affaires aguerris. Michel Dagenais possède un parc immobilier à Montréal et son associé Brian Illick est assureur à Drummondville. Ensemble, ils gèrent les Cafés Morgan dans la région de Trois-Rivières. Amateurs de vin et tous deux établis à Ulverton, ils se sont lancés dans la culture de la vigne en 2008.

«Je voulais démarrer un projet agrotouristique. Je me suis laissé convaincre par mon voisin de partir un vignoble.»

Michel Dagenais
copropriétaire du vignoble

Ils ont planté 16 000 pieds de vigne sur deux ans. Pour résister aux rudes hivers, ils ont choisi des cépages hybrides. Et pas question de lésiner sur le goût des vins. Brian Illick a le palais aiguisé. L'entrepreneur a suivi une formation de sommelier.

«On a goûté beaucoup de vins québécois avant d'arrêter notre choix sur les cépages», dit M. Dagenais.

Les propriétaires ne lésinent pas non plus sur l'achat de coûteux fûts de chêne américain pour y vieillir leur cuvée réserve. Lorsque la récolte le permet, un vin de glace s'ajoute à leur offre, mais pas cet été. La vendange a été insuffisante l'an dernier.

Consultez le site du vignoble: lesvallonsdewadleigh.com

La journaliste Karyne... (Photo fournie par le vignoble Les vallons de Wadleigh) - image 4.0

Agrandir

Photo fournie par le vignoble Les vallons de Wadleigh

À suivre

Le camion de nourriture de rue Air de boeuf de Drummondville s'est arrêté au vignoble les vendredis soir de juin. Bonne nouvelle, il devrait revenir en août. Pour l'occasion, les vins sont servis au verre au coût de 3$ plutôt que 5$.

Comment s'y rendre

Le vignoble se trouve à 30 km au sud de Drummondville, à 1 h 30 de Montréal. Après avoir roulé sur l'autoroute 20 Est, on s'y rend par la route 143 Sud pour admirer le paysage, ou on emprunte l'autoroute 55 Sud en direction de Sherbrooke. Si on choisit cette option, il suffit de prendre la sortie 103 et de suivre les panneaux pour Ulverton.

186, route 143, Ulverton

À déguster

Rosé 2013, 17$

Quel beau rosé du Québec! Cet assemblage de frontenac gris et blanc est fruité et floral. On goûte la pêche, la framboise blanche, la fraise des bois et la gomme balloune. C'est droit, léger et délicieux! On fait des réserves. 12,5%

Rouge réserve 2013, 22$

Le mélange de marquette et de frontenac noir donne une robe de couleur rubis opaque. On sent les prunes rouges. La bouche est dense. Les tannins sont fins. L'élevage en barrique est subtil. Les arômes rappellent les fruits mûrs et la confiture. C'est simple et parfait pour les grillades. 12,5%

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer