Dans mon gadget mobile: Out There

Out There serait la version pacifique de Faster Than Light,...

Agrandir

Out There serait la version pacifique de Faster Than Light, tout simplement parce qu'il n'implique pas de combat.

Kevin Massé
La Presse

Voilà un peu plus d'un an, Faster Than Light sortait. Un jeu indépendant au graphique très simple, mais dont la jouabilité, apparentée au genre Rogue-Like était très entraînante.

En version courte, le Rogue-Like est un jeu en tour par tour où à chaque fois, le joueur explore une nouvelle salle d'un lieu créé aléatoirement. Je me souviens de m'être dit que les mécaniques de jeu de Faster Than Light seraient appropriées aux tablettes tactiles. À peine un saut dans le temps plus tard, voilà que Mi-clo Studio remanie le concept sous le titre Out There.

Out There serait la version pacifique de Faster Than Light. Tout simplement parce qu'il n'implique pas de combat. Dans Out There, nous sommes aux commandes d'un vaisseau perdu dans l'espace et notre but est de retourner sur Terre. Pour ce faire, il faut voyager d'étoile en étoile tout en s'assurant que nos réserves d'oxygène et de carburant ne sont pas trop basses et que la coque de notre vaisseau est toujours en bon état. Il faudra donc, à chaque arrêt, si le système solaire le permet, amasser du carburant ou forer les planètes pour récupérer de l'oxygène ou des métaux.

À cette phase de gestion s'ajoute une histoire qu'on découvre à la manière d'un livre dont vous êtes le héros. Chaque halte nous dévoile une page du journal de bord du pilote de notre vaisseau. Il fabulera sur ses pensées. Il rencontrera, entre autres, des formes de vie inconnues qui absorbent la chaleur et aspirent une partie de son carburant, des trous noirs qui pourraient le téléporter ou encore des vaisseaux abandonnés. Il devra, par moments, prendre des décisions qui auront un impact sur ses réserves. Certains systèmes solaires lui feront rencontrer de nouveaux vaisseaux, de nouvelles technologies ou des vies extraterrestres dont le langage s'apprivoisera au fil des rencontres.

L'ambiance de Out There est plutôt bien réussie. La musique, la narration ainsi que le rythme de la jouabilité traduisent bien le sentiment de solitude spatiale.

Découvrir le cosmos avec Out There peut être redondant, mais rend vite accro. Ce voyage aléatoire peut également être mortel si la chance n'est pas avec nous. Nous laissant seul, sans carburant, dans les confins de l'espace. Bof, ça donne le temps de recommencer une autre partie pour faire encore mieux.

***1/2

Sur iOS et Android




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer