Morrison obtient la 12e médaille du Canada

Denny Morrison a aussi gagné la médaille d'argent... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Denny Morrison a aussi gagné la médaille d'argent au 1000 m il a y trois jours.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Jeux de Sotchi

Sports

Jeux de Sotchi

Les Jeux olympiques d'hiver 2014 ont lieu à Sotchi du 7 au 23 février. Notre envoyé spécial Carl Tardif écrira des reportages quotidiens en plus de livrer à chaud sur Twitter les résultats de nos athlètes. Suivez également le blogue de François-Olivier Roberge, qui a déjà participé aux Jeux de Turin et de Vancouver. »

Sur le même thème

La Presse Canadienne
SOTCHI

Le patineur de vitesse longue piste Denny Morrison était euphorique après avoir obtenu une médaille surprise pour le Canada, tandis que Charles Hamelin, ébranlé, a parlé d'une «grosse déception» au 1000 mètres, samedi, après avoir décroché l'or en début de semaine.

> Consultez la fiche de Denny Morrison

Morrison ne ressentait pas de pression lors de l'épreuve longue piste du 1500 mètres, même après avoir déjà remporté une médaille d'argent que personne n'attendait au 1000 mètres.

Le patineur de Fort St. John, en Colombie-Britannique, a décroché le bronze, donnant au Canada sa 12e médaille à mi-parcours des Jeux de Sotchi.

«Il s'agit de la plus belle semaine de ma vie. Je vis en quelque sorte un conte de fées», a exprimé Morrison.

La patineur canadien longue piste a occupé brièvement le premier rang, terminant en une minute et 45,22 secondes. Le Polonais Zbigniew Brodka l'a surpassé, et puis le Néerlandais Koen Verweij, à seulement 0,003 seconde de Brodka.

Morrison, qui avait remporté précédemment l'argent au 1000 mètres après que son coéquipier Gilmore Junio lui eut laissé sa place sur la ligne de départ, a parlé d'expériences uniques dans les deux cas.

«C'était différent. Au 1000 mètres, je me sentais si chanceux de même prendre part à la compétition. C'était une explosion d'émotions. Cette fois, j'étais plus conscient que je pouvais l'obtenir et j'ai été en mesure de célébrer de manière plus calme», a expliqué Morrison.

Le Canada a désormais quatre médailles d'or, cinq d'argent et trois de bronze, ex aequo au cinquième rang pour le total des médailles avec l'Allemagne. La Russie en compte 15, suivie par les États-Unis et les Pays-Bas, avec 14 chacun. En tenant compte des médailles d'or, l'Allemagne trône au sommet, avec sept.

Ces 12 médailles du Canada représentent une amélioration par rapport aux huit que le pays comptait à mi-parcours aux Jeux de Vancouver de 2010. Le Canada avait terminé ces JO avec 26 médailles, et l'objectif du Comité olympique canadien et de À nous le podium à Sotchi était de terminer au premier rang du classement général.

Conclure ces JO avec plus de 26 médailles serait tout de même considéré une victoire.

Le Canada pourrait avoir compté 13 médailles, samedi, si Hamelin n'avait pas fait une chute malheureuse lors de son épreuve favorite.

Finalement, la bouteille dans laquelle les patineurs de vitesse courte piste canadiens ont inséré leurs malheurs et le «jeudi noir» qu'ils ont connu aux Jeux de Sotchi ne leur a pas permis de conjurer le sort.

Aucun patineur n'a atteint les finales des 1000 mètres masculin et 1500 féminin, samedi.

Hamelin, médaillé d'or au 1500 mètres hommes lundi, a perdu une autre chance de remporter une deuxième médaille, en chutant bêtement en quarts de finale.

«C'est une grosse déception, n'a-t-il pas caché, en expliquant que la glace avait cédé sous sa lame droite dans un virage. Le 1000 mètres, de plus, c'est la course que je préfère des trois distances individuelles.»

Auparavant, sa copine Marianne St-Gelais a été éliminée dans les préliminaires.

Les deux autres patineuses canadiennes du Saguenay-Lac Saint-Jean, Marie-Ève Drolet et Valérie Maltais, ont vu leur parcours s'arrêter en demi-finales. Valérie Maltais a facilement enlevé les honneurs de la finale B, en se hissant en tête à trois tours de la fin. Drolet a pris le troisième rang.

Les coéquipiers de Hamelin, Charle Cournoyer, de Boucherville, et Olivier Jean, de Lachenaie, n'ont également pas franchi l'étape des quarts.

Rien ne va plus chez l'équipe canadienne depuis le coup d'éclat de Charles Hamelin au cours de la première journée de compétition.

Dans un geste symbolique, l'équipe canadienne a lancé une bouteille à la mer, près du parc olympique, vendredi. Elle ne contenait pas de message de détresse ni des voeux, mais plutôt toute la frustration et le négativisme de tous les membres de l'équipe, en lien avec la journée de misère vécue jeudi.

Par ailleurs, la skieuse Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, a fait preuve de beaucoup de courage en prenant part au super-G féminin, en compagnie de ses compatriotes Larisa Yurkiw et Marie-Pier Préfontaine. Cette dernière a été la seule Canadienne à franchir la ligne d'arrivée. Son chrono de 1:28,67 l'a laissée au 20e échelon.

Même si Gagnon a quitté la piste dès la deuxième porte, elle a estimé qu'elle avait bien fait de s'aligner au départ, moins d'une semaine après avoir subi une luxation à l'épaule gauche.

Des médailles en curling pourraient par ailleurs se profiler pour le Canada à la suite d'une journée parfaite pour Jennifer Jones et Brad Jacobs.

Jones a assuré un laissez-passer pour le Canada pour les demi-finales du tournoi de curling féminin, avec deux gains contre le Japon et la Russie qui portent sa fiche à 7-0.

Jacobs a de son côté volé un point au dernier bout pour vaincre la Grande-Bretagne 7-5. Ce gain permet au Canada d'égaler la Grande-Bretagne au troisième rang du classement général masculin, avec des dossiers identiques de 5-2.

D'autre part, l'équipe canadienne de ski de fond, formée de Perianne Jones, d'Almonte, en Ontario, Daria Gaïazova, de Banff, en Alberta, Emily Nishikawa, de Whitehorse, au Yukon, et Brittany Webster, de Sicamous, en C.-B., a complété le relais 4X5 km au 14e échelon en 59:13,6.




publicité

la boite:2450047:box

publicité

publicité

la boite:2478966:box

publicité

publicité

image title
Fermer