Milan Lucic à Montréal: réponse d'Edmonton

La valeur de Milan Lucic se comparerait à... (Photo Darryl Dyck, PC)

Agrandir

La valeur de Milan Lucic se comparerait à celle de Dion Phaneuf en 2016, croit le chroniqueur du Edmonton Journal Dave Staples.

Photo Darryl Dyck, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le quotidien Edmonton Journal a réagi hier à ma proposition d'affaires pour soulager les Oilers d'Edmonton du contrat gargantuesque de Milan Lucic.

Le chroniqueur Dave Staples estime qu'il s'agit d'un cadeau empoisonné, et il n'a pas complètement tort. Mais les Oilers sont déjà coincés par le plafond salarial en raison des contrats à Connor McDavid et Leon Draisaitl, ils doivent offrir un nouveau contrat à Darnell Nurse; il ne coûte rien de tendre une perche au DG Peter Chiarelli.

Staples affirme que les Oilers ne cèderaient jamais un dixième choix au total pour libérer six millions sur la masse salariale pour les cinq prochaines années, en plus d'un boni de 3,5 millions payable à compter du 1er juillet. La valeur de Bryan Bickell était nettement plus basse que celle de Lucic lorsque les Blackhawks ont cédé Teuvo Teravainen aux Hurricanes pour se débarrasser du contrat de Bickell, estime le chroniqueur.

Bickell venait d'obtenir deux passes en 25 matchs. Mais il lui restait seulement une année de contrat, et non cinq, comme Lucic. Et Lucic, ne l'oublions pas, a obtenu seulement quatre points, dont un but, à ses 35 derniers matchs de saison régulière et son manque de vitesse n'a jamais été aussi criant. Staples affirme néanmoins que Lucic peut toujours rebondir, après des saisons de 50 et 34 points, même s'il ne se dit pas prêt à parier là-dessus.

La valeur de Lucic se comparerait plutôt à celle du défenseur Dion Phaneuf en 2016, croit Staples. Les Maple Leafs de Toronto ont offert Phaneuf, un choix de deuxième ronde et  quatre joueurs des mineures en retour de Jared Cowen, Milan Michalek, Colin Greening et Tobias Lindberg. Par contre, Phaneuf avait un impact beaucoup plus important à l'époque que Lucic. Il était considéré comme un défenseur numéro un par défaut chez les Leafs et allait contribuer à solidifier le top 4 des Sénateurs. Phaneuf avait 24 points en seulement 51 matchs au moment de l'échange. À ce rythme, il en aurait amassé 39 sur une saison complète.

Je persiste à croire qu'un choix de début de deuxième ronde (35e au total), un espoir (William Bitten, par exemple) en retour du premier choix des Oilers et du contrat monstrueux de Lucic demeure une première offre raisonnable pour amorcer les discussions.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer