Leblanc et St-Denis auront aussi leur chance

Étant donné que Leblanc est encore légèrement gêné... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Étant donné que Leblanc est encore légèrement gêné par l'entorse à la partie supérieure de la cheville qu'il a subie cet automne, il est probable que le CH choisira de le laisser poursuivre son retour en forme à Hamilton.

Photo: André Pichette, La Presse

Partager

Marc Tougas
La Presse Canadienne
Brossard

Louis Leblanc et Frédéric St-Denis sont peut-être arrivés à Montréal après les autres, cette semaine, mais ils auront autant de chances d'impressionner Michel Therrien et ses adjoints à l'occasion du match intra-équipe que le Canadien disputera devant public au Centre Bell, jeudi soir.

La direction du Tricolore l'avait bien expliqué au début du camp, dimanche: si seulement 26 joueurs ont été invités, c'est parce qu'une période d'une semaine ne suffisait pas pour permettre à tous les jeunes de se faire valoir. On a donc initialement rappelé seulement ceux qui ont les meilleures chances d'être retenus au sein du grand club.

Leblanc et St-Denis n'ont pas reçu une telle invitation, même s'ils ont tous deux fini la saison dernière avec le Canadien, en disputant 42 et 17 matchs, respectivement. Ils se sont amenés à Montréal seulement mardi et ils ont effectué leurs premiers coups de patin à Brossard, mercredi, alors qu'ils se sont entraînés sur la patinoire secondaire du Complexe sportif Bell, à l'écart des joueurs du grand club.

Mais Leblanc et St-Denis, ainsi que Mike Blunden, Michaël Bournival et Patrick Holland, feront plus que remplir des chandails, jeudi soir. Ils auront les mêmes chances d'être retenus dans l'équipe en vue du premier match du calendrier régulier, a assuré Therrien. Le CH recevra les Maple Leafs de Toronto, samedi, et la formation finale en vue de la prochaine saison sera déterminée vendredi en fin de journée.

Étant donné que Leblanc est encore légèrement gêné par l'entorse à la partie supérieure de la cheville qu'il a subie cet automne, il est probable que le CH choisira de le laisser poursuivre son retour en forme à Hamilton.

«Je la sens encore un peu, mais c'est presque guéri, a dit Leblanc de sa blessure. Je suis en train de retrouver mon synchronisme.

«C'est sûr que je voudrais rester ici, mais si je retourne à Hamilton, alors mon but deviendra de revenir ici le plus tôt possible», a ajouté Leblanc, qui a été limité à trois buts et deux aides en 24 matchs au sein du troisième trio avec les Bulldogs cette saison.

«Sa blessure a retardé son évolution. Il s'agit pour Louis de continuer à travailler. J'ai vu ça avec d'autres joueurs par le passé, et c'est normal. On continue de tout mettre en place pour lui permettre d'atteindre la Ligue nationale», a commenté Therrien, qui a précisé que le bien à court terme du club est une priorité, mais que le développement à long terme des espoirs l'est tout autant, ce qui signifie qu'il n'est pas question de garder de jeunes joueurs à Montréal pour les confiner aux gradins les soirs de matchs.

St-Denis a lui aussi eu certaines difficultés en début de saison, alors que la direction l'a invité à agir comme mentor auprès des jeunes espoirs du CH chez les Bulldogs.

«J'ai essayé d'en faire trop, puis (les entraîneurs des Bulldogs) Donald Dufresne et Sylvain Lefebvre m'ont conseillé de m'en tenir à du hockey simple, a indiqué St-Denis, qui tentera de faire la même chose jeudi soir. Je suis conscient que je ne commencerai peut-être pas la saison à Montréal, mais je pense que je vais avoir une (autre) chance de prouver que j'ai ma place dans la Ligue nationale.»

Même si St-Denis a bien fait en fin de saison dernière avec le Canadien, alors qu'il a affiché un différentiel de plus-3, il était conscient que tout serait à recommencer. Le vétéran de 26 ans n'a donc pas été surpris que Jarred Tinordi, 20 ans, soit invité au camp et pas lui.

«C'est une bataille constante à l'interne et Tinordi méritait autant qu'un autre de se faire inviter», a souligné St-Denis.

St-Denis n'a pas régressé, a pris le soin de noter Therrien. Mais l'entraîneur a laissé entendre que le temps était venu de donner à Tinordi une chance de se faire valoir. Et si Mike Commodore a lui aussi été invité au camp plutôt que St-Denis, c'est parce qu'on lui a promis qu'on le ferait quand il a signé un contrat à l'essai avec les Bulldogs en novembre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer