Statu quo chez les Rangers

Les Rangers refusaient de claironner au lendemain de... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Les Rangers refusaient de claironner au lendemain de leur victoire dans le premier match de la série contre le Canadien.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au lendemain de ce qui ressemblait à un match parfait pour une équipe sur la route, Alain Vigneault n'a pas voulu changer sa combinaison gagnante.

Ce sont donc les mêmes trios et duos de défenseurs qui ont participé à l'entraînement de cet après-midi au Centre Bell.

C'est donc dire que pendant que le Canadien doit composer avec les performances inégales de Nikita Nesterov - avec comme solution de rechange un Brandon Davidson qui a aussi eu ses hauts et ses bas - les Rangers ont le luxe de garder Kevin Klein comme septième défenseur.

«Ça nous donne des options. En séries, la profondeur à toutes les positions est une clé et on est choyés d'en avoir autant», a expliqué Vigneault.

La formation des Rangers à l'entraînement

AGCAD
KreiderStepanZuccarello
VeseyZibanejadNash
MillerHayesGrabner
GlassLindbergFast

DGDD
McDonaghGirardi
StaalHolden
SkjeiSmith

Malgré tout, les New-Yorkais refusaient de claironner au lendemain de leur victoire dans le premier match.

«Défensivement, on a été bons. Mais les ailiers, on peut être meilleurs le long des bandes, car on a permis quelques chances de marquer, a rappelé l'attaquant Rick Nash. Mais Henrik a été notre meilleur joueur et c'est pourquoi on a besoin de lui tous les soirs.»

Les petits garçons

Dans un match où 98 mises en échec ont été distribuées, la robustesse a pris nettement plus de place que ce à quoi on s'attendait, de la part de deux équipes réputées, depuis quelques années, pour leur vitesse.

«On sait que les deux équipes ont beaucoup de vitesse, mais c'est du hockey des séries, a rappelé le défenseur Brendan Smith. Les cinq premières minutes, c'est comme si on jouait sans rondelle. Tout le monde veut frapper et se préparer pour la série.»

Le jeu est devenu particulièrement robuste à la fin, quand Andrei Markov a dardé Rick Nash... directement devant l'arbitre! Markov a reçu une punition d'inconduite, mais ne sera visiblement pas sanctionné davantage.

Chez les Rangers, on n'a pas voulu en faire de cas.

«Ce n'est jamais plaisant de recevoir ça, mais ça fait partie du hockey. C'est du hockey des séries, il y a beaucoup d'émotions. Tu es dans une guerre, les choses se passent rapidement», a répondu Nash.

«S'ils ont à le faire, ce sont des professionnels, a ajouté Vigneault, au sujet du département de sécurité des joueurs de la LNH.

«Ce sont des petits garçons qui aiment être des petits garçons sur la patinoire.»

La série reprend demain soir, au Centre Bell.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer