Autre soirée difficile pour le Canadien dans l'Ouest

Comme un gros diésel, les Ducks ont mis du temps à se mettre en marche, mais... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Anaheim) Comme un gros diésel, les Ducks ont mis du temps à se mettre en marche, mais étaient ensuite durs à arrêter. Le Canadien a amorcé sa tournée californienne avec une défaite de 2-1 contre les Ducks, mardi soir, au Honda Center.

> Le sommaire du match

Rickard Rakell et Cam Fowler ont marqué dans la victoire, pendant qu'à l'autre bout, John Gibson s'est montré impérial, cédant seulement en toute fin de match, sur le 39e tir des visiteurs. À un moment où on commençait à se demander si son adjoint, Jonathan Bernier, ne devrait pas jouer davantage, Gibson a bien choisi son moment pour fermer la porte.

Gibson a eu à se mettre en évidence dès le début du match puisque son équipe était assiégée dans son territoire, pendant que ses coéquipiers devaient attendre cinq minutes avant d'obtenir leur premier tir au but. Et quatre autres minutes avant d'en diriger un deuxième sur Carey Price!

En fait, chaque trio du CH a tour à tour bourdonné en zone adverse, mais quand les vraies chances de marquer se présentaient, les Montréalais étaient incapables de prendre un tir franc. C'était le cas d'Alex Galchenyuk, par exemple, bien servi par Shea Weber à l'embouchure du filet. La rondelle est finalement passée tout droit. En deuxième période, Alexander Radulov s'est amené seul devant Gibson, mais le bon travail en repli de ses couvreurs l'a empêché de tirer de façon convenable.

L'indiscipline qui fait mal

Le Canadien jouait somme toute une bonne première période, passant davantage de temps en zone adverse que dans son propre territoire. Mais une punition d'indiscipline à Shea Weber est venue couper son élan.

Weber venait tout juste de se faire renverser par le fougueux Ryan Garbutt quand il a voulu se venger. Mais sa bastonnade n'est pas passée inaperçue et il a été puni pour sa réplique.

Pendant la punition, l'étonnant Rakell a ouvert la marque, bien posté à la droite de Carey Price. Le Suédois, qui a tenu tête aux Ducks en début de saison en raison d'une impasse contractuelle, compte déjà neuf buts en 14 matchs cette saison.

Fowler a doublé la mise pour les palmipèdes en période médiane. Son tir a tout juste dévié sur le bâton de Galchenyuk, mais a néanmoins fait mal paraître Price.

Cela dit, l'homme masqué du Canadien s'est repris de belle façon dans les dernières secondes de la période, frustrant Corey Perry et Sami Vatanen pour garder son équipe dans le match.

Mais Gibson avait lui aussi quelques bons arrêts en banque... et un peu de chance. Prenons le cas de Galchenyuk après cinq minutes en troisième période. La rondelle semblait destinée à finir dans le but après son joli tir sur réception, mais sa frappe a finalement abouti sur le filet extérieur.

Andrew Shaw a mis un peu de suspense en fin de match avec un but avec deux minutes à jouer, mais il allait ensuite gâcher la tentative de remontée des siens en prenant une autre punition dans la dernière minute. Comme il l'avait fait en Caroline il y a deux semaines, il a fait un fou de lui-même en cachant mal sa frustration... 

Le Canadien reprendra l'action vendredi, pour la troisième de cinq escales au cours de ce voyage. Un duel avec les Sharks à San José l'attend.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Canadien-Ducks: Cogliano pour la 727<sup>e</sup> fois

    Hockey

    Canadien-Ducks: Cogliano pour la 727e fois

    On ignore toujours qui sera le gardien partant des Ducks ce soir contre le Canadien. John Gibson a quitté la patinoire avant Jonathan Bernier, mais... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer