• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le CH devra battre Bobrovsky pour prolonger sa séquence 

Le CH devra battre Bobrovsky pour prolonger sa séquence

Le gardien des Blue Jackets Sergei Bobrovsky a maintenu... (Photo Mark J. Terrill, AP)

Agrandir

Le gardien des Blue Jackets Sergei Bobrovsky a maintenu un excellent taux d'efficacité de ,941 en huit matchs cette saison.

Photo Mark J. Terrill, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Columbus) Le Canadien rend visite à l'équipe qui a disputé le moins de matchs dans la LNH et qui est bien reposée pour tenter d'infliger au Tricolore son premiers revers en temps règlementaire cette saison. Les Blue Jackets de Columbus ont remporté quatre de leurs six derniers matchs (4-1-1) et s'ils évitent le défi d'affronter Carey Price, tenteront de battre Al Montoya qui connaît beaucoup de succès en carrière contre eux (3-0-1, moyenne de 1.47 et taux d'efficacité de .955).

Montoya fera face à l'excellent Sergei Bobrovsky, qui a maintenu un taux d'efficacité de ,941 en huit matchs cette saison. Le gardien russe offre un rendement qui n'est pas loin de celui de Price depuis le début de la campagne, mais le CH a quand même réussi à le battre quatre fois en neuf occasions dans le passé. Mais Bobrovsky est l'une des raisons premières pour lesquelles les Blue Jackets affichent pour l'instant un bilan positif, et les hommes de Michel Therrien devront en venir à bout s'ils veulent prolonger à neuf leur séquence de victoires.

Les deux formations ont eu des entraînements facultatifs ce matin et Carey Price, qui doit faire face aux Flyers de Philadelphie demain, s'est même fait imposer un congé.

On surveillera du côté des Blue Jackets le défenseur recrue Zach Werenski, bien sûr, mais également le capitaine Nick Foligno qui semble avoir retrouvé cette année le niveau de production d'il y a deux ans, et non celui de sa décevante campagne de l'an passé.

Mais il faut aussi garder à l'oeil la façon dont l'entraîneur-chef John Tortorella déploiera ses quatre trios. À défaut d'avoir des joueurs vedettes à l'attaque, il compte sur une profondeur intéressante qui l'incite à employer son quatrième trio autant que ses trois autres unités. Scott Hartnell, Lukas Sedlak et Sam Gagner - que Tortorella se défend bien d'étiqueter comme son quatrième trio - donnent un visage très différent de ce que les quatrièmes trios étaient jadis.

Sam Gagner s'accroche à son poste avec les Blue... (Photo Paul Vernon, AP) - image 2.0

Agrandir

Sam Gagner s'accroche à son poste avec les Blue Jackets.

Photo Paul Vernon, AP

La dernière chance de Sam Gagner 

Le cas de Sam Gagner est particulièrement intéressant.

L'ancien choix de première ronde des Oilers d'Edmonton en 2007 a vu sa carrière déraper après des années de stagnation à Edmonton. Il s'est mis à changer d'adresse et, à 27 ans seulement, il est déjà à la croisée des chemins. Il s'accroche à son poste grâce à ses quatre points en 7 matchs jusqu'ici.

« Il sait que c'est sa dernière chance et il s'est préparé en fonction de cela, a indiqué John Tortorella. Je l'ai retranché il y a deux semaines parce qu'il ne jouait pas bien et n'était pas suffisamment impliqué. Depuis, il a saisi sa chance mais il doit continuer de le faire car d'autres cherchent à prendre sa place dans la formation. Il a fait de gros jeux pour nous jusqu'à maintenant et je suis pour lui. Il est constamment monté et descendu comme un siège de toilette depuis le début de sa carrière et je suis content qu'il nous ait montré son désir de jouer. »

Tortorella voit en Gagner un ailier bien plus qu'un joueur de centre car il n'a plus à se soucier de certaines missions défensives. Et il a été surpris de voir la chimie qui opérait entre Scott Hartnell et Gagner. On leur a confié le centre recrue Lukas Sedlak, lui-même à l'aise avec les tâches défensives, et les Blue Jackets se retrouvent tout à coup avec un quatrième trio qui est à des lieues des matamores d'autrefois, ou même du trio chargé avant tout de remplir des missions défensives.

Le quatrième trio du Canadien, qui connaît lui-même un très bon début de saison au plan offensif, fournit à Michel Therrien le même genre de flexibilité. 

J'ai extrêmement confiance au trio de Mitchell. Il nous marque de gros buts, il est engagé à cinq-contre-cinq et accomplit du gros travail en désavantage numérique, a-t-il indiqué

« Peu importe qui ils affrontent, on est confiants qu'ils peuvent faire le travail. »

Rappelés des IceCaps de St.John's, l'ailier Daniel Carr et le défenseur Joel Hanley seront laissés de côté par le Canadien, tout comme le jeune ailier Sonny Milano, que les Blue Jackets ont rappelé ce matin afin de pouvoir compter sur un attaquant en surplus.

Le match commence à 19h.

La formation du Canadien

 

Radulov - Galchenyuk - Gallagher

Pacioretty - Desharnais - Shaw

Lehkonen - Plekanec - Byron

Danault - Mitchell - Flynn

Emelin - Weber

Markov - Petry

Beaulieu - Pateryn

La formation des Blue Jackets

 

Saad - Wennberg - Foligno

Calvert - Karlsson - Anderson

Jenner - Dubinsky - Atkinson

Hartnell - Sedlak - Gagner

 

Werenski - Jones

Johnson - Murray

Nutivaara - Savard

La formation du Canadien

AGCAD
RadulovGalchenyukGallagher
PaciorettyDesharnaisShaw
LehkonenPlekanecByron
DanaultMitchellFlynn

DGDD
EmelinWeber
MarkovPetry
BeaulieuPateryn

La formation des Blue Jackets

AGCAD
SaadWennbergFoligno
CalvertKarlssonAnderson
JennerDubinskyAtkinson
HartnellSedlakGagner

DGDD
WerenskiJones
JohnsonMurray
NutivaaraSavard
Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer