Shea Weber procure une nouvelle victoire au Canadien

Shea Weber (à droite) a marqué le but... (Photo Brad Penner USA Today Sports)

Agrandir

Shea Weber (à droite) a marqué le but de la victoire en fin de match.

Photo Brad Penner USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(NEW YORK) Shea Weber va continuer à se faire des amis auprès de ses nouveaux partisans. Le défenseur acquis l'été dernier dans l'impopulaire transaction qui a envoyé P.K. Subban à Nashville a inscrit le but gagnant en fin de match, pour permettre au Canadien de l'emporter 3-2 sur les Islanders, mercredi soir.

>>> Le sommaire du match

Avec 2 min 57 s à écouler en troisième période, Weber a marqué de la seule façon qu'il connaît: d'un puissant tir sur réception de la pointe, en avantage numérique.

>>> Voyez le but vainqueur de Shea Weber

Le colosse Weber a conclu sa soirée avec une récolte d'un but et une passe, pour porter son total de points cette saison à neuf en sept matchs.

Al Montoya a quant à lui bloqué 26 tirs pour signer sa troisième victoire de la saison en quatre sorties.

Le Tricolore savoure une cinquième victoire de suite, une sixième en sept matchs. Un début de saison qui ressemble de plus en plus à celui de l'an dernier... 

Début atroce

«Il ne fallait pas arriver en retard au match», entend-on souvent dans les bulletins sportifs. Mais cette fois, les spectateurs qui ont grillé trois lumières rouges pour arriver à temps ont dû regretter leur témérité. La première période était d'une platitude sans mot.

Comme principal fait saillant, on retient une chance de marquer d'Alex Galchenyuk, la seule chance de qualité du CH dans les 20 premières minutes. Thomas Greiss a repoussé son tir en provenance du milieu de l'enclave.

À l'autre bout, le jeu de la période a été une mise en échec d'Anthony Beauvillier sur Greg Pateryn pour permettre à son trio de récupérer la rondelle. Il faut saluer la combativité de l'attaquant des Islanders, qui concédait 51 livres à Pateryn. Mais on doute que la séquence se retrouve dans les jeux de la semaine.

La deuxième période a davantage plu aux amateurs de jeu offensif. Les Islanders sont en effet tombés au neutre pendant 15 minutes, permettant au Tricolore de bombarder Greiss. Sans la tenue du gardien allemand, ce match aurait pu être fini après 30 minutes.

Paul Byron, tout juste promu au sein du trio de Galchenyuk, a marqué sur la première de ces nombreuses chances, en saisissant un retour de tir de Brendan Gallagher.

>>> Voyez le but de Paul Byron

Mais ensuite, Greiss a fermé la porte. Tomas Plekanec, Max Pacioretty, Gallagher et Andrew Shaw ont tour à tour été frustrés par l'homme masqué. Curieusement, la chance de Pacioretty est survenue sur une de ses premières présences avec ses nouveaux compagnons de trio Shaw et David Desharnais. Les changements apportés par Michel Therrien au premier entracte ont eu un effet immédiat.

Artturi Lehkonen a toutefois permis aux Islanders de retrouver leurs repères. Le jeune Finlandais du Canadien a été puni pour bâton élevé, et les hommes de Jack Capuano en ont aussitôt profité. John Tavares a touché la cible pour créer l'égalité.

Encore le quatrième trio

Le trio piloté par Torrey Mitchell contribue offensivement depuis le début de la saison et ça s'est poursuivi. Phillip Danault a brisé l'égalité de 1-1 en milieu de troisième période pour inscrire son deuxième filet de la saison. Ses buts s'ajoutent aux trois de Mitchell cette saison.

L'avance du CH n'était toutefois pas destinée à durer. Deux minutes plus tard, Anthony Beauvillier a touché le poteau, ratant une chance en or. Puis, le vétéran Dennis Seidenberg a effacé la malchance de l'attaquant recrue en marquant d'un tir puissant de la ligne bleue, pour ramener les deux équipes à parité.

>>> Voyez le but de Dennis Seidenberg

Mais Weber a répliqué trois minutes plus tard pour permettre aux visiteurs de quitter Brooklyn plus riches de deux points.

Les Montréalais reprennent l'action dès jeudi soir, avec la visite du Lighning de Tampa Bay, une autre équipe qui a perdu une seule fois cette saison.

_____________________________________________

Ils ont dit

Paul Byron, sur les changements apportés par Michel Therrien dans ses trios au cours d'un match: «Il a un très bon sens du jeu, il sait quel joueur joue un bon match, quel joueur est plus lent. Parfois, ça prend juste une étincelle pour changer quelque chose, et ça fonctionne souvent.»

Michel Therrien: «C'est une question de feeling, souvent. On avait besoin de ce genre de changement et ça s'est avéré positif, pour chaque trio, pas seulement pour celui d'Alex (Galchenyuk). David (Desharnais), Patch (Max Pacioretty) et (Andrew) Shaw ont bien joué aussi.»

Michel Therrien: «On doit avoir la contribution de tout le monde. Regarde le trio de (Torrey) Mitchell, le but de Danault. C'était leur cinquième but à cinq contre cinq.»

Phillip Danault: «J'ai eu la chance de m'entraîner tout l'été. L'été précédent, je n'avais pas pu, car j'avais été opéré à la hanche. Je sens que j'ai ma force, ma vitesse.»

Shea Weber, sur son but gagnant: «(Jeff) Petry m'a fait une belle passe, et je ne voulais pas rater mon tir. (Travis) Hamonic est tombé sur la patinoire pour bloquer le tir, j'ai été chanceux que la rondelle passe sans lui toucher.»

Paul Byron, sur la qualité de la patinoire au Barclays Center: «Ce n'était pas si mal. Les rondelles bondissaient en première période, mais la patinoire se réchauffe toujours un peu en première période, à mesure que les partisans arrivent. Mais on est des pros. À Dallas, en Californie, il fait chaud, il faut aussi s'ajuster.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer