Une autre étape pour les Panthers

Les Panthers de la Floride pourraient s'assurer de terminer... (Photo Peter Power, PC)

Agrandir

Les Panthers de la Floride pourraient s'assurer de terminer la saison au premier rang de la division Atlantique, ce soir, à Montréal.

Photo Peter Power, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Samedi dernier, lors du passage du Canadien en Floride, l'entraîneur-chef des Panthers, Gerard Gallant, disait avec un sourire en coin qu'il ne voulait pas trop parler des séries parce qu'«on ne sait jamais».

Entre-temps, la formation floridienne a confirmé sa place en séries, si bien qu'elle pourrait même s'assurer le premier rang de la division Atlantique dès ce soir, au Centre Bell.

Avec trois matchs à jouer, les Panthers comptent 99 points, soit quatre de plus que le Lightning de Tampa Bay. Une victoire ce soir, combinée à une défaite du Lightning, assurerait à la bande à Jaromir Jagr de conclure la saison au premier rang de la division. Une défaite en bris d'égalité, combinée à une défaite en temps réglementaire du Lightning, produirait le même résultat.

«Notre premier but cette année était de participer aux séries. On l'a accompli, mais là, on veut finir premiers dans notre division, a rappelé le gardien des Panthers Roberto Luongo. Il nous reste trois matchs. Ensuite, c'est la vraie saison qui commence.

«Tu dois essayer d'avoir tous les avantages possibles. Jouer à domicile en est un. Mais ça ne veut rien dire, car n'importe qui peut battre n'importe qui.»

Pour Luongo, ce sera un retour en séries après les avoir ratées au cours des deux dernières saisons. Et à ses deux présences précédentes, en 2012 et en 2013, les Canucks avaient connu une sortie rapide. Bref, le gardien montréalais n'a pas vécu de grand moment en saison depuis sa présence en grande finale en 2011.

À 37 ans, Luongo n'aura évidemment plus des tonnes de chances de soulever le gros trophée.

«C'est toujours le but ultime, de gagner la Coupe. On a le talent dans le vestiaire, aucun doute. Il suffit de jouer notre meilleur hockey au bon moment de l'année en tant qu'équipe. La seule raison pour laquelle je joue, c'est d'essayer de gagner la Coupe.»

Les retrouvailles

La rencontre de ce soir sera aussi l'occasion pour Luongo de renouer avec John Scott. Les deux ont participé au match des étoiles et Luongo avait mentionné Scott dans quelques tweets pendant la fin de semaine.

«On est enthousiastes pour lui, surtout qu'il peut jouer pour une franchise comme le Canadien. J'espère juste qu'il n'aura pas à se battre contre un joueur de notre équipe.»

Un collègue a ensuite demandé à Luongo s'il souhaitait que Scott ne soit pas aussi bon qu'au match des Étoiles, quand il avait inscrit deux buts. «Il n'a pas marqué contre moi, c'était mon fait saillant de la fin de semaine!», a rétorqué l'homme masqué.

Campbell, une 1000e fois

Enfin, le match de ce soir sera le 1000e dans la LNH pour Brian Campbell.

Le défenseur des Panthers atteint cette marque à 36 ans. C'était là une cible bien improbable pour un arrière de petit format (5 pi 10), repêché au 156e rang en 1997. Mais sa carrière a véritablement pris son envol après le lock-out de 2004-2005. Lors de la première campagne après l'arrêt de travail, il avait inscrit 44 points en 79 matchs pour les Sabres de Buffalo.

Campbell totalise maintenant 487 points en 999 matchs.

L'Ontarien a aussi prouvé qu'il était endurant malgré sa petite taille, puisqu'il disputera ce soir son 383e match de suite. En fait, il n'a pas manqué un seul match depuis qu'il s'est joint aux Panthers, à l'amorce de la saison 2011-2012.

Parlant de vétéran, les Panthers ont tenu un exercice optionnel ce matin, eux qui jouaient aussi hier soir à Toronto. Sept joueurs y ont pris part, dont le vénérable Jaromir Jagr, âgé de 44 ans.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer