Quel prix à payer pour obtenir Jonathan Drouin?

Même si Jonathan Drouin vient d'être rétrogradé dans... (Photo Brad Rempel, archives USA TODAY Sports)

Agrandir

Même si Jonathan Drouin vient d'être rétrogradé dans la Ligue américaine, le Lightning estime avoir un futur Tyler Seguin entre les mains.

Photo Brad Rempel, archives USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien peut-il rêver au jeune attaquant Jonathan Drouin ? S'il est prêt à payer le prix fort, pourquoi pas ? Le prix fort, c'est au moins Nathan Beaulieu, un espoir de premier plan comme Michael McCarron ou un premier choix au repêchage.

Marc Bergevin serait-il prêt à se défaire d'une pièce devenue très importante au sein de sa défense ?

Les rumeurs d'échange enflent depuis une semaine dans le cas de Jonathan Drouin, et pas seulement à Montréal. L'abcès a crevé lorsque l'agent du jeune homme, Allan Walsh, a déclaré publiquement qu'il réclamait un échange depuis novembre.

Après une ronde téléphonique auprès de dirigeants dans la LNH, quelques faits ressortent.

D'abord, Drouin suscite un vif intérêt aux quatre coins de la LNH. Le téléphone du Lightning ne dérougit pas. Drouin, après tout, constitue un troisième choix au total dont le potentiel ne se dément pas, et il a à peine 20 ans.

Même s'il vient d'être rétrogradé dans la Ligue américaine, le Lightning estime avoir un futur Tyler Seguin entre les mains. Un gestionnaire d'une équipe de la LNH trouve toutefois le Lightning trop gourmand. C'est de bonne guerre !

« C'est un joueur qui nous intéresse, mais pas au prix qu'il demande. On leur propose des joueurs, mais on n'a pas de réponses claires. Ils nous disent que ça n'est pas assez pour eux. Il a une valeur intéressante, c'est un très bon joueur, mais il n'a pas une grande valeur. »

« Il y a des éléments plus négatifs. C'est un gars qui n'est pas facile à coacher. Je crois qu'ils vont finir par l'échanger, mais fort probablement à un club de l'Ouest », affirme un gestionnaire d'une équipe de la LNH.

Notre source est d'avis que la comparaison avec Tyler Seguin ne tient pas. « Jonathan Drouin n'est pas un Tyler Seguin. Je ne vois pas ça en ce moment. Seguin peut dominer grâce à sa vitesse. Jonathan est surtout cérébral. Seguin est l'un des meilleurs joueurs de la Ligue. Je ne suis pas prêt à dire ça de Drouin. »

Des besoins en défense

Une analyse sommaire de la formation du Lightning permet de constater une carence du côté droit de la défense. Bien que, d'après les informations recueillies, l'organisation ne semble exclure aucun scénario, l'arrivée d'un défenseur droitier serait bienvenue.

Un échange avec les Predators impliquant Seth Jones aurait sans doute plu à la direction du Lightning, mais les Blue Jackets de Columbus ont été plus rapides.

Les Flames de Calgary, eux, auraient un appât de choix en Dougie Hamilton, grand défenseur droitier de 22 ans. Les Jets de Winnipeg seraient-ils prêts à sacrifier Jacob Trouba ?

On devine qu'un club de l'Association de l'Est devra bonifier son offre pour que le Lightning prenne le risque de céder Drouin à un rival.

Et comme le contrat de Drouin est valide pour encore une saison, l'an prochain, le joueur n'aura toujours pas droit à l'arbitrage salarial en juillet 2017. Le Lightning peut donc se permettre d'être patient et d'attendre l'offre idéale.

En revanche, le Lightning lutte âprement pour une place en séries. Par conséquent, si une équipe peut offrir un joueur d'impact de moins de 25 ans capable de renforcer l'équipe, Steve Yzerman pourrait bouger.

Un dossier à suivre de près...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer