Devils: un modèle de constance débarque à Montréal

Le gardien partant des Devils, Cory Schneider, vient au... (Photo Mel Evans, AP)

Agrandir

Le gardien partant des Devils, Cory Schneider, vient au 3e rang dans la LNH (parmi les gardiens ayant disputé au moins 20 matchs) avec une efficacité de ,928.

Photo Mel Evans, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un début de saison sur les chapeaux de roues avec neuf victoires de suite. Une séquence atroce de 10 défaites en 11 matchs. Le Canadien a été tout sauf constant cette saison.

C'est donc l'antithèse du Tricolore qui débarque en ville ce soir, à l'occasion du duel contre les Devils du New Jersey.

Quand on regarde la fiche des Devils cette saison, on note en effet que les longues séquences - positives ou négatives - sont rares. L'équipe a perdu quatre matchs de suite en lever de rideau, avant de gagner ses quatre suivants. Depuis, sa plus longue série de défaites s'est arrêtée à trois. Idem pour la plus longue séquence de victoires.

Au final, ça donne une équipe qui a remporté très exactement 20 de ses 40 matchs, et qui participerait aux séries si elles commençaient aujourd'hui.

«La constance est très importante en raison du classement serré. On a été très constant cette saison», a reconnu le très stoïque John Hynes, entraîneur-chef recrue des Devils, après l'entraînement matinal de son équipe.

C'est cette même idée de constance qui est revenue quand il a été question de l'absence du meilleur marqueur des Devils cette saison, Michael Cammalleri. L'ancien du Canadien, auteur de 35 points en 38 matchs cette saison, ratera ce soir un troisième duel de suite en raison d'une blessure au haut du corps.

«C'est un défi, mais chaque équipe doit le relever. On a un groupe de joueurs de qualité, a dit Hynes. Mike joue de grosses minutes et ce n'est pas seulement à un joueur de jouer ces minutes. C'est à plusieurs joueurs de fournir l'effort. Le groupe doit être constant.»

«C'est un gros test pour nous, surtout sans Cammalleri, a ajouté l'attaquant Lee Stempniak, 3e chez les Devils avec 28 points. C'est notre meilleur marqueur, mais c'est aussi le moteur de notre attaque. Il crée des occasions.»

L'attaquant Stéfan Matteau disputera quant à lui un cinquième match de suite, lui qui a visité la passerelle pour 23 des 40 premières rencontres des siens. Il n'a qu'un point au compteur, et on vous laisse deviner quelle est la clé dans son cas...

«L'important pour lui est d'être constant et il l'a été au cours des quatre derniers matchs», a mentionné Hynes.

En défense, le Québécois Éric Gélinas sera de retour dans la formation après avoir été laissé de côté lors des quatre dernières rencontres. Gélinas se cherche également cette saison, avec une maigre récolte de trois points en 22 matchs et un différentiel de -4.

«Il doit être plus constant pour être dans la formation à tous les matchs», a estimé Hynes.

Cory Schneider défendra le filet des Devils, lui qui vient au 3e rang dans la LNH (parmi les gardiens ayant disputé au moins 20 matchs) avec une efficacité de ,928.

Fait à noter, la rencontre s'amorce à 19 h, plutôt que 19 h 30, comme c'est toujours le cas pour les matchs en semaine.

Subban et Schneider parmi les étoiles

P.K. Subban sera le seul représentant du Canadien au Match des Étoiles, selon ce qu'a dévoilé la LNH mercredi midi. 

Identifier les joueurs les plus méritants au sein de chaque section n'est pas chose facile - des patineurs tels que Sidney Crosby, Blake Wheeler et Oliver Ekman-Larsson n'ont pas été invités -  mais chaque équipe doit être représentée par un joueur.

Subban lui-même ne connaît pas une saison à la hauteur de son talent, mais chez le Tricolore, le mérite individuel est difficile à identifier depuis quelque temps. Parlez-en à Max Pacioretty, qui a remporté la Coupe Molson pour le mois de décembre...

Le Match des Étoiles de la LNH adopte cette année un nouveau format. Il s'agira d'un tournoi de trois matchs disputés à trois contre trois mettant aux prises quatre équipes qui correspondent aux quatre sections.

Subban fera partie de l'équipe de la section Atlantique, qui sera menée par le capitaine Jaromir Jagr. Ce dernier est l'un des trois représentants des Panthers de la Floride, les autres étant le défenseur Aaron Ekblad et le gardien Roberto Luongo.

L'entraîneur-chef Gerard Gallant a également été retenu pour l'événement.

À noter que le gardien des Devils Cory Schneider, qui affrontera le Canadien ce soir, représentera les Devils et la section Métropolitaine.

« Je suis reconnaissant, d'autant plus qu'on aurait aisément pu avoir d'autres joueurs représentant notre équipe parmi les Étoiles, a indiqué Schneider. Notre formation prend la défensive au sérieux et j'en suis le premier bénéficiaire. »

Trois patineurs

Seuls l'attaquant Tomas Fleischmann et les défenseurs Greg Pateryn et Jarred Tinordi ont patiné à Brossard, mercredi matin, alors que le reste de l'équipe avait un répit avant d'affronter les Devils du New Jersey au Centre Bell ce soir.

Après un très bon début de saison aux côtés de David Desharnais, Fleischmann n'a que deux points à ses 19 derniers matchs, pourrait être laissé de côté.

Devante Smith-Pelly, dont le statut était incertain avant le match face aux Flyers de Philadelphie, a été relégué au quatrième trio en cours de rencontre et en est un autre qui est susceptible de laisser sa place. 

Les changements à la formation apportés par Michel Therrien seront confirmés plus tard en journée.

Trios probables des Devils

Tlusty-Zajac-Palmieri

Kennedy-Henrique-Stempniak

Matteau-Kalinin-Ruutu

Farnham-Gionta-Tootoo

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer