• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Prolongation à trois-contre-trois: les joueurs emballés 

Prolongation à trois-contre-trois: les joueurs emballés

Les joueurs talentueux comme Alexander Ovechkin et John... (Photo Nick Wass, archives AP)

Agrandir

Les joueurs talentueux comme Alexander Ovechkin et John Tavares vont bénéficier de plus d'espace sur la patinoire en prolongation la saison prochaine.

Photo Nick Wass, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Les joueurs de la LNH ont eu leur grand mot à dire dans le dossier du trois-contre-trois en prolongation, et Mathieu Schneider de l'Association des joueurs soutient qu'ils sont emballés par l'adoption du changement qui va entrer en vigueur la saison prochaine.

Les directeurs généraux de la LNH se sont montrés désireux en mars de restreindre le total de séances de tirs de barrage et ils étaient favorables à l'adoption d'une nouvelle formule que ce soit celle hybride du quatre-contre-quatre pendant trois minutes et du trois-contre-trois pendant quatre minutes - qu'on utilise dans la Ligue américaine - ou encore celle de jouer pendant cinq minutes complètes à trois-contre-trois.

Les joueurs préféraient le trois-contre-trois, a précisé Schneider, pas uniquement parce c'était la version la plus courte mais parce qu'ils estiment que c'était celle qui fournirait le meilleur hockey aux amateurs.

«Leurs pensées se résumaient comme ça: "Si nous voulons mettre fin aux matchs plus tôt, aussi bien privilégier la formule allongée à trois à trois-contre-trois"», a élaboré Schneider dans une entrevue accordée à La Presse Canadienne, la semaine dernière. Ils croient que ça va donner du hockey enlevant, du jeu très ouvert.»

La Ligue américaine (AHL) a connu beaucoup de succès, la saison dernière, avec sa nouvelle formule du quatre-quatre/trois-trois.

La clé de la réussite du trois-contre-trois dans la LNH pourrait être la façon que les entraîneurs vont l'aborder.

«J'espère que ça va donner ce que tout le monde s'attend, a dit Schneider. Je souhaite que les entraîneurs ne déploieront pas des stratégies défensives parce que ça pourrait vite devenir laid. J'ai toujours pensé que si Mike Babcock veut se rendre jusqu'aux tirs de barrage, il va y parvenir peu importe la formule qu'on préconise en prolongation.»

Schneider est un partisan des séances de tirs de barrage et il a dû faire fi de ses sentiments au cours des discussions sur le sujet. Le commissaire Gary Bettman a demandé aux joueurs à un moment donné ce qu'ils préféraient: le statu quo, ou du trois-contre-trois, et ces derniers ont répondu le trois-contre-trois.

La formule de la Ligue américaine n'a pas été envisagée, a indiqué Schneider.

Les joueurs vont en profiter s'il y a moins de séances de tirs de barrage parce qu'ils garniront leur fiche de plus de buts et de passes. Les joueurs talentueux vont bénéficier de plus d'espace sur l'aire de jeu.

Le capitaine des Islanders de New York John Tavares a évoqué la possibilité d'une confrontation entre Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kris Letang, des Penguins de Pittsburgh, contre Jonathan Toews, Patrick Kane et Duncan Keith, des Blackhawks de Chicago.

«Comment ne pas aimer?, a lancé Tavares, la semaine dernière, à l'occasion de la soirée de remise des trophées à Las Vegas. Des gens peuvent penser que ça ne fait pas sérieux, mais j'estime que ça va être très divertissant de voir à l'oeuvre les meilleurs joueurs au monde avec beaucoup d'espace sur la patinoire.»

L'enthousiasme des joueurs ne fait pas de doute, mais Schneider a rappelé que, comme pour tous les changements, la réglementation pourrait être éventuellement revue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer