Mike Ribeiro poursuivi en justice pour agression

Mike Ribeiro... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Mike Ribeiro

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Une ancienne nourrice du hockeyeur québécois Mike Ribeiro accuse le joueur de centre des Predators de Nashville de l'avoir agressée en 2012.

La poursuite ne fournit aucun détail précis, si ce n'est que la femme affirme que Ribeiro lui a causé des «blessures corporelles», après qu'il eut agi «intentionnellement, consciemment et avec insouciance». Mais son avocat, Larry Friedman, a déclaré à l'Associated Press jeudi que sa cliente a été victime d'une agression sexuelle de la part de Ribeiro peu de temps après avoir complété ses études à l'école secondaire, bien qu'elle ne se soit pas immédiatement présentée aux autorités parce qu'elle était «terrifiée».

«Ma cliente était et est une jeune fille, et aucune jeune fille ne devrait subir ce genre de comportement, ce genre de conduite de la part d'un adulte dont elle se plaint», a déclaré Me Friedman.

La poursuite vise aussi la femme de Ribeiro, qui est accusée d'avoir «émis des commentaires inappropriés et/ou des menaces».

La femme réclame, notamment, plus de 1 million $ US en dommages.

La poursuite a été déposée le 24 juillet et l'affaire se trouve en cour fédérale au Texas.

Brian Lauten, l'avocat de Ribeiro, a publié un communiqué jeudi dans lequel il fait savoir qu'il ne discutera pas des allégations en public.

«Je peux dire que les Ribeiro envisagent se défendre vigoureusement contre cette poursuite, a écrit Me Lauten. Au même moment, Mike gardera sa concentration afin d'aider Nashville à remporter la première coupe Stanley de son histoire.»

Dans un communiqué, les dirigeants des Predators ont dit avoir été mis au courant de la plainte. Les présumés événements se seraient produits au moment où Ribeiro jouait avec les Stars de Dallas.

«Mike a indiqué que l'accusation n'a pas de mérite et il est prêt à se défendre vigoureusement, mentionne le communiqué. Nous allons laisser l'affaire suivre son cours sans émettre d'autres commentaires.»

Ribeiro a revêtu l'uniforme jeudi soir contre les Islanders de New York, et après deux périodes, il avait joué un peu plus de dix minutes. Il n'avait récolté aucun point et aucun tir au but.

Ribeiro a été libéré l'année dernière par les Coyotes de Dallas, qui ont racheté les trois dernières années de son contrat de 22 millions $. Le directeur général Don Maloney avait alors déclaré que Ribeiro affichait «de réels problèmes de comportement» qu'ils ne pouvaient tolérer.

Ribeiro dit avoir travaillé sur des aspects de sa vie personnelle après cette saison. Lui et son épouse se sont rendus ensemble à Nashville, allant même jusqu'à défrayer le coût des billets d'avion, avant que Ribeiro ne paraphe un contrat avec les Predators.

En juillet, des représentants des Predators ont dit avoir fait leurs devoirs, incluant une conversation avec l'épouse de Ribeiro, avant de lui faire signer une entente d'un an d'une valeur de 1,05 million$.

Avant la rencontre de jeudi, Ribeiro était le meneur des Predators au chapitre des mentions d'aide, avec 40, ce qui lui conférait le neuvième rang dans la LNH. Ses 52 points lui permettaient de partager le premier rang du classement des pointeurs de l'équipe avec Filip Forsberg.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer