Dale Weise: «Regardez où nous sommes au classement»

Weise a exprimé sa désapprobation face à l'analyse... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Weise a exprimé sa désapprobation face à l'analyse de l'entraîneur Michel Therrien, qui a évoqué un «manque de maturité» à l'issue de la défaite de jeudi.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
BROSSARD

Aux observateurs qui soulignent à grands traits les insuccès du Canadien contre des équipes de bas de classement ou encore les lacunes de l'équipe, Dale Weise leur répond: «Regardez où nous sommes au classement de l'Association Est».

«On a beau décortiquer toutes ces défaites et virer ça dans tous les sens, ce qui compte c'est que nous soyons en tête de l'Association Est, a déclaré l'attaquant du Tricolore, vendredi. C'est un accomplissement dont nous pouvons nous enorgueillir.»

À chacune des questions, Weise ne manquait pas de glisser dans sa réponse le fait que l'équipe trône au sommet de son association.

Le Canadien occupe le premier rang avec 74 points, le même total que le Lightning de Tampa Bay. Mais il a une victoire de plus et trois matchs en main.

Weise a exprimé sa désapprobation face à l'analyse de l'entraîneur Michel Therrien, qui a évoqué un «manque de maturité» à l'issue de la défaite de jeudi.

«Ce n'est pas du tout le cas, a-t-il réagi. C'est une situation frustrante, mais nous sommes en première place. Peu importe la façon qu'on voit ça, ou qu'on dise qu'on manque de maturité ou de leadership, nous sommes en tête», a-t-il martelé.

Manque de préparation alors? «Non, a-t-il de nouveau répondu. Nous sommes à notre mieux quand nous nous mesurons à des équipes de premier plan. Mais, pour des raisons que j'ignore, ce n'est pas le cas contre des équipes moins compétitives. Je n'ai pas d'explication pour ça.»

Weise a néanmoins admis que la façon dont l'équipe perd contre des formations de bas de classement rend la pilule plus dure à avaler.

«Ce serait plus acceptable si nous perdions en nous défonçant. Mais non, nous perdons parce que nous commettons des revirements et des erreurs.»

Il n'estime pas que tous ces points perdus contre les Sabres de Buffalo, les Coyotes de l'Arizona ou les Oilers d'Edmonton vont finir par coûter au CH le championnat de sa section ou de l'association.

«Nous avons notre sort entre les mains. Il nous reste quelque chose comme 27 matchs à jouer, incluant plusieurs contre des rivaux directs comme les Red Wings de Detroit et le Lightning», a-t-il relevé.

Le Canadien a deux autres rendez-vous avec les Red Wings et trois avec le Lightning.

Entre-temps, l'équipe doit éviter les relâchements contre des adversaires qui ont rendu les armes ou presque, comme c'est le cas de ses grands rivaux des Maple Leafs de Toronto, samedi.

«Ça représente un défi semblable à celui des Oilers, a argué Weise. Ces équipes ont peu à perdre. Ils tentent des jeux, et tant pis si ça ne fonctionne pas. Elles ne craignent pas de perdre. Ce sont des équipes embêtantes à affronter.»

Sekac: confiance fragilisée

Samedi, le jeune attaquant Jiri Sekac pourrait être laissé de côté pour la première fois depuis qu'il a été retranché de la formation à sept reprises au début de la saison.

Le Tchèque âgé de 22 ans n'estime pas mal jouer, mais il sait qu'il n'obtient pas les résultats souhaités sur le plan offensif.

«Je n'ai pas connu de mauvais matchs, même si ça n'a pas été mes meilleurs. Ç'aurait été préférable que je marque quelques buts, a-t-il reconnu. Mais c'est ma première année dans la Ligue nationale. Je ne m'attendais pas à amasser 80 points. Ce n'est pas comme si je n'avais pas de chances à l'attaque. Je serais davantage préoccupé autrement. Je vais finir par passer au travers. Je dois rester fort psychologiquement. Il n'y a rien d'autre à faire.»

Therrien n'a pas voulu confirmer le retranchement de Sekac, qui était orphelin de trio à l'entraînement. L'entraîneur a parlé d'une situation normale pour un joueur recrue qui doit composer avec les aléas d'une première saison dans les rangs professionnels.

«Ça fait partie de la période d'apprentissage d'un jeune joueur. Il doit composer avec les rigueurs d'un long calendrier. Le jeune homme est talentueux. C'est le métier qui rentre. Nous n'avons pas perdu confiance en lui.»

Therrien a également réitéré sa confiance à l'endroit de Lars Eller, qui pourrait effectuer un retour à l'aile contre les Maple Leafs.

«Nous avons confiance en tout le monde. Nous donnons l'occasion aux joueurs de se faire valoir, c'est à eux de la saisir. Nous continuons de tenter des expérimentations, et il y en aura d'autres vous pouvez compter sur moi. Nous voulons voir comment des joueurs réagissent quand on les utilise dans des situations différentes.»

Fucale en spectateur

Il y avait un groupe de jeunes hommes très attentif à la séance d'entraînement du Canadien, vendredi: les joueurs des Remparts de Québec, incluant l'espoir du Tricolore Zachary Fucale. Les Remparts ont fait un arrêt à Brossard, en route vers Gatineau où ils affrontaient les Olympiques en soirée.

Le jeune gardien a admis connaître des débuts difficiles chez les Remparts, qui ont acquis ses services des Mooseheads de Halifax pendant le Championnat mondial junior, en décembre.

Au micro du collègue Martin McGuire de la station 98,5, Fucale a dit ne pas se soucier des rumeurs d'échange l'impliquant qui circulent allègrement.

«Je ne porte aucune attention aux rumeurs parce que je n'ai aucun contrôle sur la situation, a-t-il répondu. Je demeure concentré sur ce que je dois faire afin de continuer à m'améliorer et à aider les Remparts d'ici à la fin de la saison. Je suis conscient de la chance que j'ai de participer de nouveau au tournoi de la Coupe Memorial en mai. L'objectif à long terme reste de jouer éventuellement dans la Ligue nationale, que ce soit avec le Canadien ou ailleurs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer