Eric Tangradi, en attendant Michaël Bournival?

Eric Tangradi s'est entraîné sur le quatrième trio... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Eric Tangradi s'est entraîné sur le quatrième trio avec Manny Malhotra et Dale Weise, mercredi.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Eric Tangradi n'avait probablement jamais vu autant de caméras de toute sa vie.

En arrivant devant son nouveau casier, mercredi au centre d'entraînement de Brossard, l'attaquant de 25 ans, fraîchement rappelé des Bulldogs de Hamilton, a dû faire face aux questions comme s'il était un joueur de premier plan. «Je me sens bien, j'arrive ici avec un travail à faire et je vais le faire», a-t-il dit en souriant à la vue de tous ces micros que l'on tendait devant lui.

Reste à voir si Tangradi, cédé par les Jets de Winnipeg dans l'échange de Peter Budaj au début de la saison, pourra faire son travail au Centre Bell pendant bien longtemps.

Pour le moment, son rappel a avant tout des allures de rappel par précaution. Michaël Bournival attend d'avoir le feu vert pour un retour d'une minute à l'autre (il s'est entraîné en solitaire mercredi), et tant que le jeune attaquant ne sera pas bien remis de sa blessure à la clavicule gauche, Tangradi sera un membre du Canadien.

Ensuite? Ça, c'est moins sûr. Mais le principal intéressé n'y pense pas trop.

«Je suis ici pour apporter un certain aspect physique à l'équipe, a-t-il fait remarquer. Je joue avec de bons joueurs et je pense que notre trio peut être un bon trio.»

Ce trio, c'est le quatrième de l'équipe, formé aussi de Manny Malhotra et Dale Weise. C'est là qu'Eric Tangradi jouera vendredi soir à Buffalo, quand le Canadien va y affronter les Sabres. À moins que l'entraîneur Michel Therrien ne décide de miser une fois de plus sur une formation à sept défenseurs.

«Je me concentre sur les petits détails de mon jeu, a-t-il ajouté. Je suis rapide et je suis capable de jouer de manière physique. C'est de cette façon que je peux aider une équipe, je crois.»

Malgré son grand sourire, Eric Tangradi a vu son étoile pâlir. Après tout, on parle ici d'un joueur qui avait été repêché au deuxième tour (le 42e au total) par les Ducks d'Anaheim en 2007, on parle ici d'un joueur qui s'est naguère offert une saison de 88 points en seulement 55 matchs dans les rangs juniors ontariens il y a de cela six ans à peine.

Mais on parle aussi d'un joueur qui a finalement été soumis au ballottage...

«De me retrouver au ballottage, ç'a été l'un des pires moments de ma carrière... Mais je suis content d'être ici et de connaître un nouveau départ. Je crois avoir amélioré mon jeu lors de mon passage à Hamilton.»

_______________________________________________

Un ancien coéquipier de Subban

Eric Tangradi, qui a hérité du numéro 17 (ce qui n'est peut-être pas une bonne chose, mais passons), a naguère été le coéquipier de P.K. Subban dans les rangs juniors, chez les Bulls de Belleville dans la Ligue junior de l'Ontario. Les deux joueurs se sont alors côtoyés de 2006 à 2009. «Nous avons tenté de garder le contact, a expliqué Tangradi hier. Notre amitié ne date pas d'hier.»

_______________________________________________

Allen encore sous le choc

Le défenseur Bryan Allen, acquis la semaine dernière des Ducks d'Anaheim en retour de Rene Bourque, admet qu'il est encore un peu sous le choc. «Les échanges, ça fait partie du hockey, mais ce n'est pas facile... J'ai été surpris d'apprendre que je devais changer de ville. Ç'a été un choc, vraiment.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer