Allen arrive, Beaulieu écope

Bryan Allen... (PHOTO ANNE-MARIE SORVIN, ARCHIVES USA TODAY)

Agrandir

Bryan Allen

PHOTO ANNE-MARIE SORVIN, ARCHIVES USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Boston) Michel Therrien aura recours à sept défenseurs, ce soir face aux Bruins de Boston alors que le Canadien accueillera en ses rangs le défenseur Bryan Allen.

C'est le jeune défenseur Nathan Beaulieu qui lui a laissé sa place alors que l'ailier Drayson Bowman s'est lui aussi retrouvé en trop.

Allen, obtenu jeudi des Ducks d'Anaheim en retour de Rene Bourque, s'est entretenu avec l'entraîneur-chef ce matin afin de se faire expliquer les bases du système qu'il prône à Montréal. À court terme, l'arrière de 34 ans veut simplement trouver sa place au milieu d'une brigade défensive qui compte huit défenseurs en santé.

« Le Canadien sait ce qu'il obtient en faisant mon acquisition, a-t-il dit. Je suis un joueur stable ma zone, qui est constant et qui s'efforce de faire une bonne première passe. »

À l'entraînement matinal, Allen était jumelé à Mike Weaver, un ancien coéquipier du temps où les deux jouaient avec les Panthers de la Floride. Therrien a toutefois suggéré que ce n'est pas forcément de cette façon qu'Allen serait employé ce soir.

À l'attaque, les trios du CH étaient demeurés les mêmes qu'au cours des derniers matchs.

Brendan Gallagher, qu'on retrouvera à nouveau aux côtés de Tomas Plekanec et Alex Galchenyuk, n'a pas été réprimandé par la LNH à la suite des commentaires qu'il a formulés à City TV, jeudi soir, au terme de la première période, lorsqu'il a déploré le fait que les arbitres avaient un préjugé négatif à son endroit.

« C'est une situation qui s'est produite, mais maintenant je tourne la page, a-t-il dit. Je ne vais pas changer mon style de jeu pour autant. »

Lent départ de Lucic

Comme à chacun de leurs rendez-vous face au Canadien cette saison, les Bruins affronteront leurs éternels rivaux dans le cadre d'un deuxième match en deux soirs. De retour de Columbus après avoir surmonté un déficit de 0-2 pour l'emporter 4-3 en tirs de barrage, les Bruins ont eu congé d'entraînement samedi matin.

Ça a laissé le temps à l'attaquant Matt Lindblad, rappelé de la Ligue américaine, de faire la route de Providence à Boston. Ce dernier devait remplacer dans la formation Chris Kelly, le plus récent blessé du côté des Bruins.

Une rumeur avait circulé à l'effet que la présence de Milan Lucic face au CH serait compromise, lui qui a reçu vendredi soir à Columbus un solide coup de poing de la part du défenseur Dalton Prout des Blue Jackets. Lucic saignait abondamment de la bouche.

Le gros ailier était à son poste, mais Claude Julien espérait que Lucic lui en donne davantage.

« On a chambardé nos trios depuis le début de la saison et ça a eu un impact, a d'abord proposé Julien. Milan sait qu'il ne connaît pas le meilleur début de saison, mais il demeure un joueur important au sein de notre équipe. Quand il est vraiment dans son élément, il nous aide beaucoup.

« Ce n'est pas un mauvais joueur, mais il sait tout comme moi qu'il peut être meilleur que ça. D'avoir un joueur de centre régulier va certainement l'aider. »

Encore des blessés!

Le nom de Kelly est le plus récent ajout à une liste de blessés qui n'a cessé d'embêter les Bruins depuis le début de la saison.

Avant d'affronter le Canadien, les Bruins affichaient un dossier de 9-3 en l'absence de Zdeno Chara. Tout le monde s'attend à ce que leur rendement finisse par piquer du nez mais en attendant, les Bruins mettent des points en banque.

« On ne gagne peut-être pas les matchs en beauté, mais avec une équipe amochée comme la nôtre, on prend les victoires comme elles viennent et on doit respecter l'ardeur au travail des gars et ce qu'ils nous apportent tous les soirs », a souligné l'entraîneur-chef Claude Julien.

Mais il n'y a pas que Chara. Les attaquants David Krejci et Brad Marchand, de même que les défenseurs Adam McQuaid et David Warsofsky sont également à l'écart.

« Compte tenu des nombreuses blessures, je suis impressionné par la profondeur de l'équipe, surtout en défense, a commenté l'ailier Simon Gagné. Le talent à la ligne bleue m'avait frappé dès le camp d'entraînement. Les jeunes font du bon travail. Mais là, on commence à voir aussi des blessures à l'avant. Il doit y avoir quelque chose dans l'eau... »

Sans Chara, Marchand et McQuaid, les Bruins sont privés de plusieurs joueurs qui sont au coeur de la rivalité avec le Canadien. Si ça réduit les chances de feux d'artifice, ce ne sera pas sans soulager les mères des joueurs du Canadien, qui accompagnent leur fils pour les deux matchs du week-end!

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer