Rene Bourque échangé aux Ducks contre Bryan Allen

Rene Bourque et Bryan Allen... (Photos La Presse et USA Today Sports)

Agrandir

Rene Bourque et Bryan Allen

Photos La Presse et USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien avait trop d'argent engagé pour 2015-2016. En réglant ce problème, Marc Bergevin en a toutefois dévoilé un autre au grand jour.

Le Tricolore a échangé, jeudi, l'attaquant Rene Bourque aux Ducks d'Anaheim contre le défenseur Bryan Allen.

> Mathias Brunet: Tinordi et Beaulieu vont survivre

Comme la semaine dernière quand il a envoyé Travis Moen à Dallas, Bergevin se défait donc d'un contrat qui prenait seulement fin au terme de la saison 2015-2016 et obtient un joueur en dernière année de contrat. En tout, ce sont 5,18 millions de dollars que le directeur général du Canadien a dégagés pour la prochaine saison. Des sous qui seront importants pour renouveler les contrats d'Alex Galchenyuk et de Brendan Gallagher.

On peut même remonter à l'échange de Josh Gorges, en juin dernier, pour trouver le point de départ de ce plan.

«On a échangé Josh pour se donner de l'espace, et ça nous a permis de faire une autre transaction, puis une autre. C'est un peu comme jouer aux échecs», a commenté Bergevin en point de presse.

Cela dit, dans chacune de ces transactions, il a obtenu un arrière d'expérience, autant de signes que les jeunes Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi ne sont pas encore prêts pour un grand rôle dans la LNH. Mais entre ça et parler d'une progression trop lente, il y a un pas que Bergevin a refusé de faire.

«Je le dis souvent, vous allez être tannés de l'entendre, mais des défenseurs, on n'en a jamais assez. Je les collectionne!», a-t-il d'abord lancé.

«Tu ne peux pas dire: après 150 matchs dans la Ligue américaine, un défenseur est prêt. Des fois, ce sera 225; des fois, ce sera plus court. Tomas Plekanec a passé trois saisons complètes dans la Ligue américaine. Je n'étais pas ici, mais je suis certain qu'il y en a qui disaient qu'il ne jouerait pas dans la Ligue nationale.»

L'avenir à long terme de Beaulieu et Tinordi n'est donc pas compromis pour autant, puisque Allen, Sergei Gonchar et Mike Weaver deviennent tous joueurs autonomes à la fin de la présente saison.

Un colosse s'amène

En Allen, le CH met la main sur un colosse de 6'5 et 223 lb qui n'a pas peur de se servir de sa charpente. En 68 matchs la saison dernière, il a distribué 121 mises en échec et s'est battu à 5 reprises.

Allen, un défenseur gaucher, a disputé seulement 6 matchs cette saison, puisqu'il a raté les 14 premières rencontres des Ducks en raison d'une blessure au bas du corps. Il compte une aide et présente un différentiel de -1.

L'Ontarien de 34 ans est un ancien 4e choix au total, au repêchage de 1998. Il a disputé 716 matchs avec les Canucks de Vancouver (2000-2006), les Panthers de la Floride (2006-2011), les Hurricanes de la Caroline (2011-2012) et les Ducks (depuis 2013).

Il a même joué quelques matchs avec... Bergevin pendant son bref passage à Vancouver!

La fin de Bourque

Cette transaction marque donc la fin d'un séjour à oublier pour Rene Bourque à Montréal. L'athlète de Lac La Biche, en Alberta, avait été acquis contre Michael Cammalleri en janvier 2012, mais il n'est jamais redevenu le double marqueur de 27 buts qu'il avait été à Calgary.

En 141 matchs avec le CH, Bourque a inscrit 21 buts et 18 aides pour 39 petits points. En séries éliminatoires, il a toutefois rendu de fiers services à l'équipe, avec une récolte de 10 buts et 4 mentions d'aide pour 14 points en 22 sorties.

Bourque se doutait bien que le divorce entre le Canadien et lui avait été amorcé au moment de son départ chez les Bulldogs, à Hamilton.

«J'ai pensé que c'était la fin, mais je croyais aussi que j'allais aller là-bas et que j'allais peut-être être rappelé pour les séries, a-t-il expliqué en conférence téléphonique. Si j'allais être échangé, ça aussi, ça allait faire mon affaire. C'était difficile d'aller à Hamilton, surtout après 10 ans dans la LNH. Mais ils m'ont très bien traités à Hamilton. C'était comme un nouveau départ pour moi.

«Je suis un peu surpris que cet échange ait été conclu aussi rapidement... Même si je n'ai joué que quatre matchs (à Hamilton), je crois avoir bien joué. Il me reste encore du bon hockey à offrir et je crois que je vais pouvoir en faire la preuve avec une nouvelle équipe. De la façon dont ça s'est terminé la saison dernière, j'étais très heureux de jouer à Montréal. Mais je n'ai pas connu le début de saison que je désirais, que l'équipe désirait. Peut-être qu'un changement de décor va me faire du bien.»

On comprendra que Bourque a bien hâte de sauter dans le premier avion en direction d'Anaheim, là où il tentera de relancer sa carrière.

«J'ai hâte de jouer avec les Ducks, peu importe ma place au sein de leur alignement. Les Ducks sont bâtis comme une équipe des séries. Ils ont plusieurs gros attaquants, et je cadre dans leur style de jeu. Je suis content d'aller à Anaheim et d'obtenir un nouveau départ.»

_______________________________________________________

Ils ont dit

> Lars Eller: «J'ai été surpris de l'échange. Je suis content pour lui, content qu'il ait la chance d'aller ailleurs et d'obtenir un nouveau départ. C'est ce que nous voulions tous pour lui.»

> Michel Therrien: «On sait tous qu'au cours d'une saison, il peut y avoir des blessures. On n'en a pas, on n'en veut pas, mais il faut se préparer. On a ajouté de la profondeur, on a ajouté un gros bonhomme qui joue physique. C'est une grosse addition pour nous.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer