Le temps presse pour David Desharnais

David Desharnais n'a qu'une passe à sa fiche... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

David Desharnais n'a qu'une passe à sa fiche en 15 matchs cette saison.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la première fois depuis très longtemps, David Desharnais ne sait pas s'il sera en uniforme pour le prochain match de son équipe.

Ce prochain match, c'est celui de mardi soir au Centre Bell, contre les Blues de St.Louis. Lundi, quand on lui a demandé s'il serait en uniforme pour l'occasion, Desharnais a répondu par une seule phrase: «On ne le sait pas encore...»

> Mathias Brunet: Le statut de David Desharnais est précaire parce que...

Desharnais en est donc réduit à attendre une confirmation de la part de son entraîneur, et ce n'est certes pas une bonne nouvelle pour lui. C'est signe que l'entraîneur en question, Michel Therrien, est à bout de patience avec un joueur qui a un rôle offensif, mais qui n'a pu faire mieux qu'un seul petit point en 15 matchs cette saison.

Lundi, à l'entraînement, Desharnais a été vu en train de patiner en compagnie de George Parros et Ryan White. Un autre signe que l'entraîneur commence à en avoir plein sa casquette.

«Il sait qu'il connaît des ennuis, a admis Therrien. Nous n'avons pas encore pris de décision... Mais les résultats vont nous forcer à prendre des décisions.»

«C'est un autre défi»

Ce n'était certes pas le scénario prévu pour Desharnais quand la direction montréalaise lui a donné un contrat de 4 ans pour 14 millions, en mars. On voyait alors en Desharnais le même type de dynamo qui avait récolté 60 points en 2011-2012.

Depuis, la dynamo est en panne. Et il ne comprend pas trop ce qui se passe. «Ce qui m'arrive, c'est un autre défi, et je suis habitué à relever des défis, a expliqué Desharnais lundi. Des fois, il faut faire un pas en arrière pour en faire un par en avant. J'essaie d'être prêt pour nos prochains matchs.»

Bien sûr, David Desharnais comprend très bien qu'on commence à le montrer du doigt, lui et son contrat de 14 millions. «Je travaille fort et j'ai des chances de marquer, mais ce n'est pas bon si les points ne sont pas là sur la feuille de pointage... Les points et les statistiques doivent être visibles. Juste des chances de marquer, ce n'est pas assez. Je dois produire.»

En attendant de redevenir celui qu'il a déjà été, Desharnais devra vivre un peu dans le doute. Un doute quant à sa présence dans l'alignement montréalais, un doute quant à son avenir immédiat avec l'équipe, lui dont le nom est déjà mêlé aux rumeurs de transaction depuis plusieurs semaines.

Lundi, l'entraîneur Michel Therrien a tenu à répéter la même chose concernant son attaquant: «Nous, on n'a pas perdu espoir.»

Reste à voir si ça va durer.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer