Coupe Spengler: Mannheim surprend le Canada 2-1

Florian Kettemer du Adler Mannheim (gauche) contre Byron... (Photo: AP)

Agrandir

Florian Kettemer du Adler Mannheim (gauche) contre Byron Ritchie de l'équipe canadienne.

Photo: AP

Partager

Mitch Goldenberg
La Presse Canadienne
Davos, Suisse

Une défaite en début de tournoi n'a pas ébranlé la confiance de la formation canadienne à la Coupe Spengler.

Jason Pominville a touché la cible en échappée après trois minutes de jeu en supplémentaire, mercredi, et l'Adler Mannheim a défait le Canada 2-1 lors du premier match des deux formations à la Coupe Spengler.

Tyler Seguin a inscrit l'unique but du Canada en troisième période. Même si la formation canadienne compte sur plusieurs joueurs talentueux provenant de la LNH, elle a connu des ennuis afin de trouver le fond du filet.

«Ce n'est pas le moment de paniquer, a rappelé l'attaquant du Canada Matt Duchene. Nous croyons tous avoir joué un bon match. Nous n'avons simplement pas été en mesure de profiter de nos occasions de marquer.»

Pominville, un membre des Sabres de Buffalo victime du lock-out dans la LNH, a battu le gardien du Canada Jonathan Bernier à l'aide d'un tir bas, ce qui a permis à la meilleure équipe en Allemagne de signer une victoire surprenante.

«Je connais un peu Bernier et je crois que nous avons tenté tous les deux de nous surprendre, a expliqué Pominville après la rencontre. Je suis simplement content que la rondelle soit rentrée dans le but et d'avoir permis à mon équipe de gagner.»

Disputée pour une première fois en 1923, la Coupe Spengler oppose chaque année le HC Davos, le Canada et quatre formations européennes dans un tournoi de six jours.

Dennis Endras a effectué 34 arrêts devant le filet de Mannheim, dont un face à Patrice Bergeron qui s'était échappé quelques instants avant le but de Pominville.

«Vous ne pouvez pas anticiper une victoire contre Équipe Canada à la Coupe Spengler, a déclaré Endras. Nous nous sommes tous battus pendant 60 minutes, nous avons bloqué beaucoup de tirs afin de limiter les chances de marquer et c'est génial d'être allé chercher les points.»

Les deux équipes ont obtenu plusieurs occasions de marquer dans une rencontre disputée à vive allure. Mannheim a ouvert la marque en supériorité numérique avec 4:06 à faire au premier vingt. Adam Mitchell a dévié un tir de la pointe derrière Bernier.

Les Canadiens ont dû travailler fort afin de niveler la marque malgré la présence d'étoiles de la LNH tel Jason Spezza, John Tavares, Sam Gagner, Duchene, Seguin et Bergeron.

«Il faut donner beaucoup de crédit à Mannheim, a admis Duchene. Ils ont bien joué défensivement et leur gardien a fait plusieurs beaux arrêts.»

Le Canada a semblé chancelant dans son territoire en première période, ratant plusieurs sorties de zone et échappant souvent la rondelle au profit d'un adversaire. Mais l'unité défensive semblait de plus en plus confortable à mesure que le match avançait et la majorité de l'action s'est déroulée dans le territoire de Mannheim.

Le trio de Spezza, Tavares et Gagner a généré plusieurs occasions de marquer tandis que la combinaison de Seguin, Bergeron et Byron Ritchie a été la seule à faire mouche.

Bergeron a repéré son coéquipier chez les Bruins de Boston à l'aide d'une belle passe transversale à 9:30 du troisième tiers et Seguin a décoché un tir parfait alors qu'Endras plongeait en empilant ses jambières afin de tenter désespérément de stopper le tir. Il s'agissait aussi d'un but en avantage numérique.

«Nous avons forcé le Canada à travailler fort afin d'obtenir des occasions, a analysé Pominville. Avec le talent qu'ils ont, vous ne pouvez vous permettre d'être hors position et ce n'est pas arrivé souvent de notre côté ce soir (mercredi).»

Le Canada a contrôlé le jeu lors du reste du troisième engagement, mais n'a pas été en mesure de tromper la vigilance d'Endras avant que Pominville ne tranche le débat en supplémentaire.

«Nous sommes venus de l'arrière et étions en bonne position pour gagner, a raconté le capitaine de la formation canadienne Ryan Smyth. Il y a beaucoup d'éléments positifs à retenir... et nous étions en contrôle de notre destinée.»

Le Canada a obtenu un point pour cette défaite en prolongation et affrontera jeudi le HC Davos, les hôtes du tournoi. Même s'ils sont automatiquement qualifiés pour le tour éliminatoire, une victoire permettrait aux Canadiens d'atteindre directement les demi-finales.

«Nous arrivons tous de différents coins du monde et sommes ici depuis seulement quelques jours, nous avons joué un bon match, a dit Smyth. Nous comptons sur un bon groupe de gars et il faudra simplement que les choses tombent en place.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer