«Auld Spice», le parfum de la victoire

Plekanec marque en première période.... (Photo AP)

Agrandir

Plekanec marque en première période.

Photo AP

(Uniondale, New York) Les Islanders de New York avaient fait la promotion du match en écrivant un gros «No Habs No» sur la page d'accueil de leur site internet. Ils invitaient leurs partisans à venir nombreux pour enterrer ceux qui ont l'habitude de descendre en grand nombre de Montréal.

Le concept n'a pas très bien fonctionné.

Parmi les 11 000 spectateurs présents au match, les fans du Canadien ont non seulement mis la main sur les meilleurs billets, mais se sont fait également les plus bruyants pendant et après la rencontre, célébrant une victoire de 3-1 obtenue à l'arraché.

Si Benoît Pouliot s'est distingué en marquant le but vainqueur, il demeure que cette victoire sentait le «Auld Spice».

Alex Auld, à son premier départ dans l'uniforme du Canadien, a repoussé 30 rondelles sans jamais montrer de signe de rouille.

«J'étais prêt à jouer et ce n'était pas la première fois que je devais attendre de la sorte avant d'obtenir un départ, a expliqué le grand gardien.

«Il y a beaucoup de nervosité positive à la veille d'entreprendre un premier match avec une nouvelle équipe. Il s'agissait juste pour moi de contrôler cette émotion.»

Auld n'avait pas vu d'action dans un match régulier depuis le 6 avril 2010 alors qu'il portait l'uniforme des Rangers, tandis que sa dernière victoire remontait au 29 janvier alors qu'il défendait la cage des Stars de Dallas.

Encore Plekanec

Le Canadien était la seule équipe de la ligue à n'afficher que deux buts en supériorité numérique cette saison, mais tôt en première, Tomas Plekanec a pris soin de régler ça, seulement 18 secondes après une infraction à Jon Sim.

Posté sur la ligne rouge, à côté de Dwayne Roloson, le centre tchèque a récupéré un retour de lancer de Michael Cammalleri pour loger le disque du revers dans la lucarne.

Il s'agissait de son cinquième filet de la saison et la soirée démarrait bien.

«Plekanec est sous-estimé à travers la ligue et on ne l'apprécie à sa juste valeur qu'une fois qu'on joue avec lui», a confié Auld.

Par la suite, cependant, le Canadien s'est englué dans sa zone, devenant graduellement incapable de générer de l'attaque. Il a d'ailleurs passé 11:28 - partagées entre la première et la deuxième période - sans réussir un seul tir au but.

Un moment-clé

John Tavares a entraîné deux punitions coup sur coup au Canadien à mi-chemin dans le match. Les Islanders ont profité d'un avantage de deux hommes pendant 1:43 mais ont été incapables d'en profiter, devant se contenter d'un maigre tir au but.

Plekanec, Josh Gorges et Roman Hamrlik ont abattu un boulot colossal pendant cette séquence.

«Ça a été un moment-clé du match, a reconnu Auld. Je ne pense pas qu'on leur ait donné grand-chose, sinon un tir. Il y a eu quelques tirs bien bloqués de notre côté.»

Le Tricolore aurait pu aller chercher beaucoup de rythme à la suite de ce petit succès, mais revenu à forces égales, il a continué d'être assiégé. C'est à ce moment tout particulièrement qu'Alex Auld a dû se signaler.

Tout compte fait, le Canadien a été chanceux de s'en tirer en n'accordant qu'un but à Matt Martin, son premier but dans la LNH.

Il faut dire merci en passant à Auld, qui a réussi un bel arrêt aux dépens de Doug Weight dans les derniers instants du deuxième engagement.

«Alex paraissait confiant dès le début de la rencontre, a commenté Jacques Martin. L'équipe l'a surtout aidé en première période et par la suite, il a fait les gros arrêts quand on en a eu besoin.»

Qui aurait cru?

En troisième période, alors que le Canadien ne semblait pas sorti de l'auberge, P.K. Subban a profité du fait que les Islanders étaient avancés en zone ennemie pour envoyer un lob vers Jeff Halpern, ce qui a provoqué un deux contre un.

Pouliot, laissé à découvert, n'a pas raté sa chance d'enfiler son deuxième de l'année.

«C'est un but qui a aidé l'équipe et qui va m'aider personnellement en termes de confiance», a admis le Franco-Ontarien.

Le Canadien vient de conclure son premier segment de 10 matchs de la saison avec une récolte de 15 points, ce qui le place au tout premier rang du classement général de la ligue.

Qui aurait cru?

Il tentera maintenant d'aligner une cinquième victoire, ce soir au Centre Bell, alors qu'il recevra la visite des Panthers de la Floride.

Le retour dans la formation d'Andrei Markov, aussi rouillé soit-il, sera le bienvenu car le Tricolore achève une éreinte séquence de quatre matchs en six soirs.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Le Canadien vole le match

    Hockey

    Le Canadien vole le match

    Les bonnes équipes trouvent le moyen de gagner des matches où ils ne sont pas au sommet de leur art. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer