• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Coupe Ryder : les États-Unis en avance par trois points avant les simples 

Coupe Ryder : les États-Unis en avance par trois points avant les simples

Les États-Unis ont gagné trois des quatre matchs... (Photo Chris Carlson, AP)

Agrandir

Les États-Unis ont gagné trois des quatre matchs disputés sous la formule quatre balles, samedi (sur la photo: Patrick Reed et Jordan Spieth).

Photo Chris Carlson, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
CHASKA, Minnesota

Patrick Reed a pris le contrôle de son match grâce à son fer droit et sa passion et le reste de l'équipe américaine a enchaîné le pas, dimanche après-midi, lors d'une séance charnière selon la formule quatre balles qui a placé les États-Unis en contrôle de leur destinée à la Coupe Ryder.

Reed et son tempérament bouillant ont été mis en évidence à partir du moment où il a calé une approche pour un aigle au sixième trou. Il a réussi ce coup spectaculaire au coeur d'une séquence de quatre trous gagnés par Jordan Spieth et lui, en route vers une victoire de 2-et-1 lors d'un après-midi bruyant et tendu à Hazeltine.

Les Américains mènent les Européens 9,5-6,5. Ils devront gagner seulement cinq des 12 matchs de simple pour gagner la Coupe Ryder pour une première fois depuis 2008, et seulement la troisième fois en deux décennies.

L'Europe a toutefois quitté le terrain avec l'histoire derrière elle.

Elle accusait un retard légèrement plus important - 10-6 - il y a quatre ans à Medinah avec Davis Love III à la tête de l'équipe américaine quand elle avait réussi la remontée la plus importante de l'histoire du tournoi par l'équipe visiteuse à la Coupe Ryder.

«Nous allons devoir travailler fort demain (dimanche), mais nous avons déjà comblé un retard plus important», a rappelé le capitaine européen Darren Clarke.

L'avance américaine aurait pu être plus petite si Lee Westwood n'avait pas raté plusieurs courts roulés sur le neuf de retour dans le seul match à avoir atteint le 18e trou. Westwood et Danny Willett n'ont jamais tiré de l'arrière avant qu'ils ne commettent tous les deux des bogueys au 17e trou, une normale-3.

Westwood a raté un roulé de cinq pieds pour garder le match à égalité, puis avec une chance d'obtenir un demi-point, il a raté un roulé de deux pieds pour un oiselet au 18e trou, offrant la victoire à J.B. Holmes et Ryan Moore sur un plateau d'argent.

Phil Mickelson et Matt Kuchar ont réussi neuf oiselets dans une victoire de 2-et-1 contre Sergio Garcia et Martin Kaymer.

La dernière heure de jeu a été à l'avantage des Américains, mais Rory McIlroy et Thomas Pieters ont continué de briller pour l'Europe. Ils ont gagné leurs trois matchs jusqu'ici et se retrouvaient à moins-11 pour la journée après 17 trous. McIlroy n'a pas hésité à regarder la foule d'un regard menaçant après chaque oiselet, ne laissant aucune chance à Dustin Johnson et Brooks Koepka dans un gain de 3-et-1.

«C'est un environnement très hostile et c'est normal, a dit McIlroy. C'est la même chose pour les Américains quand le tournoi est en Europe. Il faut rester concentré sur les bonnes choses. Les journées sont longues et nous passons par toute la gamme des émotions. Plus ils criaient, meilleurs nous étions.

«J'espère qu'ils vont crier très fort demain.»

Justin Rose et Henrik Stenson étaient aux premières loges du spectacle de Reed, qui a encouragé à maintes reprises la foule à faire plus de bruit. En arrière par un après quatre trous, Reed a été moins-5 sur les quatre suivants, les gagnants tous pour passer en avant par trois.

«Je sais ce qu'il a en lui, a dit son partenaire de jeu Spieth. Nous l'avons tous déjà vu. Il est «Capitaine America» pour nous.»

La victoire de Spieth et Reed était d'autant plus importante qu'ils avaient échappé la victoire lors de la séance de jeu en coups alternés en matinée, gaspillant une avance de quatre points avec six trous à faire contre Garcia et Rafa Cabrera Bello pour se contenter d'un match nul.

Dans les autres matchs en matinée, McIlroy et Pieters avaient défait Rickie Fowler et Mickelson 4-et-2, tandis que Rose et Chris Wood avaient eu le meilleur par un contre Jimmy Walker et Zach Johnson.

Brandt Snedeker et Brooks Koepka avaient sauvé l'honneur des Américains en battant Stenson et Matt Fitzpatrick 3-et-2.

Lors des matchs de simple, dimanche, McIlroy sera opposé à Reed dans le premier duel. On aura ensuite droit à des confrontations Stenson-Spieth, Pieters-Holmes, Rose-Fowler, Cabrera Bello-Walker, Garcia-Mickelson, Westwood-Moore, Andy Sullivan-Snedeker, Wood-Dustin Johnson, Willett-Koepka, Kaymer-Kuchar et Fitzpatrick-Zach Johnson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer