• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Rory McIlroy n'ira pas à Rio en raison du virus Zika 

Rory McIlroy n'ira pas à Rio en raison du virus Zika

Rory McIlroy... (Photo Jim Watson, AFP)

Agrandir

Rory McIlroy

Photo Jim Watson, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Douglas
Associated Press

Le golfeur Rory McIlroy a choisi de ne pas aller aux Jeux de Rio en évoquant les soucis quant au virus Zika, «un risque» qu'il veut éviter.

«Après avoir discuté avec mes proches, j'ai réalisé que ma santé et celle de ma famille passent avant toute autre chose», a dit par communiqué le gagnant de quatre tournois majeurs.

L'athlète de 27 ans est parmi les sportifs les plus en vue à avoir pris cette décision.

Classé quatrième au monde, McIlroy devait se joindre aux Irlandais au Brésil, où le golf sera au programme olympique pour la première fois depuis 1904.

Nord-Irlandais, il avait le choix de représenter le Royaume-Uni ou l'Irlande. Il a défendu les couleurs irlandaises chez les amateurs, ainsi que deux fois à la Coupe du monde.

Le Conseil olympique de l'Irlande s'est dit extrêmement déçu de ne plus compter sur lui, tout en respectant cette décision prise pour des raisons personnelles.

McIlroy a dit ce mois-ci que lui et sa fiancée, Erica Stoll, songent à la possibilité de fonder une famille d'ici quelques années.

«Bien que le risque d'une infection venant du virus Zika est considéré faible, ça reste un risque et je ne veux pas prendre cette chance», a dit McIlroy.

Le golfeur australien Marc Leishman a déjà annoncé qu'il ne jouera pas à Rio, pour la même raison.

Adam Scott, Louis Oosthuizen, Charl Schwartzel et Vijay Singh vont aussi manquer à l'appel, mais plutôt en raison d'engagements préalables.

Le mois dernier, 150 experts de la santé ont écrit une lettre aux Nations unies pour plaider en faveur d'un report ou d'un déménagement des Jeux, «au nom de la santé publique».

L'Organisation mondiale de la santé, branche des Nations unies, a dit que de telles mesures n'endigueraient pas de façon notable la propagation internationale du virus Zika.

Le virus Zika peut être responsable d'une déficience de naissance appelée microcéphalie, qui cause un crâne plus petit que la normale, et qui est souvent accompagnée d'une déficience intellectuelle. Le virus se transmet le plus souvent par des piqûres d'insectes, mais il peut aussi se transmettre lors de relations sexuelles.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer