Jordan Spieth défendra son titre au Masters

Jordan Spieth a rejoint l'an dernier la courte... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Jordan Spieth a rejoint l'an dernier la courte liste des golfeurs qui ont dominé le Masters d'un bout à l'autre.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
Augusta

En faisant ses valises en prévision des trois prochaines semaines, Jordan Spieth s'est souvenu à quel point il est plus difficile qu'à première vue de gagner le Tournoi des Maîtres.

Cependant, alors qu'il empruntait la célèbre Magnolia Lane, tout semblait de nouveau possible.

Parmi les vêtements qu'il a placés dans sa valise se trouve le veston vert qui est demeuré accroché dans le garde-robe de son domicile à Dallas pendant une bonne partie de la dernière année. Seul le champion en titre du Tournoi des Maîtres peut le revêtir en arpentant le célèbre parcours Augusta National.

«Je me suit dit en quittant la maison: "Wow, il se peut que... je ne l'aie plus jamais dans mon garde-robe à la maison", a raconté le Texan mardi. Ça m'a secoué. Le veston lui-même te motive, ce qui est assez cool. Mais en même temps, ce n'est jamais facile. Il est très difficile à obtenir.»

Spieth a rejoint l'an dernier la courte liste des golfeurs qui ont dominé le Masters d'un bout à l'autre, établissant au passage un record pour le meilleur score après 36 trous et égalant celui après 72 verts. Il n'a jamais laissé un adversaire s'approcher à trois coups ou moins de lui après la première ronde. C'était la première étape de sa fulgurante ascension au cours de laquelle il a aussi remporté l'Omnium des États-Unis et est passé très près de compléter le Grand Chelem.

Cette année, personne ne prend à la légère le champion en titre, surtout après qu'il eut remporté son premier tournoi de la campagne avec un coussin de huit coups et soit demeuré au premier échelon mondial jusqu'à il y a deux semaines. Néanmoins, il n'a pas aspiré aux grands honneurs d'un tournoi en plus de deux mois.

Cette fois-ci, ce qui l'inspire le plus, ce sont les souvenirs.

«J'y suis déjà arrivé, a-t-il confié. Ce n'est pas comme si je n'avais jamais gagné de tournoi majeur. J'en ai gagné deux. J'ai donc l'impression que c'est un avantage, à condition que je me retrouve de nouveau dans la course au titre contre des golfeurs qui n'en ont jamais gagné... Évidemment, je me suis mis beaucoup de pression afin d'être dans la course cette année, mais c'était aussi le cas l'an dernier. J'ai l'impression que mon jeu va bien, lui aussi. Ce sera amusant d'arpenter les allées, de revivre ces souvenirs avec la foule et les cris de joie, les échos au loin.»

Jack Nicklaus (1965-66), Nick Faldo (1989-90) et Tiger Woods (2001-02) sont les seuls à avoir défendu avec succès leur titre au Tournoi des Maîtres.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La bataille des «J» à Augusta!

    Sports

    La bataille des «J» à Augusta!

    Jeudi, le rideau se lève sur la 80e édition du tournoi des Maîtres, premier majeur de la saison 2016. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer