• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Henrik Stenson connaît un autre début spectaculaire sur le parcours East Lake 

Henrik Stenson connaît un autre début spectaculaire sur le parcours East Lake

Henrik Stenson... (Photo Jason Getz, USA Today)

Agrandir

Henrik Stenson

Photo Jason Getz, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
ATLANTA

Retourner à East Lake semble être le défi pour Henrik Stenson, car une fois sur place, il ne semble avoir aucune difficulté à négocier le parcours.

Deux ans après sa victoire de fil en fil qui lui avait permis de remporter la coupe FedEx, Stenson a été tout aussi dominant jeudi, jusqu'à ce qu'il connaisse une légère baisse de régime. Celle-ci ne l'a pas empêché de présenter un score de 63, sept coups sous la normale, lors de la première journée du Championnat du Circuit de la PGA.

La performance de Stenson lui a permis de se donner une avance de deux coups sur le Britannique Paul Casey.

Posté à 288 verges du fanion du neuvième trou, une normale-5, Stenson a logé sa balle à 25 pieds de la cible à l'aide de son bois-4 et a calé son roulé pour un aigle. Du coup, il bouclait la première moitié du parcours avec un score de 29.

Il a ajouté deux oiselets pour porter sa fiche à moins-8 après 12 trous, avant de compléter sa journée avec cinq normales et un boguey, au 17e.

Malgré cet accroc sur l'avant-dernier trou, Stenson a connu le départ qu'il souhaitait sur un terrain dont il a saisi toutes les subtilités. En 2013, le Suédois de 39 ans avait joué 64 lors de la ronde initiale, s'était bâti une avance de neuf coups pendant la troisième ronde et s'est joint à Tom Watson comme seuls vainqueurs de fil en fil du Championnat du Circuit.

L'an dernier, il n'est pas parvenu à se tailler une place parmi les 30 invités à la ronde finale de la Coupe FedEx, mais il savait qu'il devait y retourner pour avoir une chance.

«Je voulais connaître un début solide, et j'y suis certainement arrivé», a résumé Stenson.

À son premier tournoi à titre de joueur numéro un au monde, l'Australien Jason Day a tenu tête à Stenson jusqu'au quatrième trou. Day a inscrit des oiselets à ses trois premiers trous avant d'expédier son coup de départ à travers des arbres, par-dessus une clôture et hors-limite. Il a inscrit un triple-boguey dont il ne s'est jamais vraiment remis, chemin faisant vers une ronde de 69.

«J'aimerais pouvoir dire que je suis un robot et que je suis capable de frapper chacun de mes coups de départ à une distance de 315 verges et dans le centre de l'allée, a déclaré Day. Mais malheureusement, en tant qu'êtres humains, nous allons commettre des erreurs... J'étais déçu de commettre un triple boguey, mais c'est encore tôt dans le tournoi, et je ne peux pas m'attarder continuellement à cela.»

Rory McIlroy a connu un lent départ, a complété le neuf d'aller avec trois oiselets d'affilée et a joué 66, un score identique à celui du champion de l'Omnium britannique, Zach Johnson.

De son côté, Jordan Spieth a fait preuve de prudence, mais ne s'est donné que peu de chances de réussir des oiselets. Il en a tout de même inscrit trois pour une carte de 68 qui l'a laissé à égalité avec un imposant groupe de golfeurs, dont Brooks Koepka et Brandt Snedeker.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer