Jason Day se hisse au premier rang mondial

Jason Day a remporté le Championnat BMW avec un... (Photo Brian Spurlock, USA Today)

Agrandir

Jason Day a remporté le Championnat BMW avec un pointage cumulatif de -22.

Photo Brian Spurlock, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Lake Forest, Illinois

Jason Day a remporté le Championnat BMW sur le pilote automatique en remettant une carte de 69, deux coups sous la normale, ce qui lui a valu de se hisser au premier rang du classement mondial, dimanche.

Il a ainsi respecté la promesse qu'il avait faite lors d'une conférence de presse en 2007 - et pour laquelle il s'est fait nargué plus d'une fois.

> Le classement final du Championnat BMW

«Je me souviens m'être assis sur le lit de ma mère et avoir pensé que le fait de prédire que j'allais un jour être le premier joueur mondial n'était peut-être pas la meilleure chose», a lancé Day, qui aura 28 ans le mois prochain.

Ç'a été tout le contraire.

«Je m'attendais à recevoir un peu de critiques, mais pas à la réponse que j'ai eue de la majorité des gens, s'est rappelé Day, qui a maintenant un autre championnat à portée de main. Mais, c'est bien d'être assis dans cette chaise maintenant.»

L'Australien avait pris une bonne avance en jouant 61 et 63 au cours des deux premières rondes à Conway Farms et n'a jamais réellement été inquiété par la suite. Son score cumulatif de -22 était le deuxième plus bas sur le circuit cette année et lui a permis de devancer la recrue Daniel Berger par six coups. Scott Piercy a pris la troisième place, à sept coups du gagnant.

Le Canadien David Hearn a conclu à égalité au 28e échelon à -8.

La victoire de dimanche était la cinquième de Day cette saison, et sa deuxième dans les éliminatoires de la Coupe FedEx. Il entamera la finale des éliminatoires à East Lake en tant que meneur du peloton de 30 joueurs. Il a aussi devancé Jordan Spieth et Rory McIlroy dans la course au premier rang mondial.

«Peu importe ce que fait Jason Day, ou sur quel terrain il joue, c'est ridicule», a déclaré Danny Lee, classé 19e.

Il n'exagérait presque pas.

S'il réussit à l'emporter à Atlanta, cela pourrait rendre la course pour le titre de joueur de l'année - un honneur que Spieth semblait avoir acquis en remportant le Tournoi des Maîtres et l'Omnium des États-Unis - plus serrée qu'anticipée, il y a seulement six semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer