• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Day et Jones provisoirement en tête du Championnat de la PGA 

Day et Jones provisoirement en tête du Championnat de la PGA

Jason Day... (Photo Gary C. Klein, USA TODAY)

Agrandir

Jason Day

Photo Gary C. Klein, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
SHEBOYGAN, Wisconsin

Un violent orage a balayé le parcours de Whistling Straits vendredi après-midi entraînant la suspension de la deuxième ronde du Championnat de la PGA, alors que les Australiens Jason Day et Matt Jones étaient à égalité en tête à moins-9 au cumulatif.

La ronde sera complétée samedi matin à 7h.

Justin Rose accuse un déficit d'un coup, avec un trou à négocier.

Day avait complété 14 trous, tandis que son compatriote australien Jones avait joué 12 trous.

Day partageait la tête après 54 trous à l'Omnium des États-Unis, quand il avait été ennuyé par le vertige. Il avait aussi raté un roulé pour l'oiselet au 18e trou à St. Andrews, ce qui lui aurait permis de participer à la prolongation de l'Omnium britannique. Il se retrouve donc encore une fois au coeur de la lutte. Il était heureux de voir les organisateurs interrompre le jeu, puisque la noirceur provoquée par les nuages affectait sa perception de la profondeur.

«On verra comment les choses vont aller demain (samedi), a dit Day. Il reste des bons trous pour des oiselets et des trous difficiles à la fin. Mais je suis heureux que la journée soit terminée.»

Le meneur provisoire après la deuxième ronde, David Lingmerth, a joué 70 (moins-2) un peu plus tôt vendredi. Il affiche un score de moins-7 au total des 36 premiers trous.

Parmi les autres golfeurs à moins-7 qui étaient toujours sur le terrain au moment de l'orage se trouvent Harris English et Tony Finau.

L'Américain Jordan Spieth, qui a remporté deux tournois majeurs jusqu'ici cette saison, a joué 67 et suit à moins-6.

Tiger Woods était à plus-4 avec cinq trous à disputer. Le seuil de qualification pour accéder aux troisième et quatrième rondes devrait être de plus-2.

Le Canadien Nick Taylor a signé une deuxième carte consécutive de 73, et en conséquence il devrait franchir le seuil de qualification de justesse. Son compatriote David Hearn n'a pas eu autant de chance, et il a conclu sa deuxième ronde à plus-3 au cumulatif.

D'autre part, le Japonais Hiroshi Iwata s'est illustré sur le parcours du Wisconsin vendredi. Le vétéran âgé de 34 ans a joué 63, égalant ainsi la meilleure ronde de l'histoire d'un tournoi du Grand Chelem. C'était la 27e ronde de 63 dans l'histoire des tournois majeurs. La dernière avait été l'oeuvre de Jason Dufner au Championnat du circuit à Oak Hill en 2013.

Iwata a complété le neuf de retour en 29 coups, entamant le 11e avec un aigle, puis ajoutant cinq oiselets sur les sept derniers trous. Il pointe à moins-4 pour le tournoi.

«Quand je suis arrivé ici, j'espérais simplement améliorer mon jeu. Dimanche, je pourrais être dans le top-10», a dit Iwata par le biais d'un interprète.

Iwata n'a pas été le seul à se faire remarquer vendredi. John Daly y est également parvenu - pas pour les bonnes raisons. Il a joué 10 au septième trou, une normale-3. Après avoir envoyé trois balles dans le lac Michigan, Daly a décidé que son bâton irait les rejoindre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer