Suzann Pettersen dompte Turnberry

Suzann Pettersen... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Suzann Pettersen

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Douglas
Associated Press
TURNBERRY, Royaume-Uni

Si Donald Trump a occupé tout l'espace lors de la journée initiale de l'Omnium britannique féminin, la deuxième a appartenu à Suzann Pettersen.

La Norvégienne détient une avance de deux coups à mi-chemin du tournoi après avoir été l'une des deux joueuses à ramener une carte inférieure à 70 lors d'une journée pluvieuse à Turnberry qui a poussé plusieurs des 144 golfeuses à vouloir s'abriter et se plaindre des conditions météorologiques.

Sur le terrain dès 6 h 41, parmi le deuxième groupe à prendre le départ, Pettersen, sixième au classement mondial, a inscrit un score de 69 et jouait de mieux en mieux au fur et à mesure que la journée progressait.

«J'avais le contrôle complet de la trajectoire et de la rotation de la balle, et de tout ce qu'il faut faire dans de telles conditions, a confié Pettersen, ajoutant qu'il s'agissait de l'une de ses meilleures rondes en carrière. J'ai eu l'impression de réussir chacun des coups que je tentais.»

La Suédoise Maria McBride a été la seule à mieux faire que Pettersen vendredi, signant une carte de 66. Mais cette performance la laissait encore très loin de Pettersen après que McBride eut joué 79 jeudi.

Avec une fiche cumulative de 137, sept coups sous la normale, Pettersen devançait un groupe de quatre joueuses dont Lydia Ko, qui a joué 73 dans des conditions exécrables en après-midi alors qu'elle a dû faire face à des rafales de vents s'élevant jusqu'à 40 km/h.

«Je mangeais mon sandwich et mes tranches de pain sont devenues trempes à cause de la pluie», a raconté Ko, qui parfois, pendant sa ronde, portait quatre épaisseurs de vêtement, des mitaines et des cache-oreilles.

La Taïwanaise Teresa Lu (71) et les Sud-Coréennes So Yeon Ryu (72) et Jin-Young Ko (70) complétaient le quatuor se partageant le deuxième rang.

Inbee Park, numéro un mondiale, a joué 73 et elle devra combler un déficit de cinq coups pour rattraper la meneuse.

La championne en titre Mo Martin a signé une carte de 80 et a subi l'élimination, tout comme Morgan Pressel, Paula Creamer et Juli Inkster.

Les Canadiennes Brooke Henderson et Alena Sharp se sont qualifiées pour les deux derniers parcours, mais se trouvent très loin du sommet du classement.

Henderson a joué 75 vendredi, pour un total de 148, quatre coups au-dessus du par. Sharp se retrouve un coup derrière sa compatriote après avoir signé une carte de 77.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer