Cowboys et Steelers de retour en séries

La défense a permis aux Steelers d'assurer leur... (PHOTO: JASON BRIDGE, USA TODAY SPORTS)

Agrandir

La défense a permis aux Steelers d'assurer leur place en séries éliminatoires dans la Conférence américaine. Le demi de coin Antwon Blake a empêché l'ailier espacé Dwayne Bowe de saisir une passe d'Alex Smith dans la zone des buts. Les Chiefs ont du se contenter d'un placement et ont été vaincus 20-12 à Pittsburgh.

PHOTO: JASON BRIDGE, USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis la fusion de la NFL et de l'AFL, en 1966, les Cowboys de Dallas et les Steelers de Pittsburgh sont les deux équipes qui ont participé aux séries éliminatoires le plus souvent. Et les deux prestigieuses organisations seront de retour dans le tournoi, le mois prochain.

À la suite de la défaite des Eagles de Philadelphie, samedi à Washington, les Cowboys n'avaient plus besoin que d'une victoire contre les Colts d'Indianapolis, hier à Arlington, pour concrétiser leur championnat de division. Les Cowboys n'ont pas seulement battu les Colts, ils les ont aplatis, 42-7.

Les Cowboys ont entrepris le match avec une impressionnante série offensive de 15 jeux, qui a duré 8: 24 et qui s'est terminée par un touché de 9 verges de Terrance Williams. Il s'agissait de leur plus longue série depuis 2007.

Le reste du match aurait peut-être été différent si les Colts n'avaient pas raté un jeu-surprise quelques minutes plus tard. Le botteur Pat McAfee a lancé une passe parfaite à Dewey McDonald, qui aurait obtenu un premier jeu - et peut-être même marqué un touché - s'il n'avait pas échappé le ballon. Dez Bryant a inscrit un majeur de 19 verges sur le jeu suivant, et on savait dès lors que la journée serait longue pour les Colts.

Non seulement les Cowboys ont maintenant leur place en séries, mais ils pourraient obtenir un congé en première ronde si tout tombe en place pour eux, dimanche prochain. Qui l'eût cru après leur premier match de la saison, cette laide défaite de 28-17 à domicile contre les 49ers de San Francisco?

Doit-on considérer les Cowboys comme des prétendants légitimes au trophée Lombardi? C'est le jeu de leur défense qui dictera l'allure du reste de leur saison. Si l'unité joue comme elle l'a fait hier et en première moitié de saison, l'équipe de Jason Garrett pourrait continuer de surprendre. Mais pour le moment, les Cowboys savoureront leur première participation aux séries depuis 2009 et leur 31e dans l'ère du Super Bowl.

Grâce à leur défense

Les Steelers ont de leur côté accédé aux séries pour la première fois depuis 2011 et pour la 27e fois depuis 1966 avec une victoire de 20-12 contre les Chiefs de Kansas City au Heinz Field. Puisque les Ravens ont perdu à Houston, le championnat de la division Nord de l'AFC sera en jeu lors de la rencontre de dimanche prochain entre les Steelers et les Bengals de Cincinnati, à Pittsburgh. À tout le moins, les Steelers sont assurés d'une place de meilleurs deuxièmes.

La plupart des 10 victoires des Steelers ont été le fruit du travail de leur attaque, qui occupait le premier rang de la ligue pour les verges avant les matchs d'hier. C'est toutefois leur défense qui leur a permis de battre les Chiefs, incapables d'inscrire un touché.

Le groupe de Dick LeBeau a réussi un revirement et six sacs, et a malmené Alex Smith et Jamaal Charles durant tout l'après-midi. Jason Worilds et James Harrison ont été particulièrement bons, totalisant 3,5 sacs. En exerçant de la pression sur le passeur comme ils l'ont fait hier, les secondeurs extérieurs des Steelers aident grandement la vulnérable tertiaire derrière eux.

Les Packers et les Lions aussi

Après leur victoire respective à Tampa Bay et à Chicago, les Packers de Green Bay et les Lions de Detroit se retrouvent dans une situation similaire à celle des Steelers. Les deux équipes sont assurées de participer aux séries, et le gagnant de leur affrontement de dimanche prochain au Lambeau Field remportera le titre de la division Nord de la NFC.

On connaît donc l'identité de cinq des six équipes qui prendront part aux éliminatoires dans la Nationale: Cowboys, Packers, Lions, Seahawks de Seattle et Cardinals de l'Arizona) La sixième à recevoir son laissez-passer sera celle qui remportera le match de dimanche prochain entre les Falcons d'Atlanta et les Panthers, en Caroline. Le titre de la division Sud sera alors en jeu.

En plus des trois championnats de division qui seront décidés dimanche prochain, on ne sait pas encore qui seront les deux dernières équipes à participer aux séries dans l'Américaine. Les Bengals obtiendront leur place s'ils l'emportent contre les Broncos de Denver, ce soir à Cincinnati, alors que les Ravens, les Chiefs et les Chargers de San Diego sont encore dans le coup.

EN HAUSSE-Les Patriots

Les Jets de New York leur ont offert une belle opposition, mais les Patriots de la Nouvelle-Angleterre se sont tout de même assurés d'obtenir un laissez-passer en première ronde des séries éliminatoires en l'emportant 17-16. Les Pats termineront ainsi au premier ou au deuxième rang de la Conférence américaine pour la cinquième année de suite.

EN BAISSE - Les Eagles

Surpris par les Redskins, samedi à Washington, les Eagles de Philadelphie ont subi leur troisième défaite de suite et ont officiellement été exclus des séries, hier. Mark Sanchez n'aura finalement pas été en mesure de finir le travail commencé par Nick Foles. Le premier objectif des Eagles pendant la saison morte devrait être d'améliorer leur tertiaire. - Miguel Bujold

Les chiffres du jour

6
Les Texans ont manqué d'opportunisme près de la zone des buts des Ravens. Cela a cependant mené à six tentatives de placement de Randy Bullock, et le botteur de précision les a toutes réussies, permettant ainsi aux siens de l'emporter, 25-13.
181
À son premier départ depuis 2010, Jimmy Clausen n'a pas réussi à mettre un stop à la glissade des Bears, qui se sont inclinés, 20-14, devant les Lions. Clausen n'a accumulé que 181 verges en 39 tentatives de passe. En contrepartie, il a mieux protégé le ballon que Jay Cutler, ne lançant qu'une seule interception.
657
C'est le total de verges par la passe que la recrue Odell Beckham fils a accumulées lors de ses cinq derniers matchs. Hier, le spectaculaire receveur a capté 8 passes pour 148 verges et a marqué 2 touchés dans la victoire de 37-27 des Giants contre les Rams.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer