Colin Kaepernick à la défense des Noirs

Colin Kaepernick... (PHOTO STEPHEN LAM, archives REUTERS)

Agrandir

Colin Kaepernick

PHOTO STEPHEN LAM, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josh Dubow
Associated Press
SANTA CLARA, Calif.

Le quart Colin Kaepernick des 49ers de San Francisco refuse de se lever pendant l'interprétation de l'hymne national avant les matchs, car il croit que les Afro-Américains et les autres minorités sont victimes d'oppression de la part des États-Unis.

Vendredi soir, alors que les 49ers accueillaient les Packers de Green Bay lors d'une rencontre préparatoire, Kaepernick est demeuré assis sur le banc des joueurs pendant que jouait l'hymne des États-Unis.

Lors d'une entrevue qu'il a plus tard accordée à NFL Media, il a expliqué sa position.

«Je ne me lèverai pas pour afficher ma fierté envers un drapeau ou un pays qui opprime les Noirs et les citoyens de couleur, a-t-il déclaré. À mes yeux, ça dépasse les cadres du football, et ce serait égoïste de ma part d'agir autrement. Il y a des corps dans les rues et des gens qui obtiennent des congés rémunérés et qui s'en tirent en toute impunité.»

La direction des 49ers a publié un communiqué dans lequel elle affirme que les Américains ont le droit de protester contre l'hymne national ou de l'appuyer.

«L'hymne national est et a toujours été un élément spécial des cérémonies d'avant-match, ont fait savoir les dirigeants de l'équipe. Il s'agit d'une occasion pour honorer notre pays et réfléchir sur les libertés dont nous profitons à titre de citoyens. Dans le respect de grands principes américains telles la liberté de religion et la liberté d'expression, nous reconnaissons le droit d'un individu de participer, ou non, à la célébration de notre hymne national.»

Kaepernick, qui est métis, a été adopté et élevé par des parents de race blanche. Sur son compte Twitter, il s'est maintes fois exprimé sur la question des droits civiques et a affiché son soutien au mouvement «Black Lives Matter».

Kaepernick dit ne pas s'inquiéter de potentielles répercussions sur sa carrière.

«Je n'ai pas l'intention de consulter quiconque à ce sujet, a-t-il déclaré à NFL Media. Je ne recherche pas une forme d'approbation. Je dois défendre les gens qui sont opprimés... Si on m'enlève le football, mes commandites, je sais que je me serai tenu debout pour quelque chose qui est juste.»

La NFL et l'agent de Kaepernick n'ont pas rappelé l'Associated Press.

Kaepernick tente de reprendre le poste de quart numéro un des 49ers, qu'il a perdu au profit de Blaine Gabbert, la saison dernière.

Il a pris part à un premier match préparatoire vendredi après avoir raté deux rencontres dans le but de redonner de la force à son épaule. Contre les Packers, il a complété deux passes en six tentatives pour des gains de 14 verges. Il a ajouté des gains de 18 verges par la course.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer