Le système antidopage ouvre la porte aux abus, estime Chris Froome

Chris Froome... (Photo Jean-Paul Pelissier, REUTERS)

Agrandir

Chris Froome

Photo Jean-Paul Pelissier, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Londres

Chris Froome, triple vainqueur du Tour de France, affirme que le système antidopage favorise les abus en permettant aux athlètes de prendre des substances interdites grâce à des autorisations pour usage thérapeutique.

Froome, qui a bénéficié officiellement de deux autorisations à usage thérapeutique (AUT) pendant sa carrière selon les informations révélées ce mois-ci par des pirates informatiques, a écrit sur son compte Twitter: «Je prends ma position dans le sport très au sérieux et je sais que je dois non seulement respecter les règles, mais aussi aller plus loin pour donner le bon exemple tant moralement qu'éthiquement.»

Bradley Wiggins, un autre Britannique vainqueur du Tour de France, a été critiqué au sujet des AUT. Les pirates ont révélé que Wiggins avait reçu des injections intramusculaires d'un puissant corticoïde avant trois courses majeures, y compris le Tour de 2012.

Quand Wiggins a gagné le Tour en 2012, Froome avait terminé deuxième.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer