Peter Sagan remporte le Grand Prix de Québec

Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff) a surpris tout le monde lors du sprint final... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles Lalande
La Presse Canadienne

Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff) a surpris tout le monde lors du sprint final pour arracher la victoire au Grand Prix cycliste de Québec. À la ligne d'arrivée, le champion du monde en titre a coiffé le Belge Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) et le Français Anthony Roux (FDJ).

Sagan, qui a remporté l'épreuve de Montréal en 2013, a terminé la course en cinq heures, sept minutes et 13 secondes.

«Je suis très content de l'avoir emporté. Je ne me sentais pas très bien pendant la course, alors je ne m'attendais pas à gagner», a informé le vainqueur.

La septième édition fut presqu'un copier-coller des six précédentes: un groupe de fugueurs s'est échappé dans les premiers tours avant d'être rejoint tranquillement par le peloton. Chaque année, les amateurs de vélo doivent attendre au sprint final pour connaître l'identité du gagnant.

Van Avermaet, médaillé d'or aux Jeux olympiques de Rio, a avoué que les quatre derniers tours ont été difficiles.

«Je suis très content. Ce n'est pas la meilleure position, mais ce n'est pas si pire. Peter était juste trop fort», a louangé le cycliste de 31 ans, sourire en coin.

Roux est celui qui a initié le sprint, un geste qui a donné un deuxième souffle à Sagan.

«Ce n'était pas une erreur, puisque j'aime les longs sprints», a expliqué Roux, qui est très fier d'être monté sur la troisième marche du podium aux côtés des icônes de son sport.

Le champion en titre, le Colombien Rigoberto Uran (Cannondale) est passé très près de défendre sa couronne, mais il a été débordé par le peloton dans les derniers mètres de l'épreuve. Il a terminé 11e.

L'an dernier, il avait décroché la victoire en débutant son sprint à 500 mètres de l'arrivée. Cette fois-ci, c'est à cette distance qu'il a perdu la position de tête.

Boivin, le meilleur au pays

Fort d'une 17e position, Guillaume Boivin a été le meilleur Canadien. En raison d'une blessure au genou qui lui a fait rater plusieurs semaines d'activités, le Montréalais n'avait pas placé la barre très haute quant à ses attentes.

«Je voulais seulement ne pas faire une course médiocre. Avec l'été que j'ai eu, je suis super content», a lancé l'athlète de 27 ans, complètement exténué.

Le vétéran Ryder Hesjedal a pris la 20e place.

Quelques Québécois ont percé le top-50. Hugo Houle a fini 26e, Bruno Langlois, 32e, Antoine Duchesne, 35e, et David Drouin, 43e.

Nigel Ellsay, qui est originaire de la Colombie-Britannique, n'a pas fait long feu dans les rues de la Vieille Capitale. Il a été contraint d'abandonner en raison d'une chute, après seulement quelques kilomètres dans la course.

Ses collègues Evgeny Petrov (Tinkoff) et Fredrik Ludvigsson (Team Giant-Alpecin) ont également abdiqué.

Les 168 coureurs divisés en 21 équipes profiteront d'une journée de repos samedi avant de compléter leur fin de semaine en Amérique du Nord en s'attaquant au parcours de Montréal.

Peter Sagan tentera de devenir le deuxième cycliste de l'histoire à remporter les deux épreuves lors de la même année. Simon Gerrans, en 2014, est le seul qui peut se targuer d'avoir accompli cet exploit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer