Vincenzo Nibali exclu du Tour d'Espagne

Vincenzo Nibali a remporté la 19e étape du dernier... (PHOTO KENZO TRIBOUILLARD, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Vincenzo Nibali a remporté la 19e étape du dernier Tour de France, le 24 juillet.

PHOTO KENZO TRIBOUILLARD, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CAMINITO DEL REY

L'Italien Vincenzo Nibali (Astana), vainqueur du Tour de France 2014, a été exclu dimanche du Tour d'Espagne pour s'être accroché à sa voiture alors qu'il tentait de revenir dans le peloton après avoir été distancé par une chute, ont fait savoir les organisateurs.

«La décision appartient au jury technique et nous en avons été informés», a déclaré à la presse Javier Guillen, directeur général de la Vuelta. «C'est mauvais pour le cyclisme, pour le coureur [Nibali], pour la Vuelta et son image, parce que nous perdons un des favoris. Nous acceptons la décision pour éviter tout précédent.»

L'exclusion de Nibali, quatrième du dernier Tour de France, est un coup de tonnerre pour l'épreuve espagnole après seulement deux étapes. L'Italien, vainqueur de la Vuelta 2010, figurait parmi les favoris pour la victoire finale de cette édition 2015 aux côtés du Britannique Chris Froome, du Colombien Nairo Quintana et de l'Espagnol Alejandro Valverde.

Dimanche après-midi, lors de la deuxième étape courue entre Alhaurin de la Torre et Caminito del Rey, Nibali a été pris dans une chute massive sur une longue ligne droite à 30 km de l'arrivée. Relégué dans un deuxième peloton, l'Italien est néanmoins parvenu à revenir dans le groupe des favoris, même s'il a ensuite été décroché dans l'ascension finale, terminant à la 31e place.

La chaîne Eurosport a diffusé une vidéo filmée depuis hélicoptère où l'on voit le champion italien à la tête d'un groupe de coureurs attardés. Le vainqueur du Tour d'Espagne 2010 semble se porter à hauteur de sa voiture et aussitôt, coureur et véhicule produisent une nette accélération qui décroche tous les autres poursuivants.

«Nous avons parlé avec les juges et leur décision d'exclure Nibali de la course était claire», a déclaré Stefano Zanini, l'un des directeurs sportifs d'Astana. «Nous avons demandé de la clémence et que soit appliquée une sanction en temps, mais les juges ont estimé qu'une action de ce type créait un précédent pour les autres coureurs», a-t-il ajouté.

Cette exclusion fait écho à celle de l'Argentin Eduardo Sepulveda sur le dernier Tour de France en juillet: le coureur de Bretagne-Séché avait été mis hors course pour avoir effectué quelques dizaines de mètres en voiture.

En 2010, Froome avait, pour sa part, été exclu du Tour d'Italie pour s'être aggrippé à une moto.

C'est le Colombien Johan Esteban Chaves qui a remporté dimanche la deuxième étape de la Vuelta, endossant du même coup le maillot rouge de leader. Lundi, la troisième étape conduira les coureurs de Mijas à Malaga sur 158,4 km.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer