Alberto Contador remporte la 98e édition du Giro

Alberto Contador... (Photo Claudio Peri, AP)

Agrandir

Alberto Contador

Photo Claudio Peri, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniella Matar
Associated Press
MILAN

Une étape de franchie, plus qu'une à négocier. Alberto Contador a remporté un deuxième titre en carrière au Tour cycliste d'Italie, dimanche, et maintenu ses chances de devenir le premier cycliste depuis 1998 à réaliser le doublé Italie-France la même année.

L'Espagnol était pratiquement assuré de la victoire à l'issue de la 20e étape, samedi, même s'il avait vu son avance coupée de moitié. Il avait abordé la dernière étape avec une priorité de plus de deux minutes sur son plus proche pourchassant, l'Italien Fabio Aru.

Contador a finalement devancé Aru par 1 minute 53 secondes. Mikel Landa, un autre Espagnol, s'est classé troisième, à 3:05 du vainqueur.

Pour la dernière étape, Contador avait décidé d'utiliser un vélo rose - la même couleur que le maillot du meneur. Ses coéquipiers chez Tinkoff-Saxo se sont présentés avec des guidons et des chaussettes roses, et le propriétaire de l'équipe, Oleg Tinkov, avait fait teindre ses cheveux en rose.

Contador a dû puiser au fond de ses ressources pendant trois semaines parfois difficiles en Italie, marquées par une dislocation d'une épaule lors de la sixième étape.

«J'ai surmonté plusieurs difficultés, mais à la fin, j'ai obtenu le maillot rose, a déclaré Contador. Je ne sais pas combien de temps il me faudra pour récupérer, mais je pense reprendre le travail samedi. Ce fut un Giro émotif. J'ai déjà dit qu'il s'agissait de mon dernier, mais on ne sait jamais.»

Il devra s'attendre à faire face à une compétition encore plus féroce au Tour de France.

«Le Tour commence immédiatement pour moi, a ajouté l'Espagnol. Ce soir, je vais me reposer autant que possible, demain je retournerai en Espagne et relaxer pendant trois ou quatre jours avant de me concentrer sur le Tour en totale isolation.

«Mes adversaires n'auront pas fait le Giro, et le Tour pourrait devenir plus compliqué parce qu'ils n'auront pas le Giro dans leurs jambes.»

Deux fois vainqueur du Tour de France, Contador avait aussi mérité les grands honneurs du Tour cycliste d'Italie en 2008, et en 2011. Mais il a été détroussé de ce titre après avoir subi un test antidopage positif lors du Tour de France de 2010.

«En 2008, ma préparation était meilleure, mais je ne connaissais pas les dénivellations, a confié Contador. En 2011, j'ai couru après une préparation consciencieuse, mais aussi après un début de saison de haute intensité. Cette année, j'ai également couru pendant la première partie de la saison, mais le Giro faisait partie du double objectif que je me suis fixé. Pour cette raison, j'étais plus calme et plus réfléchi, même durant la course. Certains jours, j'aurais pu être ambitieux, mais j'ai décidé d'utiliser de stratégie, et les choses ont bien fonctionné.»

Âgé de 32 ans, Contador, qui a aussi gagné en trois occasions le Tour cycliste d'Espagne, est devenu seulement le deuxième cycliste à avoir remporté les trois grands tours au moins deux fois. Le Français Bernard Hineault est le seul autre à avoir réussi pareil tour de force

Le Belge Iljo Keisse a gagné l'étape finale, une épreuve sur route longue de 185 km et disputée sur parcours plat entre Turin à Milan. L'Australien Luke Durbridge a pris le deuxième rang.

Ryder Hesjedal, de Victoria, a terminé au cinquième rang du classement général, à 9:52 de Contador. Hugo Houle, de Sainte-Perpétue, a conclu au 113e rang, à 4:54:57 de Contador.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer