Vincenzo Nibali conforte son maillot jaune

Le détenteur du maillot jaune Vincenzo Nibali a... (Photo Jeff Pachoud, AFP)

Agrandir

Le détenteur du maillot jaune Vincenzo Nibali a levé les poings en franchissant la ligne d'arrivée après avoir devancé de 10 secondes le Polonais Rafal Majka et l'Allemand Leopold Konig.

Photo Jeff Pachoud, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
Chamrousse, France

Offrant une nouvelle démonstration de sa supériorité en montagne et sur l'épreuve en général, l'Italien Vincenzo Nibali a remporté la 13e étape du Tour de France alors que la course est entrée dans les Alpes et que les coureurs ont gravi la montée la plus difficile jusqu'ici cette année.

Nibali a mérité sa troisième victoire d'étape cette année en devançant ses deux compagnons d'échappée à l'arrivée de l'épuisante randonnée de 197,5 km entre Saint-Étienne et la station de ski de Chamrousse.

Avec huit étapes à disputer, le maillot jaune de Nibali semble désormais faire partie de sa garde-robe permanente. Depuis le début de la classique, il a revêtu ce maillot tous les jours sauf le temps de deux étapes - gagnant trois des étapes les plus difficiles cette année.

Il apparaît de plus en plus probable que seule une catastrophe pourrait l'en déposséder.

La première des deux journées dans les Alpes a été à la hauteur de sa réputation alors que l'ascension finale de 18 km avec une pente de 7,3% a modifié le classement général.

Richie Porte a été la principale victime du jour. L'Australien, devenu le leader de l'équipe Sky après l'abandon du champion 2013 Chris Froome lors de la cinquième étape, occupait le deuxième rang du classement derrière Nibali, mais il a perdu près de huit minutes.

Nibali, qui s'est montré calme et bon stratège, a franchi le fil d'arrivée seul et a levé les poings après avoir devancé de 10 secondes le Polonais Rafal Majka et l'Allemand Leopold Konig. Mais ces deux coureurs n'étaient pas dans la lutte au classement général.

Plus important, Nibali a creusé l'écart sur ses principaux rivaux en vue de la victoire finale sur les Champs-Élysées, le 27 juillet. L'Espagnol Alejandro Valverde s'en est relativement bien sorti en terminant troisième - à 50 secondes de Nibali - et il a pris la deuxième place à Porte. Mais il accuse maintenant un retard de trois minutes et demie.

«Aujourd'hui, je voulais essentiellement gagner quelques secondes, a dit Nibali. Et ce faisant, j'ai gagné.»

Les difficultés de Porte ont également permis à d'autres de gagner du terrain au classement: le Français Romain Bardet, son compatriote Thibault Pinot et l'Américain Tejay van Garderen se sont hissés respectivement aux troisième, quatrième et cinquième rangs.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer