Le condo qui avait tout pour lui à Montréal

Les meubles sur mesure, construits de chaque côté... (Photo fournie par Keller Williams Prestige)

Agrandir

Les meubles sur mesure, construits de chaque côté du foyer, sont les seuls travaux qu'a nŽécessitéŽs le condo, prêt ˆà être occupéŽ dès l'achat. Un puit de lumière, stratéŽgiquement situŽé, apporte beaucoup de vie.

Photo fournie par Keller Williams Prestige

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Avant d'aménager dans ce condo, Lionel Arsenault habitait dans le Vieux-Montréal avec Julie Tremblay et son fils. Il avait établi avec sa conjointe une liste de critères pour faire le choix de leur futur foyer. Mission accomplie dans un lieu qui leur aura parfaitement convenu pendant six ans.

Un balcon se trouve du c™ôtŽé est; il... (Photo fournie par Keller Williams Prestige) - image 1.0

Agrandir

Un balcon se trouve du c™ôtŽé est; il donne ˆà voir les complexes Guy-Favreau et Desjardins, de même que la place des Festivals.

Photo fournie par Keller Williams Prestige

La chambre principale, de bonne dimension, donne sur... (Photo fournie par par Keller Williams Prestige) - image 1.1

Agrandir

La chambre principale, de bonne dimension, donne sur le c™ôtéŽ ouest de l'immeuble, permettant une bonne circulation d'air dans le condo. Ici, comme partout ailleurs, le sol est recouvert d'un parquet.

Photo fournie par par Keller Williams Prestige

Avant d'emménager dans ce condo, Lionel Arsenault habitait dans le Vieux-Montréal avec Julie Tremblay et son fils. Il avait établi avec sa conjointe une liste de critères pour faire le choix de leur futur foyer. Mission accomplie dans un lieu qui leur aura parfaitement convenu pendant six ans.

Originaire de Québec, Lionel a eu deux filles d'un premier mariage et a habité Saint-Bruno-de-Montarville pour les élever. Mais l'appel de la métropole a pris le dessus lors du décès prématuré de sa femme : il y a vu une occasion de faire une transition de vie. 

Il a successivement eu un condo seul au Chaussegros-de-Léry, puis de l'autre côté de la rue Notre-Dame, et un dernier dans la rue Saint-Paul, cette fois avec Julie et son garçon. C'était patrimonial et grand, mais le couple songeait déjà au fait qu'ils ne seraient plus les trois ensemble très longtemps. La chasse pour un nouveau foyer a commencé, critères en main.

TROIS POINTS ESSENTIELS

Première exigence : ils voulaient rester dans Ville-Marie. Pour lui, ce serait pour la quatrième fois, car il adore l'énergie qui se dégage du centre-ville. Pour elle, la Saguenéenne rebelle de la famille, cela tombait sous le sens d'habiter la grande ville : impensable de quitter son coin de pays pour aller vivre dans une banlieue.

Deuxième critère : la luminosité. Ils quittaient un joli espace qui avait le désavantage de manquer cruellement de lumière. En entrant au Somo (c'est le nom de l'immeuble), Julie est tombée sous le charme : l'unité était traversante, avec des fenêtres des côtés est et ouest, ce qui permet en plus une excellente ventilation. Elle n'est pas restée insensible au puits de lumière qui est placé au centre de l'appartement et qui ajoute encore à l'éclairage naturel. Autre requête : l'insonorisation du condo devait être optimale, car on se trouve ici au coeur de l'action.

EMPLACEMENT NÉVRALGIQUE

Pensez à une institution québécoise... et on la trouve à moins d'un kilomètre à la ronde : le Complexe Desjardins, la Place des Arts, la place des Festivals, le Vieux-Montréal, le Vieux-Port, le Musée d'art contemporain. Sans oublier les salles de cinéma, les restaurants, le métro, les commerces de proximité, les grands magasins, les autoroutes... Le quartier est en pleine effervescence avec la construction de condos, d'hôtels, d'appartements, mais aussi avec la Maison de la danse, le futur siège social de l'ONF et le CHUM, entre autres. 

Pourtant, malgré toute cette frénésie, on est surpris par le calme qui règne ici. En dépit de la présence d'un chantier de construction important juste à côté, l'ambiance sonore est calme. En été, on peut s'asseoir sur l'un des deux balcons pour voir et entendre un concert de jazz ou un spectacle musical. Une fois à l'intérieur à l'air climatisé, on regarde la télé sans avoir à monter le son. Et par la fenêtre, on a en prime le panorama des gratte-ciels du centre-ville.

Julie souligne aussi l'intérêt de la configuration du condo : il se déploie sur deux étages, et la chambre principale est isolée de l'autre, un temps occupée par son grand gars avant son départ du nid familial.

L'an prochain, Julie et Lionel seront à la retraite et ils cherchent un autre endroit qui conviendra à leurs nouveaux besoins. Le temps passe, les critères changent : il sera question de campagne, de petits-enfants et de vie de quartier. Quand on aspire à un idéal, il faut y mettre les efforts. Ça ne devrait pas causer de mal à notre couple qui en connaît un bout sur le sujet et qui sait comment s'y prendre.

La salle de bain avec baignoire jouxte l'ancienne... (Photo fournie par par Keller Williams Prestige) - image 2.0

Agrandir

La salle de bain avec baignoire jouxte l'ancienne chambre du garon.

Photo fournie par par Keller Williams Prestige

La propriété en bref

Prix demandé : 880 000 $

Année de construction : 2005

Pièces : 6, dont 2 chambres et 3 salles de bains/d'eau

Comprend : réfrigérateur, gazinière, lave-vaisselle, laveuse/sécheuse

Évaluation municipale : 816 500 $

Impôt foncier : 5765 $

Taxe scolaire : 1435 $

Frais de copropriété : 5748 $

Surface habitable : 1673 pi2

Courtiers : Jaclyn Rabin, Keller Williams Prestige, 514 928-3581, http://www.jaclynrabin.com/ 

ou Stéphane Lepage, 514 726-7550

http://www.centris.ca/fr/condo~a-vendre~ville-marie-montreal/28094370 ?view=Summary




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer