Morin-Heights: l'attrait des sommets

La municipalité exige que la maison soit plus... (Photo fournie par Profusion Immobilier)

Agrandir

La municipalité exige que la maison soit plus près de la rue pour la dérober du regard lorsque l'on regarde la montagne d'en bas. Sur la droite, un garage double communique avec la maison; une fois entré, on accède au sauna.

Photo fournie par Profusion Immobilier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Il est des gens qui ne jurent que par la banlieue, d'autres que par le bord de l'eau ou encore la ville. Certains sont attirés par les sommets où le décor se déroule à leurs pieds. C'est le cas de Sylvie qui est installée dans les hauteurs de Morin-Heights, dans les Laurentides.

Quand on lui fait remarquer que sa maison est loin et isolée, elle nous regarde, l'air intrigué. Pour elle, elle est près de tout. De son travail, de l'épicerie et surtout de la nature. Car c'est une sportive qui s'adonne au vélo dans sa campagne ou à la raquette dans les sentiers des environs. Sans compter que, du début de mai à la mi-septembre, elle commence toutes ses journées en faisant des longueurs dans sa piscine de 40 pieds de long. Beaucoup de longueurs: plus d'une centaine!

Comme on peut le constater, Sylvie est dans son élément. En plus d'une heure de visite, aucun véhicule n'est passé devant la maison: aucune âme qui vive. Que le bruit du vent dans les arbres. Et un paysage majestueux qui s'offre au regard.

Un intérêt marqué pour l'architecture

En 2012, elle s'est adonnée à l'autoconstruction en compagnie de son complice Marc. Elle a dessiné les plans de la maison, puis les a confiés à un technologue pour rendre le tout conforme aux règlements de la municipalité. Ce genre d'exercice lui plaît particulièrement, elle qui avait suivi un cours sur l'architecture au cégep, qu'elle dit pouvoir répéter presque mot pour mot encore aujourd'hui.

Elle dévore les magazines spécialisés en la matière et a même fait un voyage à Chicago pour aller voir de plus près ce qu'a réalisé le grand maître Frank Lloyd Wright.

La piscine au sel, fort utilisée, fait 40 pi... (Photo fournie par Profusion Immobilier) - image 2.0

Agrandir

La piscine au sel, fort utilisée, fait 40 pi de longueur et est ceinturée d'une terrasse en bois; une autre, couverte, offre un confort en tout temps pour les repas. Au loin, la vallée de Saint-Sauveur et ses pentes de ski.

Photo fournie par Profusion Immobilier

Si elle laisse le gros oeuvre à Marc, elle fignole tout le reste, y compris la décoration. La maison a une structure en pin du Nord-Est américain assemblée selon l'authentique méthode des tenons et mortaises.

Le salon prend des airs de cathédrale avec son plafond à près de 20 pieds de hauteur; le mur entièrement vitré permet de voir les pentes de ski de Saint-Sauveur et du mont Habitant. Un peu vers l'ouest (il suffit de tourner la tête!), on peut apercevoir celles du centre de ski de Morin-Heights. Vue imprenable en été et encore plus généreuse en hiver!

La plupart des pièces de cette maison de 4000 pi2 se trouvent sur un seul étage. En haut des marches, un espace pour la lecture qui permet de dominer encore un peu plus le paysage. Sur le même palier, deux chambres et une salle de bains, peu utilisées par le couple dont le quotidien se déroule au rez-de-chaussée; le sous-sol et son cinéma maison sont prisés par Marc.

Un autre coin des plus charmants est la cuisine d'été: barbecue, table de bois avec chaises en polycarbonate transparent, canapé moelleux, éléments décoratifs recherchés et décor paradisiaque.

Quelques autres détails font sourire: l'adresse dont le numéro est en chiffres romains, la sonnette de l'entrée qui a laissé le pas à un marteau de porte et la prolifération de walk-ins. Il y a celui des sportifs à la porte du garage, celui des vêtements qu'on enfile pour les sorties à l'entrée principale, celui des chaussures et autres vêtements à l'orée de la chambre.

Cette maison sur le toit de la montagne n'est pas la première incursion dans le domaine de la construction ou de la rénovation pour la propriétaire. Plusieurs l'ont précédée, et une autre va suivre car Sylvie a déjà en tête une demeure à bâtir, haut perchée elle aussi, dans ce pays qu'elle aime tant, celui des grands espaces.

L'arrière de la maison surplombe la vallée. Le... (Photo fournie par Profusion Immobilier) - image 3.0

Agrandir

L'arrière de la maison surplombe la vallée. Le parement est un mélange de clins de pin et de bardeaux de cèdre. À gauche, donnant sur une terrasse couverte, la cuisine d'été avec ses fenêtres panoramiques; à droite, la chambre principale et au centre, le salon.

Photo fournie par Profusion Immobilier

La propriété en bref

Prix demandé: 1 450 000 $

Année de construction: 2012

Pièces: 14, dont 3 chambres à coucher et 3 salles de bains ou d'eau

Inclusion: Réfrigérateur, lave-vaisselle, four à micro-ondes et à convection Jenn-Air, cuisinière au gaz Viking + hotte, barbecue encastré + hotte, laveuse, sécheuse, système d'alarme, aspirateur central, rideaux, stores, luminaires encastrés, génératrice, écran et projecteur de cinéma IMAX, haut-parleurs encastrés, accessoires pour la piscine

Évaluation municipale: 954 100 $

Impôt foncier: 6863 $

Taxe scolaire: 1035 $

Coût d'énergie: 5862 $

Courtière: Marie-Claire Rémillard, Profusion Immobilier, 514 975-5731 ou 450 327-6161

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer