Cottage de passionnés à Sainte-Dorothée

Les Rioux-Chabot, perfectionnistes, ont investi beaucoup dans leur... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Les Rioux-Chabot, perfectionnistes, ont investi beaucoup dans leur maison. « On a pensé à nous, à ce qu'on aimerait, et on l'a installé », affirment-ils.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Patrick Chabot et Hélène Rioux sont deux passionnés. Des vrais de vrais. Quand ils aiment, ils aiment. Leur enthousiasme est particulièrement palpable quand ils discutent de leurs rénovations. À ce sujet, ils sont intarissables.

On a pensé au rangement, autant en hauteur... (PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX 2001) - image 1.0

Agrandir

On a pensé au rangement, autant en hauteur qu'en largeur. Le lavabo est en poussière de granite anthracite et le robinet se déclenche au toucher. 

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX 2001

Tout a commencé il y a plusieurs années, quand ils ont entrepris de rénover leur première maison. Puis une autre, puis une autre encore. Chaque fois, ils ont mis les gros efforts. Des rénovations presque extrêmes.

Celle que nous avons visitée a goûté à la médecine Chabot-Rioux. « Disons que c'était un diamant brut, il fallait lui donner un peu d'éclat », explique M. Chabot. Et quel éclat.

La maison partait avec un bon fond. Elle était assise sur un grand lot au bord de la rivière des Prairies à la pointe ouest de l'île Jésus, à Laval.

« C'est une maison qui avait fait rêver bien des gens », se souvient Mme Rioux. Non seulement elle était drôlement mignonne avec son toit pointu et sa façade en stuc blanc, mais le terrain, avec ses grands arbres, son petit bois et sa rive sauvage, était intéressant.

Après deux essais infructueux, ils ont finalement pu acquérir la propriété.

Les travaux n'ont pas commencé tout de suite.

«On aime vivre dans la maison une bonne année avant de prendre le marteau, on la comprend mieux comme ça.

»

Patrick Chabot
Les rampes en inox influent une touche contemporaine... (PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX 2001) - image 3.0

Agrandir

Les rampes en inox influent une touche contemporaine à l'espace. Le garde-corps du haut est en verre. 

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX 2001

Ils avaient décidé d'agrandir la maison pour installer une cuisine élargie, une salle à manger, un second garage et un troisième étage. On était en 2013, année où les permis de construction délivrés par la Ville de Laval se donnaient au compte-gouttes. 

« Nous avons attendu presque 18 mois avant d'obtenir le nôtre. » Durant cette attente, les dessins se forgeaient dans leur tête pendant qu'ils gelaient, faute de chauffage adéquat. « Les petites se levaient le matin avec leurs mitaines et leur capuchon », se rappellent les parents de Gabrielle et d'Émilie, 12 et 13 ans.

Qu'importe. Quand on aime, on aime. Les premiers coups de marteau ont résonné le 23 avril 2014. Quatre mois plus tard, les travaux étaient terminés. 

Le diamant avait trouvé son éclat.

La baignoire noire donne le ton de la... (PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX 2001) - image 4.0

Agrandir

La baignoire noire donne le ton de la salle de bain principale, que les proprios ont baptisé la noire et blanche.

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX 2001

Transformations

Tout a été remplacé, des fascias à la toiture, des portes aux fenêtres, du système de chauffage (enfin !) à la plomberie. Il y a des lumières à DEL encastrées partout dans la maison, 175 en tout. L'extérieur aussi a subi un relooking complet. Le revêtement, les marches et l'entrée de garage, la clôture et le terrain ont été remplacés ou réaménagés. 

Toutes les salles de bains sont évidemment neuves. « On voulait du confort, les planchers en céramique dans les salles de bains sont radiants et les plafonds des salles de bains principales le sont aussi », note Mme Rioux. D'ailleurs, même le plancher de l'entrée est chauffant. Une petite douceur quand on enlève ses bottes. 

Les Rioux-Chabot, perfectionnistes, ont investi beaucoup dans leur maison. « On a pensé à nous, à ce qu'on aimerait, et on l'a installé », affirment-ils. La cuisine, grande, est pourvue d'une multitude d'armoires, de tiroirs et autres rangements. Les surfaces en granite s'étendent le long des comptoirs.

Il y a plusieurs éléments d'intérêt dans cette propriété, la baignoire autoportante noire, les vasques, le troisième étage réservé aux proprios et la rampe Bocani avec son garde-corps en inox et en verre. Les sols en bois franc partout injectent de la chaleur. D'ailleurs, c'est un des mots-clés qui reviennent souvent dans les discussions : cocon, chaleur, atmosphère enveloppante... 

La famille a déjà un autre projet en tête. Celui-ci étant terminé, ils sont déjà ailleurs. On a hâte de savoir où.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer