Laboratoire architectural dans le Mile-Ex

Au coeur du rez-de-chaussée, la salle à manger... (Photo fournie par Nicolas Shapiro)

Agrandir

Au coeur du rez-de-chaussée, la salle à manger est une autre zone de ce grand espace ouvert qui prend des allures de loft industriel. On dispose ici de plus de 3000 pi2 sur deux niveaux avec les plafonds de 13 pi de hauteur. L'îlot de la cuisine ne donne pas visuellement sa pleine mesure: il fait 13 pi de long!

Photo fournie par Nicolas Shapiro

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Le Mile-Ex (contraction de Mile End et de Parc-Extension) est une enclave très particulière dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie: royaume des architectes d'avant-garde et laboratoire d'expérimentation. Un quartier en émergence, pour urbains avisés.

La façade du condo ressemble encore à sa... (Photo fournie par Nicolas Shapiro) - image 1.0

Agrandir

La façade du condo ressemble encore à sa vocation de jadis: un bâtiment industriel un peu austère. L'immeuble trône dans un quartier à la révitalisation quelque peu chaotique qui plaît justement à ceux qui l'adoptent. Le logement, sis au rez-de-chaussée, occupe tout l'espace, du trottoir avant à la ruelle arrière.

Photo fournie par Nicolas Shapiro

Cette salle de bains située près des chambres... (Photo fournie par Nicolas Shapiro) - image 1.1

Agrandir

Cette salle de bains située près des chambres est la deuxième complète du condo, l'autre étant près de la cuisine. Elle suit le même modèle que les autres pièces: béton et porte coulissante à l'honneur. Celle-ci sert à isoler la toilette, cachée au fond, alors que la douche se passe de porte et prend la vedette.

Photo fournie par Nicolas Shapiro

Les architectes Saucier+Perrotte ont acheté et transformé un bâtiment industriel, voisin de leurs bureaux, en huit logements. Cette réalisation a emballé Annie et Sébastien au point qu'ils ont acquis ce vaste espace de plus de 3000 pi2 sur deux niveaux.

Ils y ont aménagé avec leurs jeunes enfants de 7 et 5 ans. À leur arrivée, ces derniers trouvaient ça amusant de se promener à vélo sur le plancher en béton! Il faut dire que la superficie de l'étage, des fenêtres avant donnant sur la rue à celles arrière donnant sur une ruelle verte, fait 75 pi de longueur sur 24 de largeur.

Au début, les divisions étaient sommaires et le condo avait besoin d'être aménagé pour les besoins de la petite famille. Pas de problème: ils avaient déjà rénové des maisons avant. Au programme, il fallait installer des cloisons pour créer trois chambres à coucher au niveau inférieur, construire un foyer dans le «salon calme» et réaménager la cuisine; selon Sébastien, la finir, prétend plutôt Annie.

Cette résidence, un hybride entre un loft et une maison en rangée à paliers, a une facture très urbaine. Au plafond, on voit les lattes du plancher de l'étage supérieur; au mur, des briques et des blocs de béton portent encore la trace de leur vie antérieure; le tout est peint en blanc pour uniformiser. Les sols sont recouverts de béton dans lesquels courent des tuyaux d'eau pour un chauffage très efficace; en été, on apprécie sa fraîcheur.

Autre particularité: une partie du plancher a été scié pour créer, sur presque toute la longueur de l'étage, un lien visuel avec le bas. Comme les façades avant et arrière de l'immeuble sont entièrement fenêtrées, la lumière entre à profusion et s'immisce partout. L'utilisation du verre pour les murs des chambres ajoute à la légèreté de l'ensemble et constitue un vecteur de luminosité.

Si le Mile-Ex vous semble un peu perdu ou difficile à situer, il suffit de quelques précisions pour mettre les pendules à l'heure. Annie affirme que son «dépanneur» du coin est la mythique épicerie... Milano!

À un jet de pierre se trouve le non moins célèbre marché Jean-Talon. Même l'école alternative d'Outremont des enfants n'est pas trop loin. Mais ils doivent quand même s'y rendre en voiture. Ce qui pose problème pour maman qui est travailleuse autonome: tous ces déplacements ont un prix pour cette auteure jeunesse qui écrit à partir de son bureau à la maison.

L'idéal serait que les enfants puissent marcher seuls jusqu'à l'école. Le couple songe donc à déménager à Outremont dans une maison à rénover qu'ils souhaitent habiter pour longtemps. Leur emballement par rapport à leur quartier actuel ne fléchit pas, mais le réalisme prend le dessus. Sébastien calcule que cet épisode du Mile-Ex aurait dû avoir lieu plus tard dans leur vie.

Une visite libre est prévue dimanche.

LA PROPRIÉTÉ EN BREF 

> Prix demandé: 959 000$

> Année de construction: 1946

> Pièces: 10, dont 3 chambres et 2 salles de bains

> Comprend: réfrigérateur, cuisinière, plaque de cuisson au gaz, luminaires

> Évaluation municipale: 770 000$

> Impôt foncier: 5018$

> Taxe scolaire: 1312$

> Charges de copropriété: 1740$

> Courtiers: Éric Forgues et Alexandre Gosselin, Groupe Sutton-Immobilia inc., 514 272-1010

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer