Le guide du pouce vert

Entre paniers suspendus, potagers et platebandes, nous vous... (PHOTOMONTAGE LA PRESSE)

Agrandir

Entre paniers suspendus, potagers et platebandes, nous vous présentons les conseils de spécialistes en fleurs et jardins pour bien démarrer la saison.

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Édouard Carrier

Collaboration spéciale

La Presse

Le succès d'un potager généreux et de platebandes colorées, bien fournies et en fleurs tout l'été, passe par une préparation adéquate. L'heure est d'ailleurs déjà venue de semer et de mettre en terre fleurs, arbustes, plants et fines herbes. Entre paniers suspendus, potagers et platebandes, nous vous présentons les conseils de spécialistes en fleurs et jardins pour bien démarrer la saison.

Il est possible d'acheter des jardinières en pépinière... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Il est possible d'acheter des jardinières en pépinière ou de les fabriquer soi-même.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Réussir ses jardinières

Les jardinières sont excellentes pour décorer en hauteur. Elles sont faciles d'entretien pourvu qu'on n'en néglige pas l'arrosage. Si certains les achètent composées en pépinière, d'autres préfèrent les fabriquer eux-mêmes. Que mettre dans ces paniers suspendus ?

« Nous préparons habituellement nos jardinières avec trois variétés, explique Julie Haeck, de chez Willy Haeck et Fils. Nous commençons par le centre avec une plante au port compact et bien droit, comme le géranium. Ensuite, nous comblons son contour avec une variété de remplissage, qui donne de la couleur tout l'été. Les pensées ou les marigolds sont d'excellentes plantes de remplissage. »

« Nous terminons le panier avec une variété de plantes d'accompagnement retombantes qui permettent de camoufler le pot de plastique, poursuit Mme Haeck. Il existe une multitude de variétés de plantes d'accompagnement de type vigne ou vigne fleurie. »

Lorsque l'on crée soi-même un panier suspendu, il faut cependant mettre moins de plants. « Dans les serres, nous démarrons les plantes à partir de très petits formats et celles-ci s'habituent à pousser ensemble dans un petit espace. À la maison, on utilise des plants plus gros et dodus pour notre panier suspendu. Les plantes risquent d'entrer en compétition pour gagner leur place, étendre leurs racines et aller chercher plus d'eau », précise Julie Haeck. On réduit donc du tiers le nombre de plants, en se limitant à une variété au centre et trois plantes d'accompagnement en périphérie.

Une jardinière en trois étapes

AU CENTRE

• Géranium : résiste à la sécheresse

• Bégonia : supporte bien l'ombre

LE REMPLISSAGE

• Les pensées (Viola) : fleurissent très tôt et se déclinent en une multitude de couleurs

• Marigold (Tagetes patula) : produit des fleurs à pompons jaunes

UN ACCOMPAGNEMENT EN PÉRIPHÉRIE

• Goldilocks (Lysimachia nummularia) : effet impressionnant grâce à sa couleur vert lime

• Million Bells (Calibrachoa) : produisent des fleurs en forme de clochette

La pervanche (vinca) fleurit tout l'été.... (PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

La pervanche (vinca) fleurit tout l'été.

PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE

Plantes double usage

On apprécie arbustes et fleurs autour de la maison pour leur côté ornemental. Au moment d'arrêter son choix sur une variété de plantes en particulier, il est bon de savoir que plusieurs d'entre elles ont aussi des utilités fort intéressantes.

CACHER LA VUE

Il existe plusieurs variétés d'arbustes à croissance rapide comme l'aulne rugueux (Alnus rugosa) ou encore le diamant rouge (Hydrangea paniculata) qui fleurit de juillet à octobre. Ils sont parfaits pour donner un peu d'intimité. « Je suggère aussi les graminées qui sont capables de créer un écran de 5-6 pi en une seule saison et qui se déclinent en plusieurs variétés. Il s'agit de vivaces qui repoussent à partir de la base chaque année, qui demandent peu d'entretien et croient très rapidement. Le calamagrostis est un bel exemple », précise Claude Langevin, directeur du centre de jardin à la Pépinière Abbotsford. À la fin de l'année, on laisse les longues tiges mourir sur le plan et au printemps, on nettoie en coupant à 6 ou 8 po du sol.

ÉLOIGNER LES MOUSTIQUES

Même si certaines variétés de plantes ont la propriété d'éloigner les moustiques, elles sont requises en grande quantité pour que l'on puisse observer un réel impact.

«Ce sont des plantes ou arbustes qui sont souvent plus décoratifs qu'efficaces. C'est l'odeur dégagée qui repousse les moustiques, comme les géraniums odorants et la citronnelle.»

Claude Langevin
Directeur du centre du jardin, Pépinière Abbotsford
La vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia) est la plus... (PHOTO ISABELLE PERRY, ARCHIVES LA PRESSE) - image 5.0

Agrandir

La vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia) est la plus commune des plantes grimpantes.

PHOTO ISABELLE PERRY, ARCHIVES LA PRESSE

COUVRIR LE SOL

«Très utiles pour garnir les espaces entre les autres plantes, décorer la base d'un arbre ou encore pour couvrir une zone où la croissance du gazon est difficile, les couvre-sols sont robustes et capables de croître dans pratiquement tous les types de sol. Comme la pervenche (vinca) qui fleurit tout l'été», explique M. Langevin. Il existe aussi plusieurs variétés vivaces de bugles (ajuga) et lamiers (lamium) qui se propagent rapidement et qui produisent de jolies petites fleurs.

ATTIRER LES OISEAUX ET LES PAPILLONS

Claude Langevin propose le buddleia de David (Buddleja davidii), un arbuste qui peut atteindre 5 pi de hauteur, aussi appelé arbre aux papillons, qui fleurit de juin à la fin de septembre. Pour inviter les oiseaux, on suggère les arbres à petits fruits comme l'amélanchier glabre (Amelanchier laevis) qui produit de petits fruits bleus en août, le houx verticillé (Ilex verticillata) auquel restent accrochés jusqu'au début de l'hiver les fruits rouges ou encore le framboisier sauvage (Rubus idaeus). Spécifiquement pour les colibris, M. Langevin recommande d'opter pour des plantes ou arbustes qui produisent des fleurs rouges ou rose foncé.

GRIMPER ET COUVRIR

Que ce soit pour camoufler une rampe d'escalier ou celle d'un balcon, décorer une structure ou laisser escalader sur un mur exposé au soleil, il existe plusieurs variétés de plantes grimpantes qui remplissent très bien ces fonctions. La vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia) est la plus commune. Sur un porche ou une pergola, on peut choisir la glycine (wisteria), reconnaissable par ses grappes de fleurs qui redescendent le long de la tige. Elle demande beaucoup d'entretien, mais le travail en vaut le coup. « Il faut être prudent avec le lierre commun [Hedera helix], que l'on appelle aussi bourreau des arbres. Sa croissance très rapide peut être envahissante », met en garde M. Langevin.

>>>Consultez le site de la Pépinière d'Abbotsford.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer