Des plantes graphiques

Il est vrai que les plantes ont toujours joliment rehaussé le décor de nos... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il est vrai que les plantes ont toujours joliment rehaussé le décor de nos salons. Mais voilà qu'on délaisse leur aspect horticole pour s'intéresser davantage à leur contribution au design, grâce à leurs formes graphiques qui structurent nos intérieurs. Tour d'horizon.

L'entreprise Vertuose est spécialisée dans le design végétal, c'est-à-dire qu'elle aborde les plantes par le rôle qu'elles peuvent jouer dans l'aménagement. «C'est dans notre philosophie d'entrer dans le monde du design, mais avec les plantes», précise le président de l'entreprise, Benoit Godin.

Vertuose existe depuis 11 ans, mais a pignon sur rue depuis trois ans pour se rapprocher de sa clientèle. «Avant, on entrait chez les gens au moyen des designers, qui étaient notre réseau premier. Maintenant, on a créé un espace où les gens peuvent entrer dans notre univers», poursuit Benoit Godin. Dans la boutique du boulevard Saint-Laurent, les clients peuvent ainsi être guidés dans le choix, l'aménagement et l'entretien des plantes.

La petite entreprise montréalaise Plantzy s'est aussi donné comme objectif de démocratiser l'achat de végétaux pour monsieur et madame Tout-le-Monde. Selon le cofondateur de l'entreprise William Plamondon-Huard, la popularité grandissante des plantes est notamment due au fait qu'elles sont plus faciles d'accès, grâce à des services d'achat en ligne comme le leur. «On coûte de 40 à 50% moins cher qu'un fleuriste, la livraison est incluse et on est capables d'adapter notre offre, dit-il. Donc oui, les plantes sont à la mode, mais le fait qu'elles soient un peu plus accessibles entre aussi en ligne de compte.»

Plantzy photographie ses plantes dans des décors d'appartements chaleureux, pour donner une idée aux clients de la façon dont elles peuvent s'intégrer au design. «La plupart de nos photos d'ambiance sont faites dans des espaces de vie où l'on voit les coussins, la déco, les livres qui traînent, le café... Les gens aiment vraiment ça», dit William.

Ils s'adressent beaucoup aux jeunes de 18 à 35 ans, génération très branchée sur les réseaux sociaux. «La plupart vont souvent sur Pinterest et sont très influencés par tout ce qu'ils peuvent y voir, enchaîne William. Il y a vraiment un style qui est en train de se concrétiser et on essaie d'offrir des plantes qui vont de pair.»

Plantes in, plantes out

Effectivement, certaines variétés semblent se tailler un espace plus enviable que d'autres dans les chaumières. Par ailleurs, si elles se démarquent par leur esthétique, leur côté pratique n'est pas à négliger non plus: «Un des points communs des plantes in en ce moment, c'est qu'elles demandent souvent peu d'entretien», lance Dominic Raîche, jardinier créatif chez Plantzy.

La succulente et le cactus, qui ont des formes graphiques, sont parmi les plus recherchées. La langue de belle-mère se tire bien d'affaire aussi, après avoir été délaissée. «Dans les années 80, ce n'était vraiment pas une plante à la mode, reprend Dominic. Maintenant, il y a plusieurs variétés, plusieurs couleurs, et c'est justement une plante qui demande peu ou pas d'entretien.»

Le jeu des matières, des textures et du feuillage peut vraiment changer l'allure d'une pièce, note Benoit Godin. «Souvent, c'est le côté déstructuré de la plante qu'on va rechercher, pour venir accentuer la personnalité d'un décor.» Il cite en exemple le Ficus lyrata, qui a «un port particulier», ou encore le cactus crayon: «Il ressemble un peu à une algue. C'est une plante moins connue, mais il s'agit d'en mettre une pour avoir un bel impact.»

Le pot peut aussi jouer le rôle d'élément accent, de la même manière qu'un coussin, ajoute Benoit Godin. «On peut aussi jouer avec les proportions des contenants: un vase très haut avec une plante plus courte, par exemple», poursuit-il.

Parmi celles qui n'ont plus vraiment la cote, on trouve les plantes fleuries. «Les clients nous disent que ça fait matante et ils n'aiment vraiment pas ça», tranche William de chez Plantzy. «En même temps, tant mieux, parce que les plantes à fleurs viennent avec beaucoup plus de soins, de maladies et d'insectes», renchérit Benoit Godin.

Quoi qu'il en soit, les plantes à la mode devraient profiter de leur heure de gloire, car elle risque d'être courte. «L'année prochaine, d'autres plantes vont devenir in. Ça change quand même assez vite, souligne Dominic de chez Plantzy. Je suis pas mal sûr que dans deux ans, la langue de belle-mère sera remplacée par une autre...»

Alors, qui volera la vedette à l'avenir? Les spécialistes sont unanimes: le koke dama, une technique asiatique où l'on retire la plante de son pot pour la suspendre dans les airs, devrait se démarquer. Après le piquant du cactus, place au calme de l'esthétique japonaise.

Vertuose et Plantzy offrent des consultations végétales.

vertuose.com

plantzy.com

Quelques conseils d'entretien

Acheter des plantes, c'est bien, mais encore faut-il savoir s'en occuper: choisir le bon pot, trouver l'endroit où elles recevront la bonne dose de lumière et leur donner beaucoup d'amour. Nous avons demandé quelques conseils d'expert à Benoit Godin, président de Vertuose.

Pot en terre cuite ou en plastique?

Selon Benoit Godin, le pot en terre cuite ne possède qu'un seul avantage sur celui en plastique: sa porosité, qui lui permet

de mieux respirer. Plusieurs trouvent aussi

le pot en terre cuite plus esthétique.

Drainage

Peu importe le pot choisi - plastique, terre cuite, cache-pot décoratif... -, le plus important est d'assurer un bon drainage pour éviter que les racines restent dans l'eau stagnante. Le pot devrait être muni d'un trou à sa base et être placé dans une soucoupe, pour que l'excédent d'eau y soit évacué après l'arrosage. S'il y a encore

de l'eau dans la soucoupe une heure après l'arrosage, on doit la retirer.

Arrosage

Il faut que la terre se soit asséchée entre chaque arrosage, en fonction du type de plante. «Pour celles qui demandent des terreaux plus humides, comme les plantes à fleurs qui consomment beaucoup, on espace moins entre les arrosages, explique M. Godin. En contrepartie, pour une plante réserve, comme un cactus ou une succulente, on s'assure que le terreau soit complètement asséché entre les arrosages.»

Luminosité

«La luminosité est le premier critère sur lequel repose le succès d'une plante», affirme Benoit Godin. Bien sûr, la quantité de lumière requise varie selon l'espèce. Il ne faut pas hésiter à déplacer la plante si elle ne s'acclimate pas à l'endroit où on l'avait posée.

Changer de pot

«Le premier signe qu'il faut transférer sa plante dans un pot plus grand, c'est lorsque l'assèchement est très rapide», affirme Benoit Godin. Cela signifie que les racines ont pris tout l'espace et qu'il n'y a plus assez de terre pour assurer une rétention d'eau. La plante doit alors être transférée dans un pot plus large, mais attention, il ne faut pas ajouter

plus de deux pouces de diamètre à la fois.

Des plantes qui ont la cote

Nous avons sélectionné six plantes qu'on aperçoit beaucoup dans les salons ou sur les rebords de fenêtres. La plupart ont un look très graphique et nécessitent peu ou pas d'entretien, mais beaucoup de lumière. Les gars de Plantzy nous ont ouvert les portes de leur atelier pour nous faire découvrir ces variétés.

La succulente ... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

La succulente 

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Succulente

Entretien  

Facile 

Luminosité 

Abondante 

Arrosage 

Peu fréquent

Le cactus ... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 5.0

Agrandir

Le cactus 

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Cactus

Entretien

Facile  

Luminosité  

Abondante   

Arrosage  

Peu fréquent

L'aloès ... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 6.0

Agrandir

L'aloès 

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Aloès

Entretien   

Facile 

Luminosité 

Abondante 

Arrosage  

Peu fréquent

Monstera deliciosa... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 7.0

Agrandir

Monstera deliciosa

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Monstera deliciosa

Entretien 

Facile

Luminosité 

Modérée 

Arrosage

Modéré

La langue de belle-mère ... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 8.0

Agrandir

La langue de belle-mère 

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Langue de belle-mère (Sansevière)

Entretien 

Facile 

Luminosité  

Modérée 

Arrosage  

Modéré

Koke dama... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 9.0

Agrandir

Koke dama

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Koke dama

Puisque le koke dama est une technique qui peut s'appliquer à plusieurs sortes de plantes, l'entretien dépend de la variété choisie. Sachez toutefois qu'elle nécessite une attention soutenue: il faut donner un bain à la boule de terre une fois par mois et vaporiser régulièrement le feuillage. L'oublier dans un coin sans lui donner de soins n'est donc pas une option.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer