La métamorphose d'une cour urbaine

La couleur occupe une place prépondérante dans la... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

La couleur occupe une place prépondérante dans la cour de Julia Vallelunga.

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

«C'était un désastre.» C'est en ces termes que Julia Vallelunga décrit la cour telle qu'elle était lorsque son conjoint et elle ont mis la main sur leur duplex du quartier Villeray, à Montréal, il y a deux ans.

Comme le reste du duplex, cette cour, occupée en grande partie par un hangar qui «faisait peur», devait être réaménagée. «Nous n'avions pas les moyens d'acheter quelque chose clé en main. Mais on aimait la localisation, on aime profiter de l'extérieur, alors on s'est attaqués à la cour un an après l'achat», relate Julia Vallelunga.

C'est le hangar qui a été sacrifié en premier, démonté sans l'aide de professionnels. «C'est quand même de la job», dit la propriétaire. L'escalier menant à l'étage a également été déplacé: il ne trône plus au beau milieu de la cour.

Réaménager l'espace

Une fois la cour débarrassée de ce qui la rapetissait, le couple s'est attaqué à son aménagement. Une terrasse a été ajoutée au rez-de-chaussée et le balcon du haut a été refait. Une clôture de bois traité a également été érigée pour ceinturer le terrain. Côté paysagement, du gazon et des vivaces ont été plantés.

Quant à l'escalier, il a maintenant une double fonction: un petit cabanon a été construit dessous, pour ajouter du rangement. «On y a pensé à la dernière minute. Tous les outils de mon chum sont là, c'est sa caverne», dit la propriétaire en riant. L'endroit sert également à entreposer du mobilier extérieur l'hiver venu.

Tout en couleur

La couleur occupe une place prépondérante dans cette cour, qui a été pensée par les propriétaires. Aucun designer n'a été impliqué dans l'aménagement, qui a coûté au total environ 3000$.

«J'ai puisé mon inspiration sur Pinterest. J'aime la Californie, ce qui se fait ailleurs. Je n'aime pas la décoration qu'ils proposent dans les grandes surfaces et j'aime quand c'est coloré», explique l'auteure du blogue À la mode Montréal, où plusieurs puisent aussi leur inspiration.

L'élément phare de la cour est sans contredit l'escalier jaune, qui se découpe sur la verdure environnante. Mais la couleur est présente tant sur la nappe de la table que sur les tapis et les chaises bleues.

De nombreux éléments du décor arrivent tout droit de l'intérieur de la maison, comme les chaises Lotus jaunes. C'est aussi le cas des plantes, qui prennent l'air la belle saison venue.

Un aménagement à terminer

Les travaux se poursuivront cet été pour le couple. Une pergola sera construite et on la couvrira de vigne, pour masquer les appartements en copropriété qui s'élèvent un peu plus haut de l'autre côté de la ruelle. «On ne peut pas faire de miracles, on savait qu'il y avait ça en arrière en achetant. Mais on va essayer de se donner davantage d'intimité», explique Julia Vallelunga.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer