Un foyer l'été

  • Feu de camp rond au gaz propane, dans un bol de feu en béton, garni de roche volcanique (Bola, 2140$, chez Foyer Universel).  (PHOTO FOURNIE PAR KINGSMAN FIREPLACES)

    Plein écran

    Feu de camp rond au gaz propane, dans un bol de feu en béton, garni de roche volcanique (Bola, 2140$, chez Foyer Universel). 

    PHOTO FOURNIE PAR KINGSMAN FIREPLACES

  • 1 / 5
  • Table de feu réalisée sur mesure, comportant deux brûleurs linéaires au gaz Regency Plateau de 30 po, en acier inoxydable, avec allumage électronique (2444$,  pare-vent en verre non inclus). (PHOTO FOURNIE PAR REGENCY FIREPLACE PRODUCTS)

    Plein écran

    Table de feu réalisée sur mesure, comportant deux brûleurs linéaires au gaz Regency Plateau de 30 po, en acier inoxydable, avec allumage électronique (2444$,  pare-vent en verre non inclus).

    PHOTO FOURNIE PAR REGENCY FIREPLACE PRODUCTS

  • 2 / 5
  • Base et brûleur en acier inoxydable Patioflame, de Napoléon, au gaz naturel ou propane (349$, avec ensemble de bûches).  (PHOTO FOURNIE PAR NAPOLÉON)

    Plein écran

    Base et brûleur en acier inoxydable Patioflame, de Napoléon, au gaz naturel ou propane (349$, avec ensemble de bûches). 

    PHOTO FOURNIE PAR NAPOLÉON

  • 3 / 5
  • Bol de feu Urth, fait à partir d'un composite de béton, avec brûleur au bioéthanol (à partir de 1999$, chez Jardin de Ville). (PHOTO FOURNIE PAR BROWN JORDAN FIRES)

    Plein écran

    Bol de feu Urth, fait à partir d'un composite de béton, avec brûleur au bioéthanol (à partir de 1999$, chez Jardin de Ville).

    PHOTO FOURNIE PAR BROWN JORDAN FIRES

  • 4 / 5
  • Minimaliste, le nouveau foyer au bois d'extérieur en fonte émaillée Kamino, de Morsø. L'appareil peut pivoter et une huile de cuisson peut être appliquée en guise de protection. Offert sans pare-étincelles, il est distribué au Québec par Jade produits de chauffage (2699$). (Photo fournie par Morsø)

    Plein écran

    Minimaliste, le nouveau foyer au bois d'extérieur en fonte émaillée Kamino, de Morsø. L'appareil peut pivoter et une huile de cuisson peut être appliquée en guise de protection. Offert sans pare-étincelles, il est distribué au Québec par Jade produits de chauffage (2699$).

    Photo fournie par Morsø

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse

Cuisine extérieure, barbecues performants, meubles de jardin invitants... Voici maintenant que les foyers s'intègrent graduellement à l'aménagement des cours et terrasses, histoire de réchauffer l'atmosphère des soirées (fraîches) et de prolonger la belle saison. Les modèles au gaz, notamment, foisonnent sur le marché. Mais il importe de se renseigner auprès de sa municipalité avant de faire un choix. Tour d'horizon et précautions.

On aurait pu croire à une mode passagère. La tendance jardin (outdoor) s'est, au contraire, transformée en un style de vie, rappelle-t-on sur le site de l'association américaine Hearth, Patio & Barbecue (HPBA), où on peut lire également : « Les Américains dépensent plus que jamais pour leur espace extérieur. Il n'est donc pas surprenant qu'ils veuillent en profiter. En réponse à cet engouement, les fabricants proposent un large éventail d'appareils de chauffage afin de prolonger l'utilisation de sa terrasse, dès les premiers jours du printemps jusqu'à l'automne. »La même envie de savourer l'été le plus longtemps possible gagne le Québec. « Les ventes de foyers d'extérieur progressent depuis  quelques années, atteste Pierre Catellier, président de Foyer Universel, à Montréal. Ces appareils permettent aux amateurs d'outdoor de devancer et de prolonger l'été », dit-il. Ce dernier observe que le foyer linéaire au gaz d'extérieur, aménagé sur mesure, a la cote auprès des acheteurs.

« D'abord popularisés aux États-Unis, les foyers d'extérieur connaissent de plus en plus de succès ici, sur les terrasses de certains commerces, comme les restaurants, et ensuite auprès des propriétaires de maison ou d'appartement, principalement en milieu urbain », ajoute Jean Lacroix, copropriétaire de Poêles et Jardins, distributeur des produits Regency.

De son côté, Benoit Beaumont, conseiller chez Foyers Rustiques, fait remarquer : « Les feux à ciel ouvert sont bien souvent interdits ou contrôlés, au Québec. D'où l'intérêt pour les foyers d'extérieur au gaz, plus simples d'utilisation. »

« Utiliser un foyer d'extérieur, c'est un peu comme allumer un foyer à l'intérieur, croit Céline Godin, directrice artistique chez Jardin de Ville. Certes, on apprécie sa chaleur, mais on s'en sert aussi pour créer une ambiance. Il participe au décor et complète un aménagement extérieur. »

Prudence

Avant de partir à la recherche d'un foyer d'extérieur d'ambiance, tout particulièrement au bois, il est essentiel de se renseigner auprès de sa municipalité. Les règlements à cet effet diffèrent d'une ville à l'autre. 

« Contactez également le Service de sécurité incendie de votre secteur avant de faire l'acquisition d'un foyer ou d'un appareil pour un feu à ciel ouvert, recommande Jean-Guy Ranger, chef de division Prévention, au Service de sécurité incendie de l'agglomération de Longueuil. Quant aux foyers d'extérieur au gaz, ils sont autorisés, mais ils doivent avoir été homologués par un laboratoire certifié », signale-t-il.

Autres conseils : le respect des consignes du fabricant de l'appareil, ainsi que les distances à observer... «Avant d'aménager un foyer d'extérieur, au gaz ou au bois, assurez-vous de créer un périmètre de sécurité autour des flammes. Un coup de vent peut vous surprendre et s'avérer dangereux», met en garde Pierre Catellier. 

Et dans le cas d'un foyer au bois, il a été montré que les fumées qui s'en dégagent représentent une source importante de contaminants dans l'atmosphère. Les particules émises par le chauffage au bois sont de très petite taille et peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires. Ce qui peut avoir des effets néfastes sur la santé.

Avant d'opter pour un foyer d'extérieur au bois,... (PHOTO FOURNIE PAR CANADIAN TIRE) - image 2.0

Agrandir

Avant d'opter pour un foyer d'extérieur au bois, il vaut mieux s'assurer qu'on a le droit de l'utiliser, selon la réglementation de sa municipalité. (99,99$, chez Canadian Tire).

PHOTO FOURNIE PAR CANADIAN TIRE

Attention aux étincelles

« Dans bien des municipalités, le pare-étincelles est requis », note le président de Foyer Universel.

« On offre des pare-étincelles sur mesure à tous nos clients et on en conçoit pour des appareils au bois existants », enchaîne Yannick Laflamme, fondateur de Laflamme Concept, une entreprise spécialisée dans la conception et la réalisation de cuisines et de foyers d'extérieur.

Pour être réglementaire, un pare-étincelles doit présenter des ouvertures d'une dimension maximale de 1 cm, précise-t-on à la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

« Rappelez-vous qu'un appareil qui émet une flamme comporte toujours un risque. La négligence demeure la cause première d'incendie au Québec », souligne Marcel Deschamps, chef de section au Centre de services - Expertise et développement de la prévention du Service de sécurité incendie de Montréal.

Il faut aussi éviter que la fumée d'un foyer d'extérieur ne trouble le bien-être des voisins. Ces derniers pourraient s'en plaindre en vertu de règlements municipaux sur les nuisances. 

Quoi choisir à Montréal ? 

Pas question d'installer un foyer au bois d'extérieur dans la métropole. En apparence paisibles, les feux allumés à l'extérieur dégagent une fumée composée d'une grande quantité de substances toxiques, rappelle l'administration municipale. En vertu du règlement sur le Service de sécurité incendie de Montréal, adopté par le conseil d'agglomération de Montréal, les feux de joie, de foyer, de brasero, de bûcher et tout autre feu en plein air sont interdits dans tout le territoire. Celui-ci englobe la Ville de Montréal et les autres municipalités de l'île. Toutefois, les appareils au gaz homologués (propane ou naturel) et à l'éthanol sont tolérés.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer